l'enquête

On ne peut nier que les nouvelles technologies, l’automatisation et la transformation numérique auront des conséquences sur les emplois et les carrières dans un avenir (très) proche. Les femmes doivent absolument participer activement à ce que les experts appellent la « quatrième révolution industrielle ». Dans une enquête récente réalisée en collaboration avec la firme Ipsos Reid, nous avons demandé 1 200 femmes de partout au Canada de donner leur point de vue sur les liens entre l’innovation, les nouvelles technologies, l'automatisation et leurs choix et trajectoire de carrière.  Voici les principales tendances que nous avons dégagées.

48%

des étudiantes déclarent se spécialiser dans un domaine qui les préparera aux avancées technologiques.

73%

des femmes croient que la capacité de'adaptation aux nouvelles technologies, c'est la compétence clé à développer.

62%

des femmes du secteur manufacturier considèrent leur industrie comme la plus menacée par l'automatisation. 

65%

pensent que l'employeur devrait aider les employés menacés par l'automatisation en leur trouvant un autre poste.

54% des femmes ne font actuellement rien pour protéger leur carrière face à l'automatisation de certains emplois.  

Les femmes sont créatives, empathiques et toujours enthousiastes à l’idée d’essayer de nouvelles approches, de faire les choses autrement. 

61%

des Canadiennes se considèrent comme des innovatrices au travail.

30%

des femmes craignent de perdre leur emploi en raison de l'automatisation au cours de la prochaine décennie

70%

des femmes pensent que le secteur manufacturier est le plus à risque. 

%

des femmes identifient l'empathie comme étant la principale compétence qu'elles apportent au travail.


restez au courant

recevez nos dernières publications sur les sujets et les thèmes qui touchent les femmes dans le monde du travail, directement dans votre boîte couriel. abonnez-vous dès maintenant à notre infolettre.