Dans le secteur du recrutement, c’est une question qui nous est souvent posée. Il y a certainement des similitudes entre ce que les recruteurs et les chasseurs de têtes font, mais il y a aussi beaucoup de différences. Selon la personne à laquelle vous posez la question, la réponse peut varier, tout comme variera le rôle de tout recruteur ou chasseur de têtes. Après tout, les recruteurs et les chasseurs de têtes travaillent tous avec les entreprises afin de combler leurs besoins en matière d’embauche. Les différences sont souvent dans le type de travail qu’ils accomplissent et les outils et les ressources qu’ils ont à leur disposition.

Il n’y a aucune réponse absolue à cette question, mais voici nos réflexions sur les principaux points qui différencient les chasseurs de têtes des agences de recrutement :

la spécialisation 

En général, un chasseur de têtes est engagé par un employeur dans le but de combler un poste en particulier. Souvent, les postes pour lesquels ils sont mandatés sont difficiles à combler ou exigent un candidat doté de compétences et de qualifications très spécifiques. On fait fréquemment appel aux chasseurs de têtes pour pourvoir des postes de haut niveau ou de cadres supérieurs, bien que ce ne soit pas toujours le cas.

Les recruteurs, quant à eux, tendent à recruter pour combler plusieurs différents postes en même temps, lesquels comportent souvent un recoupement des compétences recherchées. Les recruteurs développent parfois, pas toujours, une spécialité dans diverses industries, comme les technologies, l’administration ou l’ingénierie. Si un candidat n’est pas retenu pour un poste, l’agence de recrutement pourra généralement lui recommander d’autres postes similaires auxquels il pourra postuler.  

l'ampleur des réseaux 

Les recruteurs sont plus susceptibles de travailler pour une agence (comme Randstad) qui possède un réseau de succursales dans différentes villes. Par exemple, le réseau de Randstad s’étend dans tout le Canada et dans le monde entier. Nous avons plus de 80 bureaux au Canada, ainsi que des bureaux aux États-Unis et partout en Europe. Tous ces bureaux sont interreliés et partagent entre eux les informations, les ressources et les possibilités d’emploi. Ce réseau d’envergure mondiale peut certes s’avérer un avantage pour les candidats intéressés par des offres d’emploi à l’international. Pour leur part, les chasseurs de têtes travaillent le plus souvent de manière autonome à titre de consultant indépendant, travaillant sur des mandats visant à pourvoir un poste unique.

les ressources

Parce que les chasseurs de têtes travaillent souvent seuls, ils n’ont pas accès aux solutions exclusives ou d’entreprise auxquelles les recruteurs qui travaillent pour une firme de recrutement ont accès. Par exemple, les recruteurs peuvent avoir accès à des guides salariaux détaillés, des études de marché et d’autres informations pouvant aider les employeurs à mieux comprendre le domaine du recrutement et aider les chercheurs d’emploi à obtenir des offres d’emploi concurrentielles.

les relations avec l'employeur

Les chasseurs de têtes sont souvent engagés dans une relation avec leurs clients sur la base d’un poste à combler à la fois. L’employeur fait appel à leurs services quand il doit embaucher une personne pour un poste spécifique. Une fois le poste pourvu, il est possible que le chasseur de têtes retravaille avec ce même client, comme il est possible que le client n’ait plus jamais besoin de ses services.

De leur côté, les agences de recrutement ont le plus souvent des relations plus durables avec leurs clients. Elles sont fréquemment mandatées pour combler tous les besoins d’embauche d’une entreprise, et ce, pour tous ses services et toutes ses divisions. Pour cette raison, une firme de recrutement pourrait être considérée comme une extension de l’équipe RH interne de l’entreprise cliente. Grâce à la relation polyvalente qu’entretiennent les recruteurs avec leurs clients, ils ont de meilleures connaissances de la culture de l’entreprise et des caractéristiques nécessaires pour assurer la compatibilité des candidats, des autres fonctions connexes et des possibilités d’emploi qui se présenteront dans un avenir rapproché. Il s’agit là d’un avantage pour les chercheurs d’emploi qui présentent un intérêt pour une variété de fonctions et qui explorent leurs options.

les relations avec les chercheurs d’emploi

Les chasseurs de têtes recherchent des candidats qui correspondent à un profil précis dans l’espoir que ceux-ci seront compatibles avec le poste spécifique pour lequel ils sont mandatés. Les firmes de recrutement recrutent quant à eux des candidats pour un éventail de postes. C’est dans l’intérêt des firmes de recrutement de bâtir des relations à long terme avec les chercheurs d’emploi. Ainsi, quand un poste correspondant à leurs besoins se présente, elles peuvent tirer profit de ces relations déjà établies avec les candidats. Pour répondre de manière optimale à tous les besoins des chercheurs d’emploi, les recruteurs offrent souvent des services à valeur ajoutée, comme des ateliers sur le CV et du coaching d’entrevue.

les compétences 

Comme mentionné précédemment, les chasseurs de têtes se concentrent généralement à pourvoir une poignée de postes à la fois. Quand ils contactent les candidats, ils cherchent généralement un ensemble de compétences bien précis qui correspond au mandat que leur client leur a confié.

Les firmes de recrutement peuvent avoir des milliers ou des dizaines de milliers d’emplois qu’elles doivent pourvoir simultanément. Les firmes de recrutement sont donc beaucoup plus susceptibles de rechercher des candidats dotés de compétences et de niveaux d’expérience différents pour une variété de services différents. De même, elles auront à pourvoir un éventail de types d’emploi différents incluant des postes à temps partiel, à plein temps, contractuels et temporaires.


Besoin d’information supplémentaire sur la façon de travailler avec un recruteur? Consultez ces ressources supplémentaires.
Pour les chercheurs d’emploi :

Pour les employeurs :