réduisez votre roulement de personnel et empêchez vos meilleurs employés de démissionner

Un taux de roulement de personnel élevé est un fléau croissant dans le monde des affaires. Fini le temps où les employés demeuraient au service d’un seul employeur tout au long de leur carrière. Les travailleurs d’aujourd’hui maintiennent un emploi pour une durée moyenne d’un peu plus de 4 ans, comparé à une durée moyenne de 10 ans il y a de ça quelques dizaines d’années.

La plupart des dirigeants d’entreprises reconnaissent que le roulement de personnel peut avoir un impact considérable. Un taux de roulement élevé est habituellement symptomatique d’autres problèmes. Si un pourcentage élevé d’employés plie bagage, cela signifie sans doute qu’il y a un autre problème plus sérieux à régler. Pourtant, la plupart des organisations ne tiennent pas compte des taux de roulement et ne se penchent pas sur la question de déterminer exactement ce que leur coûte le roulement de personnel ou les moyens qu’elles peuvent prendre pour le réduire.

Une étude de cas récente s’est penchée sur le coût du roulement de personnel dans une entreprise spécialisée dans la vente et a révélé que garder un seul employé bien formé et performant pendant trois ans au lieu de deux pourrait permettre à l’entreprise d’économiser jusqu’à 1,3 million de dollars ! Ce chiffre tient compte du temps nécessaire pour faire l’embauche, l’intégration et la formation d’un remplaçant et pour faire en sorte qu’il puisse atteindre de manière constante l’objectif de vente de son prédécesseur. Il est vrai que la vente est un secteur particulièrement difficile. Cependant, même en optant pour une estimation prudente, il en coûtera à l’employeur environ 1,5 fois le salaire annuel de l’employé moyen pour le remplacer. Ainsi, si un employé gagne 50 000 $, vous pouvez vous attendre à dépenser 75 000 $ pour trouver, embaucher et former son remplaçant. Ce chiffre n’est pas négligeable, surtout lorsqu’on le multiplie par un plus grand nombre d’employés.

comment réduire votre roulement de personnel

quel est l’impact réel du roulement de personnel ?

Le roulement de personnel ne se limite pas à la perte d’un bon employé. Chaque fois qu’une personne quitte votre organisation, plusieurs coûts sont engendrés pour trouver et former son remplaçant. Les coûts associés au roulement de personnel comprennent notamment :

  • perte de productivité pendant que le poste est vacant
  • la promotion du poste vacant
  • la présélection, l’examen et l’entrevue des candidats
  • la formation et l’intégration de la nouvelle recrue
  • réparer les erreurs commises par des employés inexpérimentés
  • changement dans la culture d’entreprise

une marque employeur bien établie à la rescousse 

Les sites Web comme Glassdoor et Google My Business permettent aux travailleurs de partager leurs expériences ou d’exprimer leur mécontentement. Lorsque vos employés sont insatisfaits et qu’ils partagent leur histoire sur la place publique, votre marque employeur pourrait en souffrir. Soudainement, quelques employés contrariés pourraient influencer la perception de centaines d’autres employés potentiels qui font des recherches sur votre entreprise et qui décident s’ils veulent ou non travailler pour vous. C’est ce qu’on appelle un effet boule de neige.

Pour éviter ce genre de désastre en matière de relations publiques, priorisez la création d’une marque employeur solide et bien établie qui tient compte des attentes de vos employés. La création de votre marque employeur ne se fera pas du jour au lendemain et son maintien exigera beaucoup de travail. Voici quelques façons de consolider votre marque employeur :

  • Demandez régulièrement de la rétroaction. Envoyez des sondages, des courriels, munissez-vous d’une boîte à suggestions anonyme. Bref, faites tout en votre pouvoir pour mieux comprendre ce que vos employés recherchent dans leur vie professionnelle et de vous en tant qu’employeur.

  • Donnez à chacun un espace pour exprimer son opinion. Donner à chaque employé, peu importe son ancienneté ou son titre, une chance de s’exprimer contribuera grandement à faire en sorte qu’il ne ressente pas le besoin de se tourner vers les réseaux sociaux pour se faire entendre.

  • Offrez aux employés un espace sans jugement où ils peuvent discuter ouvertement de questions personnelles liées au travail, sans crainte de représailles. Si vos employés se sentent en confiance de pouvoir faire part de leurs problèmes aux dirigeants ou aux RH, vous avez une chance de résoudre les problèmes avant qu’ils ne fassent boule de neige.

  • Faites de la communication et de la transparence une priorité. Garder des secrets et cacher les mauvaises nouvelles ne fera qu’engendrer la méfiance et le mépris et mènera à des comportements similaires de la part des employés. Soyez ouverts et honnêtes avec vos employés, qu’il s’agisse de bonnes ou de mauvaises nouvelles, et assurez-vous de les tenir au courant.

  • Privilégiez une culture où chacun est le bienvenu et se sent valorisé pour sa contribution individuelle et celle de l’équipe. Encouragez la diversité et les différences d’opinions. Une organisation qui ouvre la porte à une franche discussion est plus solide qu’une organisation qui se concentre sur un seul point de vue.

  • Faites en sorte que les objectifs et les priorités de l’entreprise soient clairs. Une équipe bien au fait de ses objectifs sera plus productive. Si tout le monde est sur la même longueur d’onde, la collaboration et la réussite deviennent plus faciles.

  • Priorisez la résolution de problèmes. Trop d’entreprises négligent de remédier aux problèmes soulevés par leurs employés. Tout est balayé sous le tapis et réparé temporairement. Déployez tous vos efforts pour résoudre les enjeux de politiques internes et adressez les causes profondes de ces problèmes récurrents.

qu’est-ce qui compte pour les employés ?

1. une augmentation de salaire substantielle

Si l’on tient compte de l’inflation, la plupart des employés de la classe moyenne n’ont pas reçu d’augmentation réelle depuis des décennies, et ils en sont bien conscients. Les gens constatent que ces augmentations annuelles minimes, qui suivent à peine l’inflation, ne leur permettent pas de progresser sur le plan financier. Tout comme les entreprises sont constamment à l’affût de leurs résultats financiers, les employés se préoccupent de leurs dépenses. Si le fait de se lancer dans la recherche d’emploi leur permet d’obtenir une augmentation de 20 % par rapport aux 2 % offerts par leur employeur, devinez quoi? Il y a de fortes chances qu’ils vous quittent pour cette toute nouvelle opportunité, à moins que vous n’offriez autre chose d’intérêt.

Lorsque vous établissez votre structure de rémunération organisationnelle, assurez-vous qu’il y a des processus en place pour faire en sorte que tous les salaires restent comparables aux taux actuels du marché. Assurez-vous également que les employés obtiennent des augmentations régulières en fonction du mérite. Bonifier les chèques de paie des employés indispensables qui se surpassent pour votre entreprise contribue grandement à faire en sorte qu’ils se sentent valorisés pour leurs efforts, ce qui les incitera à continuer de briller au sein de votre entreprise. Évitez les structures de rémunération permettant à tous, peu importe leur ancienneté ou leur niveau d’effort, d’obtenir exactement la même augmentation. Cette mentalité de « tout le monde gagne », bien qu’elle soit bien intentionnée, peut mener au ressentiment des employés les plus performants qui auront l’impression de prendre les moins performants sur leurs épaules.

2. des avantages sociaux qui sont vraiment avantageux

Offrez des avantages sociaux que vos employés veulent réellement et qu’ils utiliseront. Faire passer un abonnement à un club « gâterie du mois » comme un « avantage » risque de recevoir un accueil froid de la part des employés. Cependant, les éléments de base comme les régimes de soins médicaux et dentaires, les régimes de retraite et les programmes de santé et de mieux-être recevront un accueil plus chaleureux. Les avantages sociaux suivants sont en général toujours bien reçus :

  • les régimes de soins de santé et de soins dentaires
  • les régimes d’épargne-retraite tels que les régimes de retraite, les REER et les CELI, en particulier lorsque l’employeur verse des cotisations équivalentes
  • les régimes d’options d’achat d’actions, en particulier s’ils comprennent une contribution de l’employeur
  • des journées supplémentaires de vacances, de congés de maladie ou de congés personnels, au-delà de ce qui est exigé par la loi
  • des solutions de travail flexibles, telles que la réduction des heures de travail ou le télétravail
  • les primes ou autres gratifications sur une base régulière (généralement trimestrielle ou annuelle)
  • les programmes de santé et de mieux-être (par exemple, un abonnement gratuit à un centre de conditionnement physique)

3. formation et possibilités d’avancement

Les employés, particulièrement les plus talentueux qui disposent d’un grand nombre d’options, accordent beaucoup d’importance au perfectionnement professionnel. Les employés motivés ne se contentent pas du statu quo et pensent déjà à la prochaine étape de leur carrière. Ces employés ambitieux et visionnaires sont exactement le type de personnes que vous voulez à votre emploi.

Faites en sorte que les employés puissent facilement voir les résultats de leur travail et comment la réussite au sein de votre organisation mène à l’avancement. Priorisez les possibilités d’avancement à l’interne et offrez des programmes de formation et de perfectionnement pour démontrer que vous valorisez la progression de carrière de vos employés. Si votre entreprise n’offre pas de possibilités d’avancement concrètes et que vos employés font du surplace, vous pouvez être certain qu’ils commenceront à regarder ailleurs pour trouver de nouvelles façons d’atteindre leurs objectifs de carrière.

Selon une étude récente menée auprès des employeurs, 87 % d’entre eux reconnaissent que les promotions à l’interne sont essentielles pour améliorer le taux de rétention des employés. Pourtant, seulement 33 % des entreprises interrogées ont dit privilégier les embauches à l’interne. Combler cet écart pourrait accroître considérablement le taux de rétention des employés et permettre aux entreprises d’économiser des millions de dollars.

 

Faire ne serait-ce qu’un petit effort pour réduire le roulement du personnel peut avoir un effet important sur votre entreprise. Bien que le roulement du personnel ne soit qu’une donnée parmi tant d’autres, il en s’agit d’une importante qui se rattache à de nombreux autres indicateurs au sein de votre entreprise. Réduisez le roulement de personnel et vous réduirez aussi les coûts liés à la productivité et à la formation et pourrez même changer la culture et le moral de votre entreprise. Une approche réfléchie peut vous aider à fidéliser vos employés. Ne perdez pas de vue votre marque employeur et consultez régulièrement vos employés. Si vous offrez des avantages sociaux et une structure de rémunération intéressants, combinés à des possibilités d’avancement réelles, vos employés en viendront à la conclusion que rester à l’emploi de votre entreprise est la bonne décision à long terme.

Renseignez-vous sur les derniers astuces et conseils sur la stratégie de marque employeur en consultant notre centre marque employeur.

A propos de l'auteur

Kristen Smalley - Gestionnaire de Contenu

Étant quelqu'un qui croit fermement que la variété est le piment de la vie, le marketing de contenu a été un cheminement de carrière complètement naturel pour moi. Chaque jour apporte une nouvelle chance de penser de façon créative et d’en apprendre davantage sur de nouveaux sujets passionnants. Que ce soit pour le traitement des contenus sur les tendances de l'emploi, la manière de traiter les questions d'entrevue difficiles, ou de sécurité sur le lieu de travail, il y a toujours des sujets intéressants qui attendent d'être explorés dans le monde du travail!

retour à la page précédente

Commentaires

  • 2018-09-21 hassan
    merci pour cet article.

Ecrivez un commentaire

  1.  
commenter