trouvez-vous l’idée de négocier votre salaire intimidante ? voici ce que vous devez savoir

Que vous veniez de recevoir une offre d’emploi, ou que vous convoitiez une promotion ; le salaire est un élément essentiel du processus de négociation. Pourquoi laisser de l’argent auquel vous avez droit se rendre ailleurs que là où vous aimeriez le voir apparaître : dans votre revenu annuel. La majorité des femmes et des hommes sur le marché du travail ne négocient jamais leur salaire. Même que plus souvent encore, ils n’effleurent même pas le sujet….

Si même l’idée de négocier votre salaire vous perturbe, voici ce que vous devez savoir.

Intimidé par la négociation salariale ?

les responsables du recrutement s’attendent à ce que vous négociiez votre salaire

C’est unanime chez ces responsables : ils s’attendent tous à ce que vous négociez avec eux. Si vous souhaitez obtenir plus, les employeurs eux veulent payer moins. Le salaire initial qui est mis sur la table est donc rarement au sommet du budget d’embauche. Les entreprises laissent une marge de négociation, car elles présument que certains des candidats reçus vont faire une contre-offre.

Autrement dit, la négociation fait partie du processus. Elle est prévue. Utilisez cette vérité à votre avantage pour tirer le meilleur parti du salaire disponible.

soumettez toujours une contre-offre

De nombreux employeurs proposeront un salaire attrayant, sans néanmoins être leur meilleure offre. Si vous acceptez cette première offre, vous faites peut-être une grave erreur….

Pensez-y : le pire qui peut arriver, c’est que l’on vous dise non. Contrairement à ce que la majorité des gens qui ne négocient pas croit : ce n’est pas parce qu’on vous refuse une contre-offre que l’offre d’emploi s’envole en fumée. Alors, pourquoi ne pas essayer ? Tout ce qui peut découler de cette initiative, c’est que vous obteniez un salaire plus élevé et une offre bonifiée !

commencez à négocier du haut vers le bas

La négociation, ce n’est rien d’autre qu’une quête d’un terrain d’entente. L’employeur a une certaine idée du minimum et du maximum du salaire à offrir… et vous aussi. Demandez toujours un salaire en haut de ce que le marché suggère, en gardant à l’esprit que vous recevrez probablement une offre un peu moins élevée que ce montant.

Par exemple, supposons que le salaire indiqué dans la description de travail soit de 50 000 $. La moyenne de l’industrie pour votre rôle est comprise entre 50 000 $ et 60 000 $. N’aimeriez-vous pas obtenir une moyenne des deux ? Il est fort à parier que si vous demandez 60 000 $, l’employeur vous proposera probablement une offre autour de 55 000 $. Si vous avez demandé 55 000 $ en premier lieu, ils vous en offriront probablement 53 000 $. Visualisez-vous le fonctionnement ? Gardez ceci en tête lors de votre prochaine négociation salariale.

ne révélez pas votre salaire actuel

Un des avantages de votre position en cours de négociation, c’est que vous savez ce que l’employeur offre, tandis qu’eux ne savent pas combien vous gagnez actuellement. Ne la leur dévoilez pas ! Concentrez vos arguments autour du salaire cible pour le rôle pour lequel vous postulez. Peut-être êtes-vous sous-payé sans le savoir et que votre salaire actuel serait loin derrière ce qu’ils peuvent vous donner en fonction du marché !

établissez le salaire minimal acceptable avant tout

Il faut savoir ce que l’on veut, mais il faut aussi savoir ce qu’on ne veut pas. Engagez-vous toujours dans une négociation avec, en tête, le salaire le plus bas que vous accepteriez. Tenez-vous-en, même si la tentation est forte et que vos émotions prennent le dessus.

Êtes-vous de ceux et celles qui attendent qu’on leur offre un prix pour décider ? Changez cette habitude : elle vous prédispose à réagir de manière spontanée et irréfléchie. Toutefois, si vous avez un barème bien établi en tête, vous saurez mieux réagir devant les différentes offres que l’on vous fera.

ayez une liste de critères qui soulignent la valeur ajoutée de votre candidature

Si vous envisagez demander plus, soyez prêt à répondre aux questions qui vous seront posées pour justifier cette requête. Ici, c’est aussi une excellente idée de connaître le salaire justifié que le marché suggère pour le poste en question. Ayez en main une liste claire de ce que vous pouvez apporter au sein de l’entreprise, de sa croissance et de l’équipe. Soyez prêt à mettre en valeur vos forces et à dire pourquoi vous — plutôt qu’un autre candidat — êtes un atout clé pour l’organisation.

mettez les négociations et les contre-offres par écrit

Prenez des notes ! Beaucoup de choses peuvent être dites et encore plus peuvent être mal interprétées en cours de négociation salariale. Un accord écrit restera toujours mieux qu’un accord verbal — tout en étant nettement plus facile à appliquer. Mettez toutes les offres par écrit afin d’avoir un portrait clair de ce que vous et l’employeur potentiel avez énoncé. Vous devez tous être au même endroit quant aux conditions d’emploi.



La négociation salariale peut être un processus intimidant, surtout si vous vous y lancez pour la première fois. Comme tout exercice dans la vie : la pratique est le secret de la réussite. Plus vous négociez, meilleur vous devenez. Au final, qu’avez-vous à perdre à tenter le coup ? Rien ! Au contraire, vous ne faites qu’optimiser votre potentiel de revenus. N’est-ce pas ce que chaque chercheur d’emploi désire ?

besoin d’aide pour négocier le salaire d’une offre d’emploi ? contactez dès maintenant un recruteur qui pourra suggérer un salaire cible et vous aider dans votre processus de négociation.

joindre un recruteur près de chez moi