s’épanouir au travail tout en étant introverti

Les experts trouvent qu’il est difficile d’établir la proportion d’introvertis et d’extrovertis. Cependant, une des études les plus connues nous révèle que les introvertis représentent jusqu’à environ 25 à 33 % de la population, alors que les extrovertis constituent les 67 à 75 % restants. Si ces chiffres ne contribuent en rien à la clarté, il est évident qu’on est loin d’un consensus. Certains chercheurs prétendent même que le contraire est vrai et que les introvertis représentent en fait la majorité. Il faut également préciser que les personnalités introverties et extroverties sont évaluées sur un spectre, alors que les ambivertis se situent quelque part au milieu, de sorte qu’il n’est pas toujours facile de faire la part des choses. On ne peut cependant pas nier que les introvertis sont moins visibles et plus discrets. Pour cette raison, on a parfois de la difficulté à les comprendre et les pratiques sociales ne tiennent aucunement compte de leurs préférences. C’est la même chose au travail.

s'intégrer dans son milieu de travail

qu’est-ce qui distingue les introvertis des extrovertis et des ambivertis?

La principale différence réside dans leur façon de refaire le plein d’énergie émotionnelle. Les introvertis puisent leur énergie du temps qu’ils passent en solitaires. Ils se sentent revigorés et alertes après s’être isolés de la société où ils peuvent se concentrer sur eux-mêmes et sur leurs pensées. Quant aux extrovertis, ils se sentent plutôt stimulés lorsqu’il se retrouvent en compagnie des gens. Ils se sentent comme un poisson dans l’eau lorsqu’ils sont entourés de gens et ont tendance à se sentir épuisés après une solitude prolongée. Les introvertis présentent plutôt des caractéristiques comme l’introspection, la prise de décisions réfléchies, une indépendance à toute épreuve et la réticence au changement. Par contre, on sait que les extrovertis ressentent une certaine excitation lorsqu’il expriment leurs pensées, qu’ils n’hésitent aucunement à prendre des décisions en plus d’être extrêmement charismatiques et aimables. Les ambivertis se situent pratiquement au centre du spectre où il empruntent des traits des deux autres. Cela dépend vraiment de leur humeur et de la situation.

introverti en milieu de travail

Il peut arriver qu’un introverti soit envahi par une sensation écrasante au travail.  Plusieurs lieux de travail reposent sur la socialisation, la collaboration et la notion selon laquelle les gens doivent être dotés d’une personnalité à la fois audacieuse, assertive et charismatique pour réaliser des choses et innover. Plusieurs lieux de travail n’ont pas été conçus pour les gens qui adorent l’indépendance, la quiétude et un processus de réflexion bien dosé. Par exemple, une étude a révélé que les introvertis sont bien moins susceptibles de se voir confier des responsabilités en gestion. Les introvertis représentent à peine 12 % des superviseurs. Et plus on monte dans la hiérarchie organisationnelle, plus ce nombre diminue. Les introvertis représentent 7 % des gestionnaires aux premières lignes, 5 % des gestionnaires de niveau intermédiaire, 3 % des cadres supérieurs et à peine 2 % des membres de la haute direction. Malgré tout, il est intéressant de constater que les entreprises dirigées par un PDG introverti affichent de meilleurs résultats sur le plan financier. Des recherches réalisées par des organismes de prestige viennent étayer cette constatation, incluant une étude du Harvard Business Review. Même si voyons habituellement les bon dirigeants comme des gens charismatiques et en confiance qui n’hésitent aucunement à s’exprimer en public, leur rôle comprend bien plus que le simple fait de donner des présentations et de socialiser. Ils doivent être créatifs, comprendre les gens autour d’eux, être dotés d’aptitudes exemplaires pour l’écoute en plus d’être bien préparés. Les introvertis possèdent plusieurs de ces qualités inestimables.

Nous devons simplement modifier notre réflexion sur la façon d’intégrer les introvertis afin qu’ils se sentent appréciés et qu’ils soient ainsi en mesure de mettre leurs forces à profit au travail. Vous vous qualifiez d’introverti? Voici quelques conseils qui vous permettront non seulement de survivre, mais également de vous épanouir au travail.

réservez un temps pour travailler seul

Les introvertis sont plus efficaces lorsqu’ils peuvent réserver un moment et travailler en solitaire. Les réunions et la collaboration sont des aspects indissociables d’un travail moderne, mais lorsqu’elles accaparent tout le temps d’un introverti, celui-ci est vidé et épuisé à la fin de sa journée de travail. Une telle situation n’est aucunement propice au bonheur et à la productivité à long terme. Donnez-vous comme objectif de réserver un moment dans votre horaire où vous pourrez travailler de manière indépendante. Il pourrait être salutaire pour vous de réserver chaque jour un moment où vous pouvez enfiler vos écouteurs, vous concentrer sur vos priorités et réaliser des activités en solitaire, par exemple, pour répondre à vos courriels ou évaluer vos priorités de la journée. Si vous le pouvez, réservez une période d’une heure au début ou à la fin de chaque journée. Un tel moment vous permettra d’organiser vos pensées et d’entreprendre (ou terminer) la journée sur une note positive. N’ayez crainte d’inscrire ce moment dans votre horaire afin que vos collègues sachez que celui-ci est précieux.

cherchez une culture compatible

Les entreprises ne conviennent pas toutes à tous les types de personnalités. Ne vous sentez pas obligé d’endurer un rôle qui ne répond pas tout à fait à vos besoins. La culture de certaines entreprises priorise une méthode de travail axée sur la collaboration, de sorte qu’on y limite le travail en solitaire autant que possible. D’autres se concentrent plutôt sur un travail axé sur des tâches indépendantes. Certaines entreprises sont à la recherche d’individus débrouillards, de moulins à paroles extrovertis qui excellent dans la vente. D’autres embauchent plutôt des employés introvertis qui tiennent minutieusement compte de toutes les données et qui prennent des décisions pondérées. Lorsque vous êtes à la recherche d’un emploi, il est important d’évaluer la culture de l’entreprise et de déterminer si elle convient au style de travail que vous préconisez. Peu importe à quel point l’emploi semble alléchant sur papier, si la culture ne répond pas à vos attentes, elle risque de faire dérailler votre carrière et de vous rendre misérable.

apprenez à connaître vos forces

Personne n’excelle dans tout. Sachez reconnaître vos forces et apprenez à les exploiter. Vous savez que vous n’aimez pas rencontrer de nouvelles personnes? Il n’y pas de mal à éviter les projets qui vous mettront en contact avec le client et où vous rencontrerez des gens sur une base quotidienne. Vous savez peut-être que vous excellez lorsque vient le temps de préparer des rapports détaillés qui font le bonheur de votre patron. Offrez de chapeauter des projets qui mettront ces compétences à profit. Même s’il est bon de vous aventurer hors de votre zone de confort et d’essayer de nouvelles choses qui vous encourageront à apprendre et à étendre de temps à autre vos horizons, sachez qu’il n’y a rien de mal au fait de vouloir parfois ne pas déroger à votre zone de confort et faire ce dans quoi vous excellez.

apprenez à reconnaître vos semblables au travail

Contrairement à ce qu’on en dit dans les médias populaires, les gens introvertis ne sont pas tous des solitaires antisociaux qui ne veulent rien savoir des gens qui les entourent et qui n’ont aucun talent social dont on pourrait parler. Les introvertis apprécient fréquemment la présence des gens, mais ils ont tendance à socialiser par d’autres moyens. Ils préfèrent peut-être travailler en petits groupes ou prendre des pauses entre les projets de collaboration afin de recharger leurs piles émotionnelles. Les introvertis se sentent plus à l’aise au travail lorsqu’ils repèrent leurs semblables ou un groupe de collègues auxquels ils peuvent faire confiance. Il peut s’agir de votre patron, d’un voisin de bureau, de collègues au sein du même service ou de tout employé avec lequel vous avez créé un lien. Ce sont des gens sur lesquels vous pouvez compter lorsque vous désirez partager vos idées ou encore, lorsque vous avez besoin d’aide au cours d’une réunion ou d’un soutien dans les différentes situations au travail.

apprenez à exprimer vos besoins

Les introvertis ont cette mauvaise habitude qui consiste à tout endurer et à n’en parler à personne lorsque des problèmes surviennent. Ils ont tendance à garder au fin fond d’eux-mêmes les obstacles et les problèmes auxquels ils font face, parce qu’ils se sentent plus à l’aise de compter exclusivement sur eux-mêmes. Une telle habitude peut être problématique au travail. Débarrassez-vous de cette envie de tout garder en dedans de vous. Vos collègues seront incapables de vous aider si vous leur cachez le problème. De prime abord, il peut sembler intimidant de vous ouvrir et de reconnaître que vous avez besoin d’aide ou que vous n’êtes pas heureux. La première étape lorsqu’on désire vraiment trouver la solution au problème consiste à voir clair.

dotez-vous d’un horaire et suivez-le

Les introvertis ont tendance à s’épanouir lorsqu’ils doivent suivre un horaire strict. Tous les gens ont des habitudes, mais particulièrement les introvertis. L’existence d’un horaire ou d'un plan clair et précis qu’ils peuvent suivre chaque jour a pour effet de les rassurer. Les imprévus risquent quand même de survenir, de sorte que l’ouverture au changement demeure un aspect indissociable de la vie professionnelle, mais un plan solide vous rassurera et vous servira de référence lorsque vous vous sentirez submergé.

donnez-vous le temps de récupérer

Les situations au travail où les introvertis doivent rester continuellement ‘alertes’ mènent souvent à l’épuisement professionnel. Si les introvertis consacrent toute leur énergie sociale au travail, ils devront compter sur leur temps après le travail pour recharger leurs batteries. Une telle situation n’encourage aucunement l’équilibre travail-vie et peut mener à l’isolation si vous n’avez plus d’énergie pour participer à des activités sociales en dehors du travail. Les introvertis sont habituellement plus efficaces lorsqu’ils inscrivent à leur horaire un certain nombre d'activités sociales (comme des réunions et des projets de collaboration) et un temps de travail indépendant. Par exemple, plutôt que de prévoir le plus grand nombre possible de réunions au cours d’une même journée, essayez de les répartir un peu. Efforcez-vous de trouver l’équilibre qui vous convient.

créez-vous un sanctuaire sur votre lieu de travail

Réservez sur votre lieu de travail un endroit paisible où vous pouvez vous isoler lorsque vous devez refaire le plein d’énergie. Décorez cet endroit à l’image de votre personnalité de manière à vous sentir un peu comme si vous étiez chez vous. Il pourrait suffire d’accrocher quelques photos des membres de votre famille et d’y installer quelques plantes. Il pourrait s’agir d'un bureau fermé où vous pourriez vous réfugier en paix et à l’abri des distractions. Vous pourriez aussi faire l’achat d'un casque d’écoute dispendieux pour vous isoler du monde qui vous entoure. Peu importe la façon dont vous voyez ce petit lieu de refuge, aménagez un endroit où vous pourrez vous retirer pour y travailler en paix.

arrêtez de douter de vous-même

Les introvertis ont tendance à trop réfléchir. Ils en viennent souvent à douter d’eux-mêmes et à remettre leurs décisions en doute, peu importe à quel point elles peuvent sembler minimes ou insignifiantes aux yeux des gens de l'extérieur. Ce doute peut amener les introvertis à ne pas ouvrir la bouche pendant les réunions ou à ne pas exprimer leurs idées et leurs opinions de crainte d’avoir l’air ridicules ou de tout chambouler. En vérité, vous êtes votre critique le plus sévère. Personne n’analyse vos idées et votre comportement avec autant d’intransigeance que vous. Si les introvertis devaient retirer un seul point de la liste, ce serait celui-ci. (C’est évidemment plus facile à dire qu’à faire!) Débarrassez-vous de vos peurs et commencez à vous exprimer. Vous idées n’ont peut-être rien de révolutionnaire, mais elles ont de la valeur et elles ajoutent à la conversation.

 

L’introverti doit parfois relever certains défis au travail, puisque ces milieux sont souvent bâtis autour des habitudes et des forces des extrovertis. Cela n’empêche cependant pas les introvertis de s’épanouir également s’ils adoptent la bonne approche!  

êtes-vous actuellement à la recherche d'un emploi ? trouvez des offres qui correspondent à votre type de personnalité.

parcourir les offres