jusqu’à quand remonter pour exposer son expérience dans son CV ?

Plus vous avez été longtemps sur le marché du travail, plus il est difficile d’énumérer tous vos emplois sur votre curriculum vitae sans dépasser cette limite cruciale de 2 pages. Il est franchement impossible d’inscrire tous les détails récents de vos antécédents professionnels sans en faire un roman sur votre vie professionnelle. Et soyons réalistes : aucun gestionnaire de l’embauche ne voudra se le taper. Ce qu’on recherche, ce sont vos plus grands succès et ce qui fait de vous un employé exceptionnel à ce moment précis dans le temps. Si vous n’avez que quelques années d’expérience, vous devrez décider ce qu’il vaut ou non la peine d’inscrire dans votre curriculum vitae.

montrer son expérience dans son CV

jusqu’où devriez faire étalage de votre expérience dans votre curriculum vitae?

Même si certains vous répondront du tac au tac que vous pouvez remonter à 10 ans ou à 3 emplois, personne n’a de réponse définitive à cette question. Cela dépend vraiment de votre historique professionnel et de ce qui est le plus pertinent en fonction de l’emploi que vous cherchez. Voici donc quelques directives que pouvez suivre afin de déterminer s’il vaut la peine d’inscrire une expérience donnée sur votre curriculum vitae ou s’il est préférable de l’enlever.

tenez compte de l’âge

Si vous êtes sur le marché du travail depuis 30 ans, il n’existe aucune façon d’inscrire toutes vos expériences de travail sur un curriculum vitae de 2 pages. C’est tout simplement impossible. Une bonne pratique consiste à voir toute expérience qui remonte à plus de 10 ans d’un œil critique. On ne parle pas ici de laisser de côté toute expérience qui remonte à plus de 10 ans. Mais si vous le faites, assurez-vous qu’il s’agit d’expériences qu’on ne retrouve pas dans votre emploi le plus récent. Ainsi, plus l’emploi remonte à loin, moins vous devriez inclure de détails à son sujet. Pour vos 3 emplois les plus récents, inscrivez quelques points au sujet de vos responsabilités et vos réalisations. Pour les emplois plus anciens, limitez-vous au strict minimum, soit le titre du poste, le nom de l’entreprise, ainsi que les dates de début et de fin d’emploi. Si le gestionnaire de l’embauche désire en apprendre davantage, il vous le demandera au moment de l’entrevue, mais il est probable qu’il s’attarde principalement à votre expérience la plus récente.

débarrassez-vous de toute expérience non pertinente

Si vous êtes présentement à la recherche d’un emploi en comptabilité, utilisez l’espace limité sur votre curriculum vitae pour vous concentrer sur les emplois qui vous permettront le plus probablement de vous démarquer comme un employé éventuel. Vos emplois les plus récents dans le domaine de la comptabilité auront le plus d’importance aux yeux des gestionnaires de l’embauche. Vous n’avez cependant pas besoin de gaspiller d’espace en décrivant tous vos emplois de gardienne d’enfant ou de promeneur de chiens que vous avez occupés pour gagner de l’argent de poche lors de vos études secondaires. Même si elles vous été d’un précieux secours à l’époque, il est probable que ces emplois pèsent peu dans la balance lorsque viendra le temps de décrocher l’emploi rêvé en comptabilité.

utilisez les sous-titres à votre avantage

Si vous êtes sur le marché du travail à temps complet depuis plus que quelques années, vous êtes peut-être passé d’un emploi à un autre ou peut-être même d’une carrière à une autre dans différentes industries. Il est important d’organiser votre curriculum vitae de manière à permettre aux gestionnaires de l’embauche de se concentrer sur votre expérience la plus pertinente. Par exemple, si vous êtes passé d’un emploi en ressources humaines à un emploi dans le domaine des ventes, alors que vous recherchiez ensuite un emploi en ressources humaines, inscrivez votre expérience en RH au début de votre curriculum vitae et réservez vos autres expériences (s’il vaut la peine de les conserver toutes!) pour une autre section. La manière idéale de procéder consiste à prévoir deux sections pour votre expérience, soit ‘expérience connexe’ et ‘autre expérience de travail’. Vous pourrez ainsi amener le recruteur à regarder directement les faits importants de vos antécédents professionnels qui font de vous un excellent candidat.

supprimez tout ce qui remonte au secondaire

À moins que vous ne fréquentiez présentement l’université ou le collège ou que vous ayez moins de 20 ans, évitez d’inscrire sur votre curriculum vitae la liste de vos cours ou vos réalisations qui remontent au secondaire. En accordant trop d’importance à vos réalisations du secondaire, en particulier si elles ont eu lieu il y a plus que quelques années, vous semblerez désespéré et vous pourriez donner l’impression de n’avoir rien de mieux à partager. Même si vous faisiez partie des meilleurs étudiants au secondaire et si vous avez remporté tous les prix possibles, il est presque toujours décevant de vous entendre parler de cette époque de vos études dans le contexte d’un emploi. Il y a cependant une exception : si vous n’avez pas étudié plus loin que le secondaire, vous pouvez inscrire le nom de votre école et la date d’obtention de votre diplôme dans la section réservée à l’éducation. Cependant, évitez d’énumérer la liste des activités parascolaires ou de vos autres réalisations.

À la fin de la journée, votre curriculum vitae devient un document de marketing. Il vise à décrire les raisons qui font de vous le meilleur candidat possible pour le poste que vous convoitez. Il  ne s’agit pas d’un document ayant force de loi qui doit comporter la liste détaillée de toutes vos expériences professionnelles, incluant même vos notes au secondaire et vos emplois à temps partiel. Il arrive qu’il soit préférable de couper ici et là pour présenter la description la plus convaincante possible.

à la recherche de votre prochain emploi ?

voir nos dernières offres d'emploi