7 erreurs à éviter quand vous rédigez votre CV

Votre CV joue un rôle capital lorsque vous cherchez un emploi. Bien conçu, il pourrait vous valoir des appels prometteurs au lieu d’un silence radio. Pourtant, bien des CV comportent des erreurs courantes qui nuisent à la recherche d’emploi. Certaines personnes utilisent des pratiques désuètes, comme présenter ses objectifs ou inclure des références, d’autres mettent beaucoup trop d’informations dans leur CV. Voici quelques erreurs courantes et comment les corriger pour améliorer votre curriculum vitæ.

comment éviter les erreurs dans votre CV

1. présenter ses objectifs

L’époque où l’on commençait son curriculum vitæ en présentant ses objectifs est bel et bien révolue. Les recruteurs savent que votre objectif est d’obtenir un emploi, de préférence celui pour lequel vous postulez. Inutile de gaspiller de l’espace précieux pour le dire, votre CV aurait l’air démodé.

Ce qu’il faut faire : Nous vous recommandons de commencer votre CV par un court résumé professionnel. Vous laissez ainsi briller votre personnalité et offrez au recruteur un aperçu de ce qui vous distingue et vous motive dès le départ. Songez à inclure les faits saillants de votre carrière, vos antécédents professionnels et ce qui vous passionne. Mais restez bref. Idéalement, au maximum 4 ou 5 lignes.

2. indiquer qu’on a des références

Tout comme la présentation de ses objectifs, la mention « références disponibles sur demande » à la fin de votre CV est dorénavant inutile. Cela va de soi. Économisez cet espace pour du contenu plus pertinent qui persuadera le recruteur que vous êtes fait pour ce poste.

Ce qu’il faut faire : Gardez une liste de vos références à portée de main. Si un responsable du recrutement souhaite les consulter, il vous les demandera. On suppose généralement que tous les candidats ont des références disponibles. Cette méthode vous permet d’adapter facilement vos références en fonction du poste convoité. Par exemple, si le rôle comporte un élément de gestion, vous fournirez le nom d’une connaissance qui pourra témoigner de votre leadership.

3. utiliser des mots à la mode et des clichés

Certains clichés sont si souvent utilisés dans les CV qu’ils ne veulent plus rien dire. Par exemple, les expressions comme stratégique, créatif, enthousiaste et innovant font tous les jours sourciller les responsables du recrutement. Elles sont si courantes qu’elles ne vous permettent pas vraiment de vous démarquer ni d’ajouter beaucoup de valeur à votre CV. Il en va de même pour les mots à la mode, comme chevronné, axé sur les résultats, dédié[OD1] , etc. Ils n’auront pas du tout l’effet souhaité.

Ce qu’il faut faire : Utilisez plutôt des verbes d’action pour exprimer l’impact que vous avez eu dans votre milieu de travail. Le choix ne manque pas, et ils vous permettent de commencer votre CV sur une bonne note. Consultez notre guide de rédaction de CV : il comprend une liste de verbes d’action efficaces pour dynamiser votre curriculum vitæ. N’oubliez pas non plus d’utiliser des mots clés. Les aptitudes et les compétences recherchées par les responsables du recrutement (et les systèmes de sélection de CV automatisés) doivent être répétées tout au long de votre CV.

4. mettre de l’avant les tâches plutôt que les réalisations

Trop souvent, on énumère toutes les responsabilités liées à notre ancien rôle et on oublie d’expliquer les retombées positives de notre travail. Évitez de décrire vos emplois antérieurs en commençant par « responsable de : », suivi d’une liste de vos tâches. Les recruteurs n’ont pas besoin de ces détails. Ils veulent connaître les résultats et l’impact de vos actions.

Ce qu’il faut faire : Quantifiez les effets positifs de votre travail. Par exemple, au lieu de dire que vous étiez responsable de la planification d’un événement, parlez de ses retombées. Quelle a été la participation ou la réponse des médias ? Cet événement a-t-il fait augmenter les ventes ? Plus vous intégrez de détails et de résultats concernant l’événement (surtout si vous donnez des chiffres précis, p. ex. : 4 200 participants, 140 % d’augmentation des ventes, etc.), plus votre contribution fera bonne impression. Concentrez-vous toujours sur les réalisations plutôt que sur les tâches et les responsabilités.

5. en mettre trop

C’est normal de vouloir mettre le plus d’informations possible dans son CV. Après tout, faire valoir ses réalisations, c’est une bonne chose, non ? Pas vraiment. L’abondance de réalisations pourrait en fait masquer les plus pertinentes. Tous ces détails rendent la lecture plus difficile et empêchent de distinguer ce qui est réellement important. Les longs blocs de texte sont également plus rébarbatifs que les lignes seules ou les puces. Et si votre curriculum vitæ est difficile à lire, aucune chance qu’un recruteur fasse un effort supplémentaire pour le déchiffrer compte tenu du nombre de CV qu’il reçoit.

Ce qu’il faut faire : Votre CV est un document de marketing. Il n’est pas nécessaire d’y inclure toutes vos expériences professionnelles passées. Vos succès les plus notables sont vos meilleurs arguments de vente. Un texte aéré et une belle mise en page facilitent la lecture de votre CV. C’est important, sachant que les recruteurs se contentent de le parcourir brièvement lors de la phase de présélection. Résistez à l’envie de réduire la taille du texte ou les marges pour y insérer plus d’informations. Rendez votre CV aussi propre et lisible que possible. Notamment, assurez-vous qu’il ne dépasse pas 2 pages. Si votre curriculum vitæ a plus de 2 pages, il est temps de réviser son contenu et de faire des choix.

6. être trop modeste

Tout jeune, on nous apprend qu’il est mal élevé de se vanter et de parler de nos réalisations. Bien des gens ont tendance à minimiser leurs réussites, de peur d’avoir l’air prétentieux. Pourtant, souligner vos réalisations rend votre CV bien plus efficace. Les femmes, en particulier, manquent de confiance et ont de la difficulté à mentionner leurs qualifications et leurs réalisations. Malheureusement, un CV trop modeste est fade et oubliable.

Ce qu’il faut faire : Le secret d’un bon équilibre entre modestie et vantardise, c’est de quantifier les retombées de vos réalisations. Difficile de prétendre être un expert dans son domaine sans preuves à l’appui. En partageant des faits et des chiffres qui soutiennent vos affirmations, vous gagnez en crédibilité. Par exemple, si l’une de vos principales réalisations lors de votre dernier emploi a consisté à développer une série de vidéos, sortez les chiffres. Combien de vues ces vidéos ont-elles réalisées ? Quel a été le volume de fréquentation et quel revenu la série a-t-elle généré ? Les vidéos ont-elles atteint un taux d’engagement significativement plus élevé que la moyenne ? Plus les données sont précises et détaillées, plus votre réalisation aura de poids.

7. négliger d’adapter son CV à l’offre d’emploi

Adapter son CV prend du temps et des efforts. Et la probabilité qu’une candidature en ligne permette d’obtenir un entretien est relativement faible. Certaines statistiques indiquent que moins de 2 % des candidats en ligne sont contactés. Pas surprenant que de nombreux demandeurs d’emploi renoncent à cette étape et se contentent d’envoyer un document générique pouvant convenir à n’importe quel poste. Pourtant, prendre le temps de le faire peut considérablement augmenter les chances que votre CV se distingue en présélection, surtout si un système automatisé est utilisé.

Ce qu’il faut faire : Prenez quelques minutes pour adapter votre CV à l’emploi que vous sollicitez. Inutile de refaire votre curriculum vitæ pour chaque poste convoité, le rapport temps/bénéfice serait nul. Prenez plutôt 5 minutes pour vous assurer de répéter les aptitudes et les compétences mentionnées dans la description de poste. Cela augmentera vos chances de recevoir un rappel. La tâche vous décourage ? Pensez à conserver quelques versions de votre CV adaptées aux types d’emplois auxquels vous postulez. Par exemple, ayez un CV soulignant vos compétences en relations humaines, un faisant ressortir vos talents en administration, et un mettant en évidence votre expertise en gestion. Vous pourrez ainsi plus facilement adapter votre CV sans devoir tout refaire à chaque candidature.


 [OD1]This is an adaptation. Those clichés are common in French.

besoin de plus de trucs et de conseils pour rédiger votre CV ? nous sommes là pour vous aider.

découvrir plus conseils pour votre CV