Savoir comment mener un entretien d’embauche implique que vous sachiez quelles questions vous pouvez ou devriez poser, ainsi que celles auxquelles vous devez renoncer. Découvrez ci-dessous nos conseils aux employeurs en matière d’entretiens d’embauche afin d’en savoir plus sur la façon d’obtenir de précieuses informations sans pour autant rebuter les candidats ou enfreindre la réglementation.

questions que vous ne pouvez pas poser lors d’un entretien

Selon la loi, vous n’êtes pas autorisé à poser de questions ayant trait à des motifs de discrimination interdits. Cela inclut toute question relative à l’âge, au genre ou à l’identité de genre, au sexe, à la race, à l’état matrimonial ou familial, à la grossesse ou au pays d’origine. 

Cela signifie que vous n’êtes pas autorisé à poser une question anodine telle que "D’où êtes-vous originaire ?" Evitez toute question qui empiète sur ces domaines protégés. Par exemple, ne demandez pas à une candidate quel est son nom de jeune fille car cela revient à lui demander si elle est mariée. Toutefois, vous pouvez demander au candidat s’il a déjà travaillé sous un autre patronyme, car il est possible pour un individu de changer de nom pour une raison autre que le mariage. 

Lors des entretiens, il est judicieux d’éviter tout sujet trop personnel. Si le candidat fournit des informations de son propre chef, c’est une chose, mais vous n’êtes pas là pour creuser dans son histoire personnelle. Votre mission est d’établir s’il est adapté au poste à pourvoir.

questions que vous ne devriez pas poser lors d’un entretien (et de meilleures alternatives)

Il existe des questions que vous pourriez poser, mais que vous devriez éviter. Elles ne sont pas illégales, mais elles sont simplement inefficaces. 

quelle est votre principale faiblesse ?

Personne ne répond honnêtement à cette question. Imaginez que vous soyez assis dans une pièce (ou devant un écran de vidéoconférence) avec de parfaits inconnus. Allez-vous réellement révéler vos secrets les plus intimes et vos vulnérabilités ? ll y a de fortes chances que non. En outre, cette question est tellement cliché que la plupart des candidats vous fourniront une réponse bateau toute faite qui ne vous apprendra rien d’intéressant.

Demandez plutôt : "Quelles compétences aimeriez-vous acquérir ?" Cela vous aidera à comprendre dans quelles lacunes le candidat est susceptible d’avoir en termes de connaissances ou de compétences, mais formulé de façon positive. 

en quoi êtes-vous le meilleur candidat pour ce poste ? 

Votre rôle est de déterminer qui est le meilleur candidat pour un poste. Poser cette question aux candidats les voue à l’échec car ils ne disposent pas des bonnes informations. En effet, ils ignorent qui d’autre a postulé et comment ils se positionnent par rapport à leurs concurrents. 

Demandez plutôt : "Selon vous, quelles sont les compétences qui vous distinguent des autres dans ce domaine ?” C’est en réalité ce que les employeurs cherchent à savoir lorsqu’ils posent la question du meilleur candidat.  

où vous imaginez-vous dans 5 ans ?

Cette question est inutile, tant pour vous que pour le candidat, et en outre il n’existe pas de bonne réponse spécifique. Si un candidat est honnête, avoue qu’il cherche à faire carrière et n’a pas l’intention de rester à ce poste toute sa vie, il risque d’être perçu comme un arriviste instable. Mais si au contraire il affirme vouloir conserver ce poste pour toujours, les employeurs risquent de penser qu’ils manquent de motivation ou d’ambition. Cette question est sans issue, et les candidats donnent généralement une réponse toute faite qui selon eux est la moins dommageable pour leurs chances de succès.

Demandez plutôt : "Qu’est-ce qui vous motive dans votre travail ?" Cette question vous aide à comprendre les objectifs et buts du candidat, et si ce dernier est susceptible de rester au sein de votre entreprise sur le long terme.  

parlez-moi d’un échec passé.

Les candidats voient cette question comme un piège, et il est extrêmement difficile d’y répondre de façon positive. La plupart des individus ne répondent pas honnêtement ou évoquent un "échec" qui n’en est pas réellement un. Vous n’apprendrez probablement rien d’important ou d’intéressant.

Demandez plutôt : "Parlez-moi d’un accomplissement dont vous êtes réellement fier." Un candidat est bien plus susceptible de parler ouvertement de quelque chose de positif, et ce dont il est fier est tout aussi riche en enseignements que l’un de ses échecs.  

pour quelle raison souhaitez-vous ce poste ?

Les employeurs savent pourquoi les candidats sont présents. Ils veulent un salaire, des opportunités pour l’avenir ou même d’excellents avantages. Mais aucun d’entre eux ne va invoquer ces raisons, car ils ne pensent pas que ce soit ce que vous souhaitez entendre. 

Demandez plutôt : "Quels sont les aspects de ce poste qui vous intéressent le plus ?" Cela vous permettra de savoir ce qui attire le plus le candidat dans le poste tout en vous laissant la possibilité de découvrir que l'une des principales raisons pour lesquelles le candidat veut ce poste est peut-être de nourrir sa famille.

obtenez notre guide pour en apprendre davantage

vous souhaiteriez davantage de conseils professionnels à l’intention des employeurs en matière d'entretiens d'embauche ? téléchargez notre guide consacré aux entretiens, lequel comporte d'autres exemples de questions que vous devriez poser ainsi que des conseils pour évaluer l'adéquation avec le poste, le supérieur et l'entreprise.

obtenez le guide