L'expression "flexibilité du lieu de travail" a gagné en popularité depuis l'apparition du COVID-19. Pendant la pandémie, tant les travailleurs que les employeurs ont été contraints de maintenir un certain niveau de flexibilité en fonction des besoins de l'entreprise, des obligations familiales, des fermetures et des quarantaines liées à la pandémie. Aujourd'hui, alors que de plus en plus de travailleurs reprennent le chemin du travail et que les effets du COVID-19 commencent à s'estomper, les employeurs doivent réévaluer la flexibilité des conditions de travail dans un environnement post-pandémique.

Selon notre récent sondage en coopération avec Ipsos, seuls 47 % des ouvriers et 49 % des employés sont actuellement satisfaits du niveau de flexibilité disponible sur leur lieu de travail. Les femmes qui occupent des postes d'ouvriers ont le taux de satisfaction le plus bas, avec seulement 43 % d'entre elles satisfaites du niveau de flexibilité sur leur lieu de travail. Notre étude montre également que plus d'un ouvrier ou employé sur quatre admet que le manque de flexibilité sur le lieu de travail pourrait l'inciter à changer d'emploi.

Bien que de nombreux employeurs comprennent que les travailleurs aspirent à plus de flexibilité sur leur lieu de travail, ils ne savent pas toujours ce que veulent réellement leurs employés. Certains pensent que la flexibilité fait référence à des options de travail à distance. Si les possibilités de travail à distance ou de travail hybride sont certainement un élément clé, en particulier lorsqu'il s'agit de postes de cols blancs, la flexibilité signifie beaucoup plus. En fait, notre étude a révélé cinq avantages que les travailleurs recherchent en matière de flexibilité dans les conditions de travail.

congés payés

L'augmentation des congés payés est l'avantage le plus important en matière de flexibilité de l'emploi pour les ouvriers Cet avantage est particulièrement important pour les femmes occupant des postes de cols bleus, avec 64 % d'entre elles qui le considèrent comme l'un des éléments les plus importants dans une offre d'emploi. Les travailleurs en Ontario sont également plus enclins à rechercher des employeurs qui offrent plus d'options de congés payés, avec une différence de 41 % contre 51 %.

Cependant, les travailleurs ne cherchent pas seulement à obtenir plus de congés payés. Ils veulent aussi une plus grande souplesse dans l'utilisation de ces heures. Par exemple, ils veulent pouvoir utiliser ces congés pour s'occuper d'enfants ou de parents malades. En fait, 60 % des cols blancs et 58 % des cols bleus souhaitent un congé familial payé de courte durée pour les aider s'ils sont obligés de poser des jours pour s'occuper d'un membre de leur famille.

Alors que les employés reprennent le travail, les employeurs doivent réévaluer leurs politiques de congés payés pour s'assurer qu'elles répondent toujours aux attentes des travailleurs dans un environnement de travail post-pandémique.

avoir le choix dans les horaires de travail

De nombreux cols bleus réalisent que leur emploi n'est pas conçu pour le travail à distance. Ainsi, plutôt que d'avoir la possibilité de travailler à domicile, ces travailleurs veulent pouvoir choisir leurs horaires de travail. Ils veulent déterminer s'ils travaillent en équipe de jour, de soir ou de nuit et si ces horaires se composent principalement d'heures de semaine ou de fin de semaine.

Plus important encore, bon nombre de ces employés désirent un horaire de travail permanent qui leur permette de planifier efficacement leur vie personnelle et familiale. La seule exception à cette règle est constituée par les travailleurs anglophones, qui sont deux fois plus susceptibles de préférer une rotation de leurs heures de travail d'une semaine à l'autre pour répondre à leurs besoins courants. En outre, 28 % des ouvriers et 24 % des employés souhaitent avoir la possibilité de travailler quatre jours par semaine au lieu des cinq jours habituels.

Les employeurs devraient chercher des moyens de donner à leurs employés plus de contrôle sur leurs horaires de travail, et ce qu'ils engagent des ouvriers ou des employés. Cet avantage est un élément crucial de l'offre d'emploi et peut contribuer à augmenter le taux de satisfaction des travailleurs.

la possibilité de déterminer leur temps de travail

Non seulement les travailleurs veulent avoir le contrôle de leur horaire de travail, mais ils veulent aussi pouvoir déterminer le nombre d'heures qu'ils travaillent par semaine. Bien que cet avantage soit nettement plus souhaité par les employés (59%) que par les ouvriers (28%), il figure dans le top 5 pour les deux catégories de travailleurs.

Les cols blancs veulent avoir la liberté de fixer le nombre d'heures qu'ils travaillent chaque jour en fonction de leur charge de travail spécifique. Ils veulent également avoir la possibilité de prendre un jour de congé s'ils finissent par travailler plus longtemps le reste de la semaine. Les cols bleus, quant à eux, veulent pouvoir déterminer s'ils travaillent à temps plein ou à temps partiel.

Il est généralement plus facile de permettre à vos employés de fixer leurs propres horaires pour les postes de cols blancs que pour les postes de cols bleus. Cependant, certains employeurs qui embauchent principalement des cols bleus ne limitent plus leur personnel à des horaires à temps plein. Au contraire, ils offrent également des possibilités d'emploi à temps partiel. Ce facteur contribue non seulement à augmenter le taux de satisfaction, mais aussi à avoir un meilleurs taux d’embauche.

possibilités de travail à domicile

Étant donné que la plupart des emplois de cols bleus ne peuvent être exercés à distance, les possibilités de travail à domicile sont surtout un avantage pour les cols blancs. Selon notre enquête Randstad, 42 % des cadres souhaitent pouvoir travailler à distance au moins à temps partiel, tandis que 39 % souhaitent pouvoir travailler à distance 100 % du temps. Les hommes occupant des postes d'ouvriers sont les plus susceptibles de vouloir travailler à domicile à temps plein, avec 55 % d'entre eux souhaitant travailler à domicile 100 % du temps.

Il peut être difficile pour les employeurs d'adopter une approche unique en ce qui concerne les possibilités de travail à distance. Ils devront plutôt examiner les rôles et les fonctions de chacun pour déterminer les tâches qui peuvent être effectuées à distance et celles qui doivent l'être sur place. Travaillez avec vos employés pour élaborer un horaire de travail qui correspond à la fois à leurs besoins et aux attentes de l'entreprise.

les possibilités de poser des congés

Pendant la pandémie, de nombreux travailleurs ont dû faire face à une multitude de défis, notamment s'occuper de parents âgés, faire l'école à la maison pour leurs enfants, être malades et en quarantaine. Dans certains cas, ces travailleurs ont dû s'absenter du travail pendant une longue période pour faire face à ces problèmes. Pendant la pandémie, le gouvernement a mis en place des réglementations pour s'assurer que ces travailleurs recevaient au moins une partie de leur salaire lorsqu'ils devaient s'absenter.

Avec le recul de la pandémie, certains de ces règlements ne sont plus en vigueur. Cela n'a toutefois pas empêché les employés de souhaiter pouvoir prendre un congé pour s'occuper d'eux-mêmes ou d'un membre de leur famille tout en recevant au moins 50 % de leur salaire actuel. En fait, nos recherches montrent que 14 % des cols blancs considèrent qu'il s'agit d'un élément important de la flexibilité des conditions de travail. Les employeurs devraient prendre le temps de mettre à jour leurs politiques actuelles en matière de congé, afin que les employés sachent exactement quelles sont les options qui s'offrent à eux.

vous cherchez à offrir plus de flexibilité à vos employés ?

Prenez rendez-vous aujourd'hui avec l'un de nos experts pour découvrir comment intégrer un minimum de flexibilité dans vos plans d'avantages sociaux.

réserver un rendez-vous