Nous avons tous déjà vécu une situation où nous avons trouvé un emploi que nous croyions parfait pour nous. Le poste semble idéal sur papier – d’excellentes possibilités de faire progresser sa carrière, des espaces de bureau incroyables et une rémunération parmi les meilleures. Mais plus vous cheminez dans le processus de recrutement, plus vous vous demandez si c’est trop beau pour être vrai. Dès notre jeune âge, nous avons appris que les choses trop belles pour être vraies sont probablement fausses. Cette parole de sagesse s’applique aussi aux emplois. Voici comment déterminer si ladite perspective d’emploi qui ne se présente qu’une fois dans une vie sera réellement fidèle à sa description une fois que vous aurez été sélectionné.

quand la réalité ne correspond pas à ce qu'on vous a dit

Dès le moment où vous mettez un pied dans la bâtisse, quelque chose semble manquer – ce n’était pas l’emploi auquel vous vous attendiez. Une culture froide règne, les gens ne sont pas aussi sympathiques que ce qu'on vous avait dit, et puis soudain, le café accessible gratuitement n’est plus!

Parfois, vu de l’extérieur, il semble impossible de savoir à quoi ressemblera l’emploi. Les RH et les gestionnaires d’embauche peuvent utiliser des affirmations générales comme « personnel accueillant » de manière si excessive qu’elles commencent à en perdre leur sens. Même les gestionnaires ont tendance à sur-vendre leur employeur durant les entrevues, une pratique qui peut vous empêcher, en tant que candidat, de découvrir la vérité. Alors, comment pouvez-vous faire le tri dans tout ce jargon de recrutement?

premièrement, pourquoi les entreprises font-elles faire un « petit tour » de leurs bureaux?

La raison est plutôt simple : parce que c’est vendeur. Et ne vous y trompez pas, c’est à l’entreprise que revient la tâche de vous « vendre » le poste – la concurrence pour les talents qualifiés est féroce, et cela signifie que vous tomberez, de temps en temps, sur des entreprises qui connaissent très bien leur réalité et qui savent qu’elles ne réussiront pas à attirer les candidats. Elles déguisent alors quelque peu la réalité sur la nature formidable de l’emploi, camouflant les tasses de café sales et les problèmes d’infiltration d’eau du bâtiment jusqu’à ce que vous soyez assis sur votre chaise pour votre première journée de travail.

Une fois que vous comprenez ce que ces entreprises tentent de faire lorsqu’elles rédigent les descriptions de poste ou les annonces d’emploi, il est plus facile de cerner ce qui cloche. Mais ne vous y méprenez pas! Une description de poste est autant un outil de vente que peut l’être une publicité dans un magazine imprimé sur papier glacé. Elle est conçue pour attirer le chercheur d’emploi que vous êtes dans l’espoir que vous choisissiez de les faire bénéficier de vos talents. Alors comment pouvez-vous décoder ces tactiques et savoir si la réalité correspondra vraiment à ce que l’on vous a « vendu »? Voici quelques éléments à prendre en compte :

le contenu flou et les mots à la mode inutiles

Admettons-le, nous utilisons tous des expressions en vogue – nous sommes habitués de les entendre dans notre quotidien, alors il n’est que naturel de les répéter à l’occasion. Un mot à la mode ici et là n’est pas généralement un signe de « détresse ». C’est plutôt lorsque ces mots sont utilisés à outrance dans le but de dissimuler une tout autre signification qui pourrait, autrement, soulever chez vous des doutes et des questionnements.

Qu’il s’agisse de la description du poste que vous occuperez ou de la description de l’entreprise elle-même, l’utilisation de jargon peut rendre le contenu vague et indiquer que quelque chose se cache sous le tapis. La description de poste devrait contenir des exigences claires et des responsabilités bien définies. Moins que ça, demandez-vous dans quoi vous vous engagez réellement!

En fin de compte, les détails ont une réelle importance – alors, assurez-vous d’en demander. Si des propos ou des affirmations sont vagues, posez des questions! Si l’emploi en vaut la peine, le recruteur ou le gestionnaire d’embauche devrait être en mesure de vous donner plus d’information sans problème. S’ils tournent autour du pot ou évitent de répondre à vos questions directement, méfiez-vous.

Voici donc quelques mots ou expressions en vogue à surveiller :

Salaire concurrentiel – Cette expression peut vouloir dire différentes choses. La première : votre employeur potentiel n’a pas encore déterminé le salaire. Peut-être qu’il essayera de négocier pendant ou après votre entrevue. Ou la deuxième : il ne veut pas publier le salaire qu’il offre pour ce poste en particulier. Si vous ne savez pas vraiment où se positionne cet employeur potentiel côté salaire, posez-lui la question. Les employeurs dignes de ce nom devraient à tout le moins être capables de vous en donner une bonne idée après que vous ayez réussi l’étape de l’entrevue. Ainsi, vous saurez que vous êtes sur la même longueur d’onde.

Stratégique, organisé, dévoué, etc. – Nous voyons tout le temps des descriptions de poste qui contiennent ces types de compétences ou de qualités considérées comme essentielles. Oui, il est bon d’avoir des compétences générales pour la majorité des postes. Le problème survient lorsque ces types de compétences vagues constituent la majorité des prérequis pour l’emploi. Ce sont toutes de remarquables qualités à avoir, mais elles ne permettent pas de découvrir la nature réelle de l’emploi et ne disent rien quant aux connaissances dont vous avez besoin pour exceller dans ce rôle. Méfiez-vous des descriptions de poste dont les exigences ne sont que de vagues qualifications qui ne sont pas étroitement liées au travail à accomplir.

Les tâches peuvent varier – Comme pour l’expression « salaire concurrentiel », cela peut signifier que l’entreprise n’a pas terminé de définir précisément le poste ni les responsabilités. Cela pourrait donc vous amener dans une situation où vous (et peut-être même vos supérieurs) ne sachiez pas clairement quel est le but de votre poste. Cela pourrait aussi vouloir dire que vos responsabilités quotidiennes seront à la merci de votre patron et de ce qu’il attend de vous cette journée-là. En cas de doute, demandez des clarifications afin de vous assurer d’intégrer le poste en toute connaissance de cause.

Formidable culture organisationnelle – Il est facile d’affirmer qu’il s’agit d’une « formidable » culture organisationnelle, car cela ne veut absolument rien dire. Qu’est-ce qui fait exactement qu’une culture soit formidable? Il s’agit d’une question très subjective qui amènera des réponses totalement différentes selon les personnes auxquelles vous la poserez. N’hésitez pas à vous informer des avantages et de l’atmosphère qui constituent une formidable culture. Si la culture est aussi formidable qu’on le prétend, le recruteur devrait être plus qu’heureux de discuter de ses particularités et des raisons qui font que cette entreprise est faite pour vous.

Opportunité extraordinaire – Tout comme pour « formidable culture organisationnelle », cette expression est à la fois à la mode et vague. Si cette opportunité est aussi excellente qu’on le prétend, le recruteur ou le gestionnaire d’embauche sera capable d’en expliquer les raisons. L’employeur offre-t-il un salaire supérieur à la moyenne de l’industrie? Une possibilité d’avancement à court terme? Un espace de bureau incroyable? Un dîner gratuit tous les lundis? Peu importe de quoi il s’agit, n’ayez pas peur de poser des questions pour en savoir plus.

Dynamique – Il s’agit d’un terme assez nouveau dans le jargon du recrutement et, souvent, il véhicule une idée de jeunesse. L’une des raisons qui expliquent pourquoi ce terme est utilisé à profusion est que l’utilisation de termes comme « jeune » a été bannie à la suite de l’adoption de la loi sur la discrimination fondée sur l’âge. Le dynamisme est un processus caractérisé par les notions de changement constant, d’innovation et de progression. Il est toujours bon de demander à l’intervieweur d’expliquer en quoi cela consiste exactement dans leur environnement de travail. Comme toujours, en cas de doute, demandez des éclaircissements!

Traditionnel versus avant-gardiste – Nous voyons souvent ces deux termes utilisés pour faire allusion à deux types différents de culture de travail. « Traditionnel » peut être une façon polie de dire vieux jeu, de la vieille école, strict ou attaché aux façons de faire actuelles. À l’extrémité opposée, « avant-gardiste » peut être synonyme d’obsédé par l’idée de jeunesse, adepte de la technologie ou branché. Bien qu’il n’y ait rien d’anormal dans l’un ou l’autre de ces types de cultures, méfiez-vous de l’intention qu’elle cache. Si vous avez des doutes sur la signification qu’elle a pour l’employeur, posez-lui la question.

durée d’affichage du poste sur le marché

Si un poste est affiché depuis longtemps, cela peut être un signe d’alarme. Est-ce parce qu’il n’y a aucun intérêt envers ce poste? Ou peut-être parce que les candidats ont rejeté leurs offres? Peu importe la raison, il vous faut découvrir le « pourquoi ». La durée moyenne d’affichage d’un poste est généralement de quelques semaines. Il ne faut cependant pas oublier que chaque poste est différent et que certains sont plus difficiles à pourvoir que d’autres, ce qui peut allonger leur période d’affichage. Dans tous les cas, si la période d’affichage de l’emploi que vous ciblez vous semble inhabituelle, informez-vous afin de dissiper vos doutes.

prendre les choses en main

Nous vivons dans une ère où vous – à titre de chercheur d’emploi – avez plus que jamais une place de choix dans le marché de l’emploi. Oui, cela crée un tumulte dans lequel il peut parfois être difficile de s’y retrouver, mais qui peut aussi être utilisé à votre avantage. Les sites comme LinkedIn et Glassdoor, où les gens peuvent évaluer et commenter les entreprises, aident les chercheurs d’emploi à se faire une idée de l’employeur qu’ils ciblent. Alors, n’hésitez pas à tirer avantage de ces plateformes pour vous aider à faire le tri dans tout ce jargon utilisé aux fins de recrutement. Si vous éprouvez des difficultés à prendre une décision concernant un employeur en vous basant uniquement sur sa description de poste, ou que l’entrevue a semé un doute dans votre esprit quant à la véracité de ses propos à l’égard de qui il prétend être – prenez les choses en main et faites quelques recherches.

Il ne fait aucun doute que votre réseau personnel et social est plus grand que jamais – utilisez-le et cherchez à en savoir plus. Découvrez quelle image l’entreprise reflète sur LinkedIn et vérifiez sur Glassdoor pour voir ce que les employés actuels et anciens ont à dire. Les propos des employés sont aujourd’hui l’un des moyens les plus efficaces de valider l’image d’employeur d’une entreprise. Voilà un élément à prendre en compte si vous décidez d’entreprendre quelques recherches par vous-mêmes sur les médias sociaux. LinkedIn peut être un bon point de départ, mais étendez vos recherches à d’autres plateformes sociales également.


Rappelez-vous qu’en tant que chercheur d’emploi, vous êtes en position de pouvoir. En cas de doute à savoir si l’emploi vous convient, posez des questions et cherchez à obtenir les réponses dont vous avez besoin pour vous assurer de faire le bon choix au moment d’accepter ou non un poste. Tout recruteur digne de ce nom vous aidera à répondre à vos questions et à dissiper tout doute concernant l’entreprise pour laquelle vous envisagez de travailler.

prêt pour un changement de carrière ? trouvez une offre à la hauteur de vos ambitions !