En 2016, seule près de 4% de la main-d'œuvre canadienne travaillait principalement à distance. Mais cela était bien avant la pandémie de COVID-19 qui a renvoyé chez eux un grand nombre de canadiens pendant des mois ou plus longtemps encore. En mars 2021, au Canada, environ 5 millions d’employés travaillaient à distance, ce qui représente près de 20% de la main-d'œuvre nationale. 

Il ne s’agit pas d’une tendance qui s’inversera une fois la pandémie de COVID-19 révolue, et ce pour un certain nombre de raisons. Et avec l’attente d’une reprise économique imminente et rapide (au contraire de la très lente reprise qui a suivi la récession de 2008), les employeurs doivent être prêts à soutenir la croissance avec le concours d’une main-d'œuvre bien différente de ce qu’elle était avant 2020. Une étape vers cette volonté est de comprendre comment le télétravail permanent peut affecter la rémunération que vous offrez à vos employés.

Apprenez-en davantage sur la concurrence accrue entre employeurs pour obtenir les meilleurs talents et découvrez en quoi offrir des salaires plus élevés constitue un facteur déterminant. Jetez un oeil sur notre article consacré aux avantages que vous pouvez tirer d’une meilleure rémunération de vos employés.

lisez l’article

la normalisation du télétravail

Avant la pandémie de COVID-19, de nombreux employeurs ne proposaient tout simplement pas de possibilités de télétravail, répondant souvent aux collaborateurs qui les interrogeaient quant à ces options que c’était tout bonnement impossible, pas rentable ou simplement peu pratique voire irréaliste. Cependant, lorsque la pandémie a contraint les entreprises à s’empresser de mettre au point des processus et d’investir dans des technologies qui rendraient le travail à distance possible, la donne a totalement changé. 

Plus d’une année plus tard, le télétravail s’est normalisé, et nombreux sont les employés à ne plus vouloir revenir en arrière. Selon un sondage de PicewaterhouseCoopers qui interrogeait les employés canadiens, 64% de ceux d’entre eux qui travaillaient à distance n’étaient pas certains qu’ils se sentiraient à l’aise s’ils devaient retourner sur leur lieu de travail. Et même lorsqu’ils s’y seraient à nouveau habitués, ils n’auraient pas forcément envie de toujours travailler depuis le bureau.  

Lorsque PwC interrogeait les travailleurs quant à leur environnement de travail idéal, les réponses reçues étaient les suivantes :

  • 12% voulaient travailler à distance à 100% 
  • 22% voulaient principalement travailler à distance et se rendre sur le lieu de travail pour les événements ou réunions importants 
  • 29% voulaient répartir leur temps de façon égale entre le télétravail et le travail présentiel 
  • 17% voulaient principalement travailler au bureau avec la possibilité de travailler à distance si nécessaire
  • Seuls 20% voulaient travailler exclusivement sur leur lieu de travail 

Un des facteurs motivant cette volonté de flexibilité accrue est peut-être le fait que nous avons réalisé que la technologie permet à certains individus de vivre n’importe où tandis qu’ils effectuent leur travail à distance. Les employés en viennent ainsi à quitter les villes densément peuplées au profit de lieux au coût de la vie plus modeste. 

Selon Statistics Canada, les employés ne sont toutefois pas les seuls à profiter de ces changements. Près de 90% des individus travaillant à distance se disaient tout autant voire davantage productifs en télétravail que lorsqu’ils s'acquittent de leurs tâches sur leur lieu de travail usuel.  

Les employeurs sont en outre davantage susceptibles d’encourager le télétravail dans le sillage de la pandémie de COVID-19, car ils ont lourdement investi dans des technologies et des processus, et constaté que ceux-ci fonctionnaient.

Vous êtes curieux de savoir en quoi offrir une rémunération supérieure au salaire minimum peut s’avérer avantageux pour votre entreprise ? Découvrez le fruit de nos réflexions en matière de rémunération que nous partageons avec vous dans cet article, et la façon dont ces changements peuvent affecter votre main-d'œuvre et vos résultats financiers.

lisez l’article

des salaires à la hausse malgré les avantages du télétravail 

Avant que le télétravail ne soit normalisé, la possibilité de travail à distance était perçue comme un avantage exceptionnel. Les employés allaient même jusqu’à négocier ce type de flexibilité plutôt que de demander un salaire plus élevé. Et les employés de bureau et autres travailleurs déménageant désormais vers des lieux et régions au coût de la vie moindre, vous pensez peut-être que vous pouvez continuer à manier le télétravail en guise de carotte afin de réduire vos coûts. 

La réalité est cependant toute autre, et les rémunérations ont en fait augmenté dans de nombreux secteurs tandis que la concurrence entre employeurs pour obtenir les meilleurs talents reste vive. En juillet 2020, le salaire canadien moyen était de 26,79 $ de l’heure. Par contraste, en avril 2021, il se montait à 27,53 $ de l’heure, et dans certains secteurs, la hausse est encore plus importante. 

Dans les faits, la pandémie a causé une amélioration des compétences d’une grande partie de la main-d'œuvre, ce qui a pu entraîner une hausse des rémunérations en conséquence. En effet, les employés ont dû apprendre à utiliser de nouvelles technologies et acquérir de nouvelles compétences afin de pouvoir fournir depuis chez eux le même travail que sur leur lieu de travail. Et dans de nombreux cas, les entreprises ont transformé le travail réalisé par différentes équipes afin de s’adapter aux nouvelles demandes de la clientèle découlant de la pandémie. Selon PwC, 67% des employés de bureau ont bénéficié d’opportunités de formation ou de perfectionnement depuis le début de la pandémie. En outre, près de la moitié des travailleurs manuels peuvent en dire de même.

Les employeurs ne devraient pas espérer pouvoir moins payer leurs employés dans le futur proche, simplement parce qu’ils offrent des solutions de travail flexible. La forte croissance et les taux d’intérêts bas incitent de nombreuses entreprises à se concentrer sur leur développement et leur expansion, et elles ont besoin de davantage de collaborateurs pour y parvenir. Cela contribue à dynamiser le marché de l’emploi sur lequel les employeurs se disputent les talents.

Ainsi, dans de nombreux cas, vous devrez offrir non seulement des salaires supérieurs mais aussi des possibilités de travail flexible afin de remporter les meilleurs candidats pour vos postes.

parlez avec un expert des dernières tendances salariales

Vous voulez en apprendre davantage sur la façon dont la normalisation du télétravail affecte les tendances salariales ? Prenez rendez-vous avec l’un des consultants de Randstad afin de discuter des changements émergents en matière de compensation. 

prenez rendez-vous