relire son curriculum vitae comme un réviseur professionnel

Vous avez une seule chance de faire une bonne première impression. Les stéréotypes nous apprennent que les recruteurs consacrent environ six secondes à la lecture initiale de votre curriculum vitae. On ne peut pas vraiment dire qu’ils le « lisent », parce que 6 secondes, ce n’est vraiment pas beaucoup. Cela vous laisse très peu de temps pour faire une première bonne impression.

Vous souhaitez que ces 6 secondes très brèves permettent de voir tous les détails pertinents et importants qui révèlent vos talents, vos capacités et votre expérience. Vous savez… ces choses qui font de vous le candidat idéal pour l’emploi offert. Cependant, peu importe à quel point vous débordez de talents et de compétences, votre curriculum vitae pourrait se retrouver rapidement dans la poubelle s’il comporte des fautes d’orthographe, si sa formulation laisse à désirer ou si on y trouve des erreurs grammaticales. De là l’importance cruciale de le relire attentivement!

réviser le curriculum vitae

la relecture et l’édition sont deux choses différentes

Ne confondez pas la révision avec la relecture. La relecture est un processus qui consiste à passer votre curriculum vitae attentivement en revue afin de détecter toute erreur d’orthographe ou de grammaire ou manque d’uniformité après que vous ayez complété le processus d’édition. Au cours de la phase d’édition, vous pouvez apporter quelques changements ici et là qui modifient vraiment le texte afin de lui donner le ton ou le débit que vous recherchez. Au cours de la phase de relecture, vous devez vous contenter de vérifier une deuxième, puis une troisième fois si le document comporte toujours des erreurs. Vous corrigez alors les erreurs uniquement si vous en trouvez.

Voici quelques suggestions de nature générale qui vous permettront de relire votre curriculum vitae comme un professionnel.

1. commencez par prendre une pause

Si le temps le permet, n’éditez pas et ne relisez pas votre curriculum vitae et votre lettre de présentation immédiatement après les avoir rédigés. Votre cerveau doit prendre une pause afin que vous puissiez vous concentrer sur les erreurs qui vous ont échappé au cours de la phase d’édition. Rappelez-vous que votre cerveau est programmé pour remplir les espaces vides et comprendre le sens de ce qu’il voit, et ce n’est pas toujours ce que vous avez écrit. Un fait intéressant : saviez-vous que notre cerveau est programmé pour déchiffrer les mots à partir de la première et la dernière lettre? Pour cette raison, il est plus fréquent de faire des fautes au milieu d’un mot qu’à un bout ou l’autre.

Vous voudrez faire votre relecture avec les yeux reposés. Plusieurs professionnels vous suggèrent d’imprimer votre document et de le relire sur papier, puisque cela vous permet de le voir différemment, ce qui peut vous aider à surligner les erreurs que vous pourriez avoir ratées à l'écran. De plus, nos cerveaux ne semblent pas digérer l’information à l'écran aussi bien que sur papier. C’est la raison pour laquelle plusieurs préfèrent lire un vrai livre qu’un livre électronique.

2. ne vous fiez jamais aux correcteurs d’orthographe

Votre logiciel de traitement de texte comporte une fonction de correction d’orthographe, mais vous ne devriez jamais vous y fier, puisque les erreurs de contexte lui échappent souvent. Ne vous fiez également pas au correcteur automatique. En vérité, celui-ci peut être encore bien pire. La technologie a sa façon de présumer ce qu’on veut dire, même si elle a parfaitement tort ou si ce qu’elle dit est inapproprié ou totalement hors contexte.

Il existe tellement d’information disponible sur la relecture et sur la façon de procéder qu’on n’a aucune raison de léviter, en particulier lorsque les enjeux sont si importants. Avez-vous capté l’erreur dans la dernière phrase? J’espère, parce que le correcteur orthographique ne l’a pas vue. Au lieu du mot « léviter » on aurait dû voir « l’éviter ». Il s’agit là du genre d’erreurs que seule une relecture permettra de repérer.

En plus de ne pas donner le mot qui correspond au contexte, on ne peut aucunement se fier à la vérification d’orthographe lorsqu’on vérifie des mots, comme « sot/sceau », « père/paire » ou « vos/veaux ». Par conséquent, assurez-vous de toujours utiliser les bons mots.

3. vérifiez chacun des aspects séparément

Nous vous recommandons ici de relire un même document à plusieurs reprises et de vérifier chaque fois un aspect différent. Relisez-le une fois pour vérifier l’orthographe, une autre fois pour vérifier la grammaire et effectuez ensuite une dernière relecture rapide. En vous concentrant ainsi sur une chose à la fois, vous vous assurerez de ne rien rater. Vous y consacrerez définitivement plus de temps, mais cela en vaut la peine lorsque vous êtes en mesure de présenter un curriculum vitae parfait et d’allure professionnelle qui vous permettra de décrocher l’emploi rêvé.

4.  l’uniformité, c’est important

Assurez-vous d’utiliser des polices de caractères et des formes orthographiques uniformes du début à la fin du document. Il arrive que Word prenne les décisions à votre place pour une raison que seul son créateur connaît et qu’il vienne ainsi tout chambouler. Si vous avez copié et collé des parties provenant d’une autre version de votre curriculum vitae, vous pourriez accidentellement vous retrouver avec une police ou une taille de caractères différente.

Si vous avez utilisé des parties provenant d’anciennes versions de votre curriculum vitae ou d’une lettre de présentation, assurez-vous de modifier le nom de l’entreprise et la date partout où ils apparaissent. Assurez-vous que tout est uniforme, comme le format, l’espacement, les puces – tout ce qui pourrait déconcentrer le lecteur dont l’attention serait plutôt attirée par les puces en forme de flèches qui deviennent soudainement de gros points et ensuite des cases. Assurez-vous également de faire preuve d’uniformité au niveau de la ponctuation, des majuscules, des traits d’union et des caractères gras ou en italique.

5.  vérifiez les coordonnées de vos personnes-ressources

Rien ne pourrait être pire que de trouver des coordonnées inexactes dans votre curriculum vitae. C’est comme si vous perdiez un billet gagnant à la loterie. Même si votre curriculum vitae est parfait, il ne sera d’aucune utilité si le recruteur qui l’a vu est incapable de vous rejoindre pour vous annoncer que vous êtes convoqué à une entrevue! Assurez-vous que les coordonnées sont à jour et saisies correctement. Vous devriez à tout le moins inclure une adresse de courriel et un numéro de téléphone afin qu’on puisse vous rejoindre. Vous pouvez ne pas inscrire votre adresse et vos autres coordonnées, mais rien ne vous en empêche.

Il est également souhaitable de ne pas inscrire votre numéro de téléphone au travail si vous désirez cacher à votre employeur que vous êtes à la recherche d’un nouvel emploi. Inscrivez plutôt votre numéro de cellulaire. Il est plus facile de se cacher dans la salle de conférence pour répondre à un appel que de discuter à voix basse, entouré de vos collègues. Pendant que vous y êtes, assurez-vous que l’information au sujet de l’organisation où vous postulez un emploi est exacte et que vous avez écrit correctement le nom du recruteur. Les gens sont vaniteux et ressentent immédiatement une impression négative lorsqu’ils voient leur nom mal orthographié.

6. modifiez votre façon de voir les choses 

Lorsque vous êtes prêt à procéder à la relecture, changez légèrement votre façon de faire pour vous assurer de capter les erreurs que vous avez ratées au moment d’éditer le texte.

  • imprimez le document. Plutôt que de lire le document à l’écran, imprimez-le, inscrivez-y des notes, encerclez les erreurs et utilisez une encre de couleur plutôt qu’un crayon noir.
  • lisez-le à voix haute. Il est plus facile de capter les erreurs et de comprendre ce qu’un éventuel recruteur ressentira si vous entendez les mots. Auriez-vous l’air fou en agissant ainsi? Fort probablement, mais cette façon de faire a été conçue pour vous permettre de détecter certaines erreurs précises qui concernent non pas le contenu, mais qui consiste plutôt à demander à votre cerveau de voir le tout sous un autre angle.
  • lisez le document à l’envers. Il s’agit là d’une autre technique ancienne qu’on utilise pour la relecture. Lisez votre curriculum vitae, une phrase à la fois, en commençant par la fin.  Votre cerveau sera ainsi obligé de percevoir le document d’une manière différente, en particulier si vous y avez consacré plusieurs heures au point où vous pourrez le réciter par cœur. En lisant celui-ci à l’envers, vous ne pourrez prononcer automatiquement les mots manquants ou apporter d’autres corrections du même genre lorsque les mots sont vraiment absents du texte.

7. invitez un ami à effectuer la relecture

Nous avons tous le temps de demander à un ami de relire le moindre de nos documents, n’est-ce pas? Même s’il s’agit du conseil que vous éviterez fort probablement… en vérité, rien ne vaut une nouvelle paire d’yeux pour repérer les erreurs qui vous ont échappé. Pensez-y : une personne autre que vous et qui n’a pas créé le document l’examine un peu de la même façon qu’un gestionnaire de l’embauche ou un préposé aux RH.

En fait, la relecture consiste à vous placer dans un autre état d’esprit pour capter les erreurs et apporter les corrections qui pourraient autrement passer inaperçues dans votre cerveau parce que vous êtes trop imprégné du texte. Eh oui, la relecture vous demandera davantage de travail. Cependant, il vaut la peine d’y consacrer quelques efforts de plus et un peu de votre pouvoir mental.  Vous et votre cerveau espérez vraiment l’obtenir, cet emploi, non?

vous aimeriez lire plus de conseils de nos experts en RH à ce sujet ? 

lire nos conseils pour votre CV