La pandémie de COVID-19 a modifié l’économie canadienne de multiples façons. Au tout début, les entreprises ont d’abord procédé à de nombreux licenciements afin de se conformer aux restrictions et de rester solvables. Par la suite, le programme de la Prestation canadienne d’urgence (PCU) a été lancé pour aider les travailleurs à payer leurs factures. 

Véritable bouée de sauvetage pour les travailleurs canadiens en 2020, la PCU a versé l’équivalent de la rémunération d’un emploi au salaire minimum à 40 heures par semaine dans de nombreuses provinces. Une fois que le versement de la PCU a cessé, les employeurs ont eu davantage de difficultés à trouver des employés au salaire minimum fiables. 

Mais avant toute chose, est-il judicieux pour les entreprises canadiennes de payer leurs collaborateurs au salaire minimum ? Y a-t-il des avantages à la hausse générale des salaires ? La réponse est courte et claire : oui, augmenter les salaires des employés afin qu’ils soient supérieurs au salaire minimum comporte de nombreux avantages.

Vous êtes curieux de savoir quels postes méritent un salaire supérieur afin de parvenir à attirer et de retenir des talents ? Lisez-donc notre article dans lequel nous partageons avec vous le fruit de nos réflexions et observations quant aux salaires proposés pour les postes les plus convoités.

lisez l’article

PCU et salaire minimum

Grâce aux montants versés dans le cadre de la PCU, les travailleurs, et notamment ceux touchant le salaire minimum, pouvaient rester chez eux en sécurité. Tandis que la pandémie poursuivait sa progression inexorable à travers tout le Canada, les gens étaient toujours capables de payer leur loyer, leur hypothèque, leur épicerie et d’autres factures essentielles. La PCU a également permis d’alléger la pression qui pesait sur les épaules des employeurs canadiens, dont de nombreuses petites entreprises qui ne disposaient pas du capital nécessaire pour payer leurs employés en plein milieu d’une récession économique. 

La PCU a pris fin en décembre 2020. D’anciens bénéficiaires se sont ensuite orientés vers l’assurance-emploi (AE), tandis que de nombreux travailleurs ont pu prétendre à la place à la Prestation Canadienne de la Relance Économique (PCRE) ou à la Prestation Canadienne de la Relance Économique pour Proches Aidants (PCREPA). Tant la PCRE que la PCREPA se prolongeront jusqu’à la fin du mois de septembre 2021. B

Grâce à la réponse et à l’action financière du Canada face à la pandémie, une grande proportion d’individus auparavant employés n’ont plus eu à travailler pour toucher un salaire insuffisant. Ce revirement de situation a engendré une hausse des salaires moyens à travers tout le marché, tandis que les entreprises tentaient de persuader les travailleurs à revenir travailler dans les entrepôts, usines, bureaux et restaurants de tout le pays. 

Peu importe le type d’entreprise que vous exploitez, les postes rémunérés au salaire minimum n’attirent plus de nombreux candidats compétents, notamment dans les régions de forte demande. Si vous souhaitez attirer des candidats de meilleure qualité, songez à offrir un meilleur taux horaire.

les avantages d’une meilleure rémunération 

En tant qu’employeur, vous pouvez prendre l’initiative de payer vos collaborateurs au-dessus du salaire minimum. Les avantages liés à des salaires supérieurs se ressentent en outre bien au-delà du cadre de l’acquisition de talents. Plongeons-nous dans certains des avantages concrets d’une meilleure rémunération. 

diminution du taux de rotation du personnel 

Tandis que les salaires augmentent, les taux de rotation du personnel diminuent. Quiconque peine à payer les factures essentielles simplement parce que son travail ne le rémunère pas assez bien ira forcément chercher un autre emploi ailleurs. A l’inverse, quiconque est bien payé, en ce qu’il peut payer les factures essentielles ainsi que des petits extras, aura tendance à rester au service du même employeur.  

Un taux de rotation élevé n’est pas simplement gênant, c’est également onéreux. Une étude récente réalisée par la Fédération Canadienne de l’Entreprise Indépendante a révélé que les employeurs ont souvent tendance à sous-estimer les coûts associés au recrutement de nouveaux employés. Les dépenses liées à l’embauche, à la formation, et la perte de revenu associée à la faible productivité initiale d’un nouveau collaborateur ont vite fait de s’additionner. Selon Stacey Grant-Thompson, Vice-Présidente Senior de la Stratégie de Manulife Financial, ces  coûts peuvent représenter 40% du salaire annuel d’un employé.

Besoin d’informations complémentaires sur les raisons pour lesquelles mieux rémunérer vos employés est bénéfique pour votre entreprise ? Apprenez-en plus dans notre article riche en enseignements et découvrez comment vous pouvez mettre en place ces changements positifs, autant pour votre main-d'œuvre que pour votre entreprise dans son ensemble.

lisez l’article

amélioration du moral des employés

Quiconque touche un salaire plus élevé se sent plus heureux quant au travail qu’il accomplit, et d’une manière générale, les profits de l’entreprise augmentent en parallèle du moral des employés. Il est de fait sensé et judicieux d’instaurer des mesures visant à améliorer le moral du personnel à tous les niveaux. Et il n’est peut-être pas surprenant de constater que les hausses salariales remontent le moral. 

Lorsqu’un employé se sent plus heureux au travail, il se sent également davantage loyal vis-à-vis de son employeur. Offrir une rémunération horaire légèrement supérieure dans le but d’améliorer la loyauté s’avère à long terme payant. Les collaborateurs fidèles produisent un travail de qualité supérieure, restent dévoués, recommandent d’autres travailleurs potentiellement bons lorsque des postes sont à pourvoir, et font l’éloge de votre marque autour d’eux.  

hausse de la productivité

Vous ne devez pas forcément limiter l’amélioration de la rémunération à une hausse du salaire horaire. En effet, les bonus basés sur la performance, les primes annuelles et les systèmes de commissions améliorent à la fois le moral et la productivité. Avec des employés fortement engagés et productifs, votre entreprise va de l’avant.

Pour simplifier, les entreprises fortement productives ont bien plus de valeur que leurs homologues moins productives du même secteur. Les entreprises productives gèrent en outre les contrats plus importants avec succès, et peuvent progressivement se vendre auprès de plus gros clients, ce qui renforce d’autant plus leur position dans le secteur. Si vous ambitionnez de faire grandir votre entreprise, offrir mieux que le salaire minimum est judicieux d'un point de vue stratégique. 

augmentation de la profitabilité

Nous avons précédemment mentionné que les profits d’une entreprise augmentaient parallèlement au moral des employés. Il y a de nombreuses raisons à cela, dont une réduction de l’absentéisme et du présentéisme, une hausse de la productivité et une meilleure fidélisation des collaborateurs. En économie, ce phénomène est connu sous le nom de théorie du salaire d’efficience : les employés mieux payés travaillent plus dur pour conserver leur emploi, ce qui par la même occasion augmente vos bénéfices. 

Un sondage Gallup a récemment déterminé que les équipes fortement impliquées étaient 21% plus rentables que celles qui faisaient preuve d’un manque d’engagement. Pour un exemple concret du lien entre salaire supérieur et meilleure productivité, il suffit de se pencher sur un récent document de réflexion publié par l’Université de Harvard. Celui-ci décrit comment les commis d’entrepôt d’une grande entreprise, lesquels ont reçu un augmentation de 1 $, déplaçaient davantage de cartons par heure, ce qui engendrait au final une hausse de la productivité et de la rentabilité.

amélioration de l’image de marque

Lorsqu’une entreprise ne rémunère pas ses collaborateurs équitablement, elle perd de sa crédibilité. Les canadiens de la génération du millénaire et de la génération Z sont attirés par les marques responsables et engagées socialement, et ils choisissent également leur emploi selon ces préférences. Lorsqu’une entreprise rémunère ses employés équitablement, elle joue un rôle positif direct au sein de la communauté dans laquelle elle est implantée. En retour, les membres de la communauté s’en font les émissaires et l’engagement à la marque se voit ainsi renforcé à tous les niveaux. 

Des marques socialement responsables et offrant une rémunération équitable telles que Chobani en récoltent de substantiels bénéfices. Elles ne se contentent pas de vendre davantage de produits, et savent également attirer des collaborateurs productifs et fidèles. Les taux de rotation du personnel restent bas, ce qui réduit la nécessité de recruter. Les coûts baissent à tous les niveaux, et les bénéfices croissent d’autant plus. 

Pour conclure, payer mieux que le minimum peut vous aider à faire face à la concurrence d'autres employeurs similaires du marché.  Vous serez davantage susceptible d’attirer des candidats qualifiés lorsque vous publierez des offres d’emploi, et vos employés actuels seront bien plus enclins à rester au sein de votre entreprise. En retour, vous consacrerez moins de vos finances au recrutement et à la formation, et récolterez les bénéfices d’un engagement à la marque renforcé. 

Les salaires minimums sont à la hausse dans tous les secteurs en réponse à la pandémie de coronavirus, mais pourquoi attendre plus longtemps pour mieux payer vos collaborateurs ? En augmentant les salaires au sein de votre entreprise, vous parviendrez à attirer des candidats compétents et à garder les meilleurs éléments de votre équipe à vos côtés plus longtemps.

parlez des tendances salariales avec un expert

Vous voulez en savoir davantage sur la façon dont proposer mieux que le salaire minimum affecte les tendances salariales ? Convenez d’un rendez-vous avec un membre de l’équipe Randstad afin de discuter des changements actuels en matière de rémunération équitable.

prenez rendez-vous