les déficits majeurs en compétences d'ingénierie au canada 

C’est indéniable : le monde fait présentement face à une pénurie d’ingénieurs. Et cette pénurie ne se limite pas à un seul pays. Des nations partout dans le monde signalent des pénuries dans plusieurs domaines d’ingénierie. Au Canada, il y a un peu plus de 250 000 ingénieurs présentement en fonction. Les experts estiment qu’en 2020, environ 95 000 d’entre eux auront atteint l’âge de la retraite. Comme les programmes de génie produisent annuellement environ 12 000 nouveaux ingénieurs, il n’y a tout simplement pas suffisamment de nouveaux talents pour remplacer les ingénieurs qui partent à la retraite.

Malgré sa population relativement petite, le Canada est reconnu pour produire certains des meilleurs ingénieurs au monde, avec trois universités canadiennes qui se classaient parmi les 50 meilleures écoles d’ingénierie au monde l’an dernier. Un problème auquel le secteur de l’ingénierie est confronté est le manque d’intérêt des jeunes envers les champs STIM (Science, Technologies, Ingénierie et Mathématiques). Nous devons nous efforcer d’aider plus de jeunes à s’intéresser tôt à ces disciplines. En désignant mars comme le mois national du génie, le Canada a fait un pas dans la bonne direction.

Il y a aussi le problème de la perte des ingénieurs chevronnés. Selon The Institution of Engineering and Technology (IET), 62 % des employeurs affirment que les nouveaux diplômés en génie n’ont pas les compétences requises. Cette incapacité à pourvoir des postes d’expérience est un facteur qui contribue au déficit des compétences en génie. Avec la hausse de l’âge médian des ingénieurs, c’est un problème qui ne disparaîtra pas de sitôt.

ingénieurs au Canada

quels sont les plus grands déficits et quelles compétences en génie sont les plus recherchées ?

Selon le 2016 Global Engineering Report, produit par Staffing Industry Analysts, les employeurs signalent des « pénuries importantes de compétences dans les secteurs de l’ingénierie. » Ces pénuries ne se limitent pas à un seul secteur du génie. Voici quelques secteurs importants où des ingénieurs compétents et talentueux sont désespérément recherchés.

génie civil

Le génie civil englobe une vaste gamme de carrières, mais tend généralement à se concentrer sur la construction. Les ingénieurs civils sont responsables de concevoir et de superviser les plans et la construction de toutes sortes de bâtiments, que ce soit pour usage résidentiel, commercial ou gouvernemental, de même que des infrastructures comme des réseaux de transport, des routes, des ponts, des réseaux d’aqueducs ou de transport d’énergie, des tunnels, des quais, des aéroports et des hôpitaux.

Alors que les villes canadiennes connaissent une croissance rapide dans l’économie post-récession, le gouvernement fédéral s’est engagé à investir plus de 120 milliards de dollars pour construire et améliorer les infrastructures canadiennes au cours des cinq prochaines années. Des ingénieurs civils compétents qui peuvent concevoir et superviser ces projets d’infrastructures naissants sont en grande demande. En fait, selon engineeringjobs.com, les ingénieurs civils sont en tête de liste des professions du génie les plus recherchées.

génie électrique

Les ingénieurs électriciens se préoccupent du développement, de la conception et de la fabrication d’appareils électroniques et de tout système qui utilise ou qui transporte l’électricité. Cela signifie qu’à peu près tout ce qui peut se mettre sous tension implique un ingénieur électricien. Les ingénieurs électriciens jouent un rôle essentiel dans la conception et l’amélioration de produits de consommation comme les ordinateurs, les téléphones, les appareils intelligents et les divers appareils électriques.

Les ingénieurs électriciens peuvent aussi travailler, notamment, à la conception de systèmes d’alimentation et de réseaux de distribution d’énergie, d’appareils médicaux qui requièrent l’électricité, de systèmes de robotique ou d’autres systèmes automatisés, de radars et de fibres optiques. Comme vous pouvez l’imaginer, les ingénieurs électriciens sont très convoités dans notre monde de plus en plus centré sur la technologie! La demande pour les ingénieurs électriciens n’est surpassée que par celle pour les ingénieurs civils.

génie mécanique

Les ingénieurs en mécanique sont responsables de concevoir, de bâtir, de tester et d’améliorer des machines de toutes sortes. Comme ce champ de pratique est très vaste, les ingénieurs choisissent souvent de se spécialiser dans un domaine du génie mécanique comme, entre autres, la construction de moteurs, les systèmes hydrauliques ou pneumatiques, les pompes, les turbines ou les systèmes de chauffage et de refroidissement.

En ce moment, le secteur manufacturier est celui qui emploie le plus grand nombre d’ingénieurs en mécanique. Dans les usines de fabrication, les ingénieurs en mécanique peuvent être responsables de concevoir et de fabriquer des produits tels des véhicules, des génératrices ou des systèmes de climatisation. Ils sont cependant aussi les cerveaux derrière les machines qui fabriquent divers produits de consommation que nous utilisons. Il revient aux ingénieurs en mécanique de mettre au point des machines efficaces et rentables pour la fabrication de produits. 

génie de la mécanique automobile

Les ingénieurs en mécanique automobile entrent dans la catégorie du génie mécanique, parce qu’ils construisent des machines et des moteurs. Le secteur de l’automobile est grandement influencé par le prix du pétrole, ce qui n’est pas surprenant pour une industrie qui crée des machines qui ont absolument besoin de carburant.

Une baisse récente du prix du brut a donné un regain d’énergie aux perspectives d’emploi dans ce secteur. De plus, les faibles taux d’intérêt ont encouragé plus de gens à acheter des véhicules. Le léger bond dans les ventes de véhicules automobiles a haussé le besoin d’ingénieurs qui se spécialisent dans la conception de véhicules et leur innovation.

génie biomédical

Les ingénieurs en biomédical sont responsables de la conception d’appareils et de machines comme, notamment, les appareils auditifs, les appareils implantés (comme les stimulateurs cardiaques), les systèmes de surveillance de la santé, les outils de diagnostic, les appareils chirurgicaux, les membres et organes artificiels et les traitements médicaux. Pratiquement toutes les technologies utilisées pour diagnostiquer ou traiter un problème de santé ont été créées par des ingénieurs en biomédical.

Étant donnée la population vieillissante des baby-boomers canadiens qui se dirige vers la retraite, on s’attend à ce que les besoins en soins de santé gonflent. Les soins de santé représentent déjà une industrie de 228 milliards de dollars au Canada, avec un coût moyen de 6200 dollars par personne ! Il est facile de prédire que la demande pour du matériel médical de haute technologie ne montrera aucun signe de ralentissement, et que l’innovation continue dans ce secteur sera primordiale pour fournir une bonne qualité de vie à la population croissante d’aînés au Canada dans les prochaines années. Pour les ingénieurs qui cherchent des perspectives à long terme, le génie biomédical offre de grandes occasions d’établir une carrière où il y a place à la croissance et dans laquelle ils contribuent au mieux-être de la société.

comment les pénuries d’ingénieurs influencent-elles l’économie ?

Les emplois en ingénierie fournissent une fondation pour d’autres emplois. Selon « The State of Engineering », le rapport 2016 de Engineering UK, pour chaque poste en génie créé, deux emplois additionnels sont créés à plus grande échelle. Autrement dit, de bonnes occasions d’emplois pour les ingénieurs aident à bâtir les infrastructures et à stimuler l’innovation dans les secteurs satellites. Lorsque les ingénieurs ont du succès, nous en avons tous.

L’inverse est également vrai. Lorsqu’il est impossible de pouvoir des postes d’ingénieurs, les projets peuvent être retardés ou manquer de personnel, ce qui nuit à la rentabilité des entreprises et aux relations avec leurs clients. Lorsque les entreprises peinent à recruter dans les secteurs de l’ingénierie, il y a un effet d’entraînement. C’est pourquoi il devient encore plus important de trouver efficacement des ingénieurs pour s’assurer qu’il n’y ait pas d’effet de propagation dans les marchés d’emplois clés qui comptent sur le savoir-faire des ingénieurs, comme la fabrication, l’extraction des ressources, la construction, les services publics et autres.

Le plus grand problème auquel fait face l’ingénierie canadienne est le manque d’intérêt des jeunes envers la profession. Nous avons tout intérêt à encourager les jeunes Canadiens à aller vers le génie, et à nous assurer qu’ils comprennent qu’il y a des occasions pour eux de bâtir une carrière enrichissante dans ce domaine.

Avez-vous de la difficulté à trouver les candidats compétents en ingénierie dont votre entreprise a besoin pour prospérer ? Contactez Randstad Ingénierie pour communiquer avec des recruteurs experts qui comprennent vos besoins d’embauche et le processus de sélection d’ingénieurs d’expérience. Nous vous aiderons à trouver le bon ingénieur de talent, même dans les marchés hautement compétitifs comme ceux mentionnés dans cet article.

avez-vous de la difficulté à localiser les talents en ingénierie ?

laissez-nous vous aider !