Selon l’Organisation de Coopération et de Développement Économiques (OCDE), le Canada accueille plus de migrants économiques permanents que n’importe quel autre pays dans le monde. L’immigration aide à faire face au taux de natalité faible du Canada et à sa population vieillissante, et les migrants apportent avec eux la richesse de leurs expériences et de leurs cultures.

En termes immédiats, les travailleurs nés à l’étrangers, qu’ils soient temporaires ou permanents, apportent une solution aux pénuries de main-d'œuvre. Lorsque les employeurs canadiens ont besoin de développer leurs entreprises, les migrants qui travaillent dur ont à offrir des compétences variées et une loyauté à long terme. 

Récemment, Randstad a aidé une entreprise de production alimentaire à embaucher et intégrer du personnel essentiel, et les résultats sont remarquables.

le problème

L’embauche de masse représente un problème pour de nombreuses entreprises au Canada. Les emplois industriels sont difficiles à pourvoir, et même lorsque des postulants se présentent, ils ne restent pas avec leurs employeurs bien longtemps. L’année dernière, une entreprise de transformation alimentaire dans le secteur de la ville de Québec s’est retrouvée coincée dans une situation de rotation permanente de ses employés, qui a coûté à la société beaucoup d’argent et qui a compliqué son développement.

L’entreprise a embauché de récents immigrants pour pourvoir à ses besoins de main-d’œuvre mais les nouveaux employés, notamment ceux qui ne parlaient pas français, ont eu du mal à s’intégrer. Les travailleurs de tous bords se sentaient frustrés et la rotation a encore augmenté. Les opérations constantes de recrutement ont entraîné une baisse des revenus, de la productivité et du moral.

Le marché de la transformation alimentaire grandissant, l’entreprise a décidé de se développer. Mais malgré les efforts acharnés de l’équipe de ressources humaines, sa main-d’œuvre est restée statique. Il fallait que les choses changent, et c’est à ce moment-là que la société a fait appel à Randstad.

la solution

Lorsque notre équipe est arrivée au Québec, nous avons immédiatement remarqué plusieurs problèmes. Les nouveaux venus avaient du mal à appréhender la langue, et se sentaient donc incapables de s’intégrer et de mener leurs nouvelles tâches à bien. Les superviseurs n’étaient pas en mesure de communiquer correctement avec leur personnel, ce qui créait des tensions.

Les compétences générales telles que l’adaptabilité et la volonté d’apprendre n’étaient pas la priorité dans la procédure de recrutement de l’entreprise. Le personnel des ressources humaines favorisait plutôt les candidats possédant une expérience dans le domaine de la transformation alimentaire. Il n’existait pas de formation ou d’opportunités d’évolution, ce qui poussait les employés à partir.

Randstad a collaboré avec l’entreprise de transformation alimentaire pour développer de nouvelles initiatives, incluant des programmes d’intégration en langue étrangère ainsi que des cours de français. Le niveau de satisfaction des travailleurs immigrants concernant leur emploi s’est amélioré et la rotation du personnel a diminué. La société a alors commencé à se développer et s’agrandir, comme prévu.

Vous pouvez utiliser des exemples réels tels que celui-ci pour construire votre propre stratégie de recrutement. Pour en savoir plus sur la manière dont Randstad a aidé cette entreprise de transformation alimentaire à résoudre son problème de pénurie de main-d’œuvre, consultez l’étude de cas dans son intégralité dès aujourd’hui.

lisez l’étude de cas