comment faire le ménage de ses médias sociaux lorsqu’on recherche activement un emploi

Aujourd’hui, notre quotidien personnel et professionnel peuvent facilement se dévoiler en ligne. Bien que la Toile soit un outil idéal pour trouver un restaurant branché, communiquer avec des amis, ou magasiner dans le confort de son salon, on peut aussi y trouver des éléments sur vous qui pourraient entacher votre candidature.

L’arrivée des médias sociaux marque clairement l’éveil d’une expression sans filtres des pensées, d'une exposition de la vie privée, ainsi que de l’accès à celle des autres. Cette aise avec laquelle l’un peut diffuser librement le contenu qu’il souhaite sur ces plateformes est à portée de tous : et de toute évidence, ce n’est pas tout le monde qui réfléchit avant de lancer un commentaire incendiaire, une image sordide ou une idée complètement absurde — et nous avons tous quelques exemples en mémoire.

 Le problème ici, c’est que ces partages laissent leurs traces en ligne et sont faciles à retrouver par les employeurs qui scrutent les profils sur les médias sociaux. Non seulement il est bon d’y penser à deux fois avant d’appuyer sur Publier, mais il est essentiel de remonter dans notre fil d’actualité pour supprimer ce qui est moins édifiant à votre propre égard.

faire le ménage dans vos médias sociaux pour le travail

basculez vos comptes vers des comptes privés

Les grandes plateformes sociales — notamment Facebook et Instagram — offrent l’option de transformer son compte en un compte « privé ». Le contenu partagé dans ce type compte peut être vu seulement par les gens que vous sélectionnez. Dans le cas où la censure ne vous collerait pas à la peau, la confidentialité du compte privé reste une allée de choix. Cela vous permet de déployer votre opinion sans vous tracasser sur la mise en péril de votre réputation et sur la bonne impression qu’auront les employeurs à la vue de vos profils.

supprimez photos et messages douteux

Si le compte privé n’est pas un paramètre offert, comme sur Twitter, procéder à un grand ménage de vos médias sociaux est indiscutable. Ce processus peut toutefois s’avérer plus laborieux que prévu ! En effet, ce ménage doit considérer toutes les photos diffusées de vous, les commentaires écrits sur différents sujets, vos partages de contenus, etc. La bonne nouvelle : des outils existent pour vous aider à simplifier cette tâche.

L’objectif est d’effacer tout contenu pouvant être scandaleux, offusquant, ou qui pourrait vous peindre sous un jour peu flatteur. Vos démarches dépendront de quel niveau de sécurité vous choisissez d’instaurer pour vos pages de médias sociaux.

Des clichés de vous un mojito à la main pendant vos dernières vacances est à la limite de l’« acceptable ». Pendant que certains employeurs restent de glace, d’autres y voient des éléments décisifs quant à votre candidature. Rappelez-vous qu’en cas de doute, il est préférable de retirer certains contenus pour les enregistrer où les employeurs n’ont pas accès.

googlez-vous

« Googler » son nom est une façon efficace de voir le contenu principalement exposé sur vos réseaux sociaux. C’est d’ailleurs ainsi que les employeurs trouvent matière à jauger votre candidature en ligne. Faites l’exercice pour vous-même ; vous pourriez rester surpris des résultats de recherche !

Utilisez les résultats Google pour vous rendre sur les pages où sont initialement diffusés les contenus ressortis et supprimez-les. Tout ce qui détonne avec votre « marque professionnelle » actuelle devrait être supprimé. Également, concentrez-vous sur la première page seulement (les recruteurs vérifient rarement les pages suivantes), et souvenez-vous que l’algorithme de Google peut mettre plusieurs jours pour apporter vos changements.

désactivez les comptes que vous n’utilisez plus

Avez-vous un vieux compte MySpace inutilisé depuis des lunes, ou encore un compte Twitter qui sommeille depuis la décennie précédente ? S’ils ne correspondent plus à votre marque personnelle et que vous ne les suivez plus, les laisser à la vue des employeurs est une voie que nos experts déconseillent. Si pour une raison ou une autre vous ne voulez pas vous en défaire, assurez-vous qu’ils ne soient pas trouvables avec votre nom et prénom.

choisissez une photo de profil actuelle

Vos profils en lignes doivent exposer des photos actuelles de vous. Nul besoin que ces photos soient des portraits professionnels en complet-cravate ou en tailleur. Des photos où l’on voit bien votre visage, où vous souriez et surtout ; où vous vous ressemblez font amplement le travail. À proscrire à tout prix : les selfies dans la salle de bain, les moues popularisées par Facebbok et Instagram, et toute photo qui pourrait tromper un employeur sur votre apparence.

mettre à jour votre description

Utilisées au début du millénaire actuel, les paroles des chansons dans vos descriptions personnelles avaient la cote sur les médias sociaux. Toutefois, elles ne vous représentent en rien lorsque vient le temps de chercher un emploi — au contraire, elles peuvent en rebuter plusieurs.

Au lieu d’user de paroles de Green Day qui vous dépeignent comme un ado d’humeur instable, optez plutôt pour un topo représentatif. Sans nécessairement être axée sur votre carrière, y exposer dans une ou deux lignes ce que vous faites en tant que professionnel ne fait pas mal.

Aussi, notez que vos passe-temps et vos intérêts informent vos employeurs potentiels sur qui vous êtes et si vous vous insérez bien dans leur milieu de travail. Voyez-y de manière stratégique !

vérifiez les pages et groupes que vous suivez

Un audit rapide des pages et groupes que vous suivez sur les médias sociaux est essentiel pour éliminer l’ensemble des contenus douteux qui pourraient se retrouver dans vos profils. Peut-être suivez-vous une personnalité publique à mauvaise réputation, ou encore un ami qui se déchaîne avec maladresse sur Twitter ? Faites le tour et chaussez des souliers d’employeur en vous demandant : « si je cherchais moi-même un employé ; est-ce que cela me dérangerait ».

traitez les autres comme vous voulez être traité

Ce point est le dernier et non le moindre ! Cette leçon nous est répétée depuis notre tendre enfance, et ce n’est pas pour rien. C’est une idée et une pratique remplie de sagesse, et en faire bon usage sur Internet va de soi aujourd’hui. Si une conversation sur les réseaux sociaux vous met les nerfs en boule, prenez du recul et détachez-vous. Votre réputation ne peut qu'en ressortir gagnante.

vos profils de médias sociaux vous exposent-ils sous votre meilleur jour aux yeux de vos employeurs potentiels ?

voir les offres d’emploi