quel impact l’immigration a-t-elle sur les emplois au canada?

Depuis l’actuelle crise des migrants qui sévit en Europe jusqu’à ce qu’on qualifie d’interdiction visant les Musulmans, en passant par les politiques d’immigration de plus en plus protectionnistes dont on assiste à l’émergence ici et là sur la planète, l’immigration est devenue un sujet chaud dans plusieurs pays du monde. Cependant, le Canada est resté en majeure partie inflexible en accueillant les immigrants et les réfugiés, alors qu’il a fait la une des journaux de partout en acceptant 30 000 réfugiés syriens au plus fort de la crise des migrants en 2016. Globalement parlant, le Canada a accueilli 296 000 nouveaux immigrants et réfugiés l’an dernier. Malgré tout, les politiques en matière d’immigration continuent d’alimenter le débat. Qu’il s’agisse des inquiétudes liées à la diminution des salaires, jusqu’à l’imposition du système de soutien social, en passant par le terrorisme, les préoccupations sont nombreuses et variées. Certaines de ces préoccupations sont justifiées, mais plusieurs ne le sont pas. Cette semaine, à l’occasion de la fête du Canada, nous avons cru bon jeter un regard sur certains des impacts véritables de l’immigration pour les Canadiens et les emplois au Canada.

Quel impact l’immigration a-t-elle sur les emplois au Canada

avant toute chose, le canada possède des antécédents qui remontent à loin en matière d’immigration

Quiconque a suivi un cours d’histoire du Canada ne devrait pas être étonné d’apprendre que notre pays a toujours été une terre d’accueil pour les immigrants. Nous ne parlons même pas des 21,9 % de la population qui est née à l'étranger. Le Canada est issu des colonies européennes établies par les immigrants français et britanniques au début du 17e siècle. Les peuples autochtones du Canada (qui représentent 4,3 % de la population) sont les seuls Canada qui ne sont pas des immigrants. Les 95,7 % restants de la population, même ceux qui se considèrent de descendance canadienne, descendent des immigrants. En jetant un regard au-delà de notre histoire commune en tant qu’immigrants, on remarque que l’immigration et le multiculturalisme occupent une place fondamentale dans l’identité moderne des Canadiens. À l'échelle mondiale, le Canada s’est taillé une place pour son ouverture et son approche accueillante face aux immigrants et sa population diversifiée. Il y a de quoi rendre fiers de nombreux Canadiens.

sans les immigrants, la population canadienne serait en déclin

Si le Canada n’acceptait pas d’immigrants, sa population diminuerait en raison de son faible taux de natalité. Dans les années 1970, le taux de naissance au Canada est descendu en deçà du seuil nécessaire pour maintenir un accroissement démographique constant. (Le taux de naissance doit atteindre au moins 2,1 pour tenir compte des hommes, de la mortalité infantile et d’autres facteurs.) Depuis ce temps, le taux de natalité a poursuivi sa chute vertigineuse, alors qu’on compte maintenant 1,6 naissance par femme au Canada. Il s’agit là d’une tendance répandue au sein des pays développés. L’accès à l’éducation et aux contraceptifs est devenu plus facile pour les femmes, alors que des options autres que celle d’être une épouse et une mère s’offrent à elles, ce qui entraîne une baisse du nombre de naissances. Plusieurs pays en Europe et en Asie ont dû composer avec une baisse de leur population en raison de ce phénomène. Le Japon est un des pays les plus souvent cités. On craint qu’au moment où le nombre d’aînés dépassera le nombre de jeunes, qui composent la population active, qu’on pourrait assister à une crise des services sociaux. Pour revenir à l’immigration, les pays qui présentent de faibles taux de natalité, mais un système d’immigration efficace, parviennent à combler l’écart et à assurer la croissance de leur population malgré la baisse du nombre de naissances. Le Canada fait partie de ces pays.

l’immigration est également bonne pour l’économie canadienne

Malgré le débat entourant l’impact économique global de l’immigration, la croissance de l’économie dépend habituellement de la croissance de la population. Si la population d’un pays est en baisse, sa production économique emboîte habituellement le pas. Une diminution du nombre de travailleurs entraîne une baisse de la capacité de production des biens et services, ce qui provoque une contraction de l’économie. À l’heure actuelle, l’économie canadienne croît au rythme modeste de 1,5 % par année. Sans l’immigration qui vient contribuer à la croissance de notre population, il est peu probable que le Canada soit en mesure de maintenir sa croissance économique actuelle. En plus d’augmenter la main-d'oeuvre, les nouveaux Canadiens contribuent également à accroître le pouvoir d’achat global de notre pays. L’augmentation du nombre d’individus qui ont de l’argent à dépenser augmente la demande de biens et de services locaux. Sans la main-d'oeuvre et le pouvoir d’achat des immigrants canadiens, notre pays devrait produire davantage de biens et de services avec un nombre moindre de travailleurs, augmentant ainsi sa dépendance à l'égard des marchés extérieurs afin de poursuivre sa croissance.

les immigrants entraînent-ils une baisse des salaires?

On dit des immigrants qu’ils sont prêts à travailler pour un salaire moindre que les Canadiens d’origine, ce qui oblige les Canadiens à accepter des salaires moins élevés pour concurrencer les travailleurs immigrants s’ils veulent trouver un emploi. C’est faux. Le faible taux de chômage au Canada signifie qu’il existe énormément d’emplois à doter, alors que plusieurs industries connaissent en réalité une pénurie de main-d'oeuvre. Lorsque le nombre d’emplois excède le nombre de travailleurs, les employeurs tendent à augmenter les salaires pour attirer les talents. Certains employeurs versent également une prime aux talents canadiens, parce qu’ils croient que les travailleurs nés au Canada demandent moins de formation et sont plus productifs. Alors qu’il existe des preuves à l’effet que les immigrants reçoivent en moyenne un salaire moindre que les Canadiens d’origine, c’est habituellement parce que les nouveaux immigrants trouvent un travail inférieur à leur niveau d’éducation et non parce qu’ils demandent des salaires inférieurs aux taux du marché. Il existe également d’autres facteurs dont on doit tenir compte. Par exemple, les immigrants présentent habituellement une mobilité moindre sur le plan  économique, ce qui signifie qu’ils sont réticents à déménager pour accepter des emplois mieux rémunérés.  

la majorité des immigrants qui entrent au canada sont admis en tant que travailleurs spécialisés

On se fait une idée populaire des immigrants comme étant des gens qui fuient des conditions difficiles ou une pauvreté extrême pour repartir à neuf dans un nouveau pays. En vérité, le nombre de réfugiés et d’immigrants admis au Canada pour des motifs humanitaires (par exemple, pour échapper à la guerre, à la violence ou à la discrimination) est minime si on le compare au nombre de travailleurs spécialisés et de gens d’affaires qui immigrent au Canada. D’après le gouvernement canadien, 58 435 réfugiés ont été admis au pays en 2016. Cette même année, 155 994 travailleurs spécialisés et gens d’affaires sont également venus s’établir au Canada. La plupart des immigrants canadiens apportent avec eux des compétences, une éducation ou des investissements non négligeables qui contribuent à l’économie canadienne. En fait, le gouvernement canadien s’efforce activement d’accepter des immigrants qui possèdent des compétences dans les domaines, comme la médecine, le génie ou les métiers spécialisés où le Canada connaît une pénurie de travailleurs spécialisés.

les immigrants nous assurent d’une offre stable de travailleurs spécialisés

Les immigrants comblent des lacunes importantes sur le marché de l'emploi au Canada en assurant que la demande de travailleurs spécialisés ne dépasse pas l’offre. Lorsqu’une population connaît un déclin, il est inévitable que le nombre de travailleurs dans certains domaines se mette à chuter, puisque les naissances ne permettent tout simplement pas de remplacer les travailleurs qui prennent leur retraite. L’arrivée au Canada d’immigrants qui sont des travailleurs spécialisés compense les pénuries extrêmes de main-d'oeuvre. Cette tendance est particulièrement visible dans l’industrie des métiers spécialisés. Peu de jeunes Canadiens étudient dans les métiers, comme le soudage, la menuiserie, l’électricité et la plomberie, ce qui entraîne une pénurie dans ces domaines. Pour cette raison, le gouvernement canadien a mis en place un programme spécifiquement conçu pour encourager les travailleurs spécialisés à immigrer au Canada. Un phénomène comparable se déroule également dans d’autres domaines, comme les soins de santé et les TI.

la diversité représente un argument de vente pour le canada sur la scène mondiale

Le multiculturalisme et la diversité font partie de l’image de marque du Canada. Dans les années 1970, sous le règne du premier ministre Pierre Trudeau, le Canada adoptait le multiculturalisme pour en faire une politique officielle du Canada. De nos jours, l’importance de la diversité est ancrée dans la mentalité des Canadiens. Elle définit la façon dont on voit le Canada autour du monde, ainsi que les Canadiens. Les jeunes, dont tout particulièrement la génération du millénaire et la génération Z, qui ont tendance à être plus libéraux et à s’impliquer davantage dans les causes sociales, voient la diversité du Canada comme un argument de vente. Cette façon de voir les choses attire à son tour des jeunes encore plus talentueux au Canada. Même si la venue de travailleurs spécialisés au Canada représente définitivement un avantage, la réputation du Canada retient également l’attention d’entreprises qui désirent étendre leurs activités. L’industrie des technologies, qui connaît une expansion rapide au Canada, en est un exemple frappant. Plusieurs grands noms dans le domaine des technologies et du logiciel (comme Google, Facebook, Microsoft, etc.) ont récemment ouvert ou agrandi leurs bureaux dans différentes villes canadiennes afin de profiter des communautés à la fois diversifiées et innovatrices au Canada.

 

Même si on ne doute aucunement que l’immigration donne parfois lieu à certains problèmes, la population immigrante au Canada apporte globalement à notre pays plus que ce qu’elle ne prend. Ainsi, en tant que Canadiens, nous devrions être fiers de vivre dans un des meilleurs pays au monde qui est devenu une terre d’accueil pour les gens de partout sur la planète. 

A propos de l'auteur

Kristen Smalley - Gestionnaire de Contenu

Étant quelqu'un qui croit fermement que la variété est le piment de la vie, le marketing de contenu a été un cheminement de carrière complètement naturel pour moi. Chaque jour apporte une nouvelle chance de penser de façon créative et d’en apprendre davantage sur de nouveaux sujets passionnants. Que ce soit pour le traitement des contenus sur les tendances de l'emploi, la manière de traiter les questions d'entrevue difficiles, ou de sécurité sur le lieu de travail, il y a toujours des sujets intéressants qui attendent d'être explorés dans le monde du travail!

retour à la page précédente

Commentaires

Aucun commentaire n'est publié

Ecrivez un commentaire

  1.  
commenter