la « méthode agile » : qu'est-ce que c'est et pourquoi est-elle si populaire en TI ?

Le terme « agile » est devenu un mot branché tellement utilisé à toutes les sauces que l’on en perd sa véritable signification. Si vous travaillez dans le domaine des TI, il est possible que vous ayez entendu un gestionnaire se targuer d’avoir une équipe agile, ou un programmeur se décrire lui-même comme un développeur agile. Même si l’on peut supposer que cela signifie qu’ils sont flexibles et capables de s’adapter aux nouvelles situations et aux nouveaux projets, le véritable modèle agile est beaucoup plus complexe.

la méthode agile

En gros, la méthode agile est une approche destinée à la gestion des projets de TI et de développement logiciel (et elle s’étend aussi à d’autres domaines). En 2001, réalisant que ses projets de développement se dirigeaient immanquablement vers un échec, souvent pour des raisons similaires, une petite équipe TI a rédigé le manifeste agile (Agile Manifesto).

Le manifeste agile souligne quatre valeurs fondamentales visant à optimiser le processus de développement logiciel :

  • Les individus et leurs interactions plutôt que les processus et les outils
  • Des logiciels opérationnels plutôt qu’une documentation exhaustive
  • La collaboration avec les clients plutôt que la négociation contractuelle
  • L’adaptation au changement plutôt que le suivi d’un plan

À partir du manifeste agile original, les développeurs logiciels et les firmes de développement ont créé plusieurs variantes et établi différents principes.

les objectifs du modèle de développement agile

À la base, le modèle agile consiste à simplifier le processus de flux de travail et à créer une équipe souple capable d’adapter aux exigences toujours changeantes. Il met l’accent sur la capacité à s’adapter, à changer et à croître plutôt que sur les processus rigoureux d’essai, d’approbation et de planification, lesquels peuvent nuire à l’efficacité du processus de développement.

Les objectifs du modèle agile incluent notamment : 

  • L’amélioration de la satisfaction du client
  • La capacité à s’adapter et à accepter le changement
  • La coopération au sein des équipes de développement
  • La création efficace de logiciels opérationnels
  • La simplification du processus de développement
  • Une sortie plus rapide des produits et des mises à jour

la méthode agile et le modèle en cascade

Le modèle en cascade est un flux de travail plus traditionnel et linéaire. Il met de l’avant un flux de travail séquentiel pour gérer les tâches. Chaque phase de développement est planifiée au plus haut degré, et la phase en cours doit être terminée avant de passer à la suivante. Par exemple, la phase de planification des besoins doit être terminée avant de passer à la phase de conception. La phase de conception doit être terminée avant de passer à la phase d’implantation, laquelle doit être terminée avant de passer à la phase d’essais. La méthode en cascade peut être appropriée pour les projets d’envergure qui doivent être morcelés et ensuite attribués à des équipes plus petites. Cette méthode peut toutefois s’avérer cahoteuse. Les retards ou les problèmes survenant dans une phase peuvent se répercuter à travers tout le cycle de vie du projet.

Le modèle agile cherche à éliminer ce type de flux de travail constitué de phases, et mise plutôt sur la collaboration et l’interfonctionnalité. Les développeurs agiles ont la capacité de s’adapter et sont axés sur l’amélioration continue. Plutôt que de segmenter les projets en phases, le développement agile tend à s’attaquer au projet dans sa globalité. Les milieux de travail agiles tendent à avoir une équipe petite, mais hautement qualifiée, qui peut à la fois gérer toutes les phases de l’implantation (c.-à-d. planification, programmation et essai) de façon fluide. Avec le modèle agile, on procède régulièrement à des mises à jour logicielles petites, mais complètes. Avec la méthode en cascade, les nouveaux produits ou les mises à jour sont moins réguliers, mais peuvent aussi être beaucoup plus imposants et complexes.

adapter la méthode agile à ses besoins

Il existe un éventail de modèles et de méthodologies de développement différents construits autour des principes agiles. Au cours des dernières décennies, la liste d’adeptes qui associent cette méthodologie à leur succès n’a cessé de s’allonger. Certains des plus grands noms dans les secteurs des médias, des technologies, des finances et même du secteur gouvernemental ont adopté la méthode agile et font l’éloge de son efficacité.

méthode scrum

La méthode scrum est de loin le modèle de développement agile le plus populaire, surtout parce qu’il est facile à implanter et qu’il traite certains des plus gros problèmes de gestion en TI. Le programme Certified Scrum Master de la Scrum Alliance et ses dérivés sont des certifications TI de plus en plus recherchées. Le salaire d’un scrum master (chef de mêlée) au Canada commence aux alentours de 70 000 $ et atteint aisément la tranche des 100 000 $.

Dans le véritable modèle scrum, les équipes sont composées de trois rôles : le propriétaire du produit (ou la personne requérant les travaux), le scrum master (ou le gestionnaire de projet), et les membres de l’équipe (ou l’équipe de développement). Dans ce modèle, les équipes travaillent par sprints (courtes périodes) d’une durée habituelle de 30 jours chacun, bien que la durée fixe d’un sprint soit déterminée par le scrum master. Le sprint englobe le cycle de vie entier du projet, passant de la conception à l’implantation et à l’essai. Au terme d’un sprint, un produit doit être livré.

Au début d’un sprint, une réunion est tenue, dirigée par le propriétaire du produit, qui explique les exigences du projet. Ensuite, le propriétaire du produit se retire et laisse le scrum master prendre le relais. Durant un sprint, le scrum master tient quotidiennement une réunion (la « mêlée ») pour discuter de l’avancement du projet et chercher des solutions aux problèmes qui surviennent. Le propriétaire du produit n’est pas autorisé à intervenir ou à poser des questions durant cette phase. À la fin du sprint, le projet terminé doit être livré (présenté au propriétaire du produit) et celui-ci est accepté ou rejeté.

recruter des gestionnaires de projet agiles (scrum masters)

Les scrum masters sont les facilitateurs au sein d’une équipe de développement agile, remplaçant les gestionnaires de projets TI traditionnels. Ce sont eux qui gèrent les processus et qui veillent à ce que l’équipe de développement communique, et que les tâches et informations soient partagées adéquatement. Le rôle du scrum master est de tenir les mêlées (réunions quotidiennes de l’équipe – « scrums ») et d’aider les membres de l’équipe à maintenir le cap sur les tâches qu’ils doivent réaliser durant chaque sprint (le nom donné à chaque cycle de développement dans la méthodologie scrum).

recruter une équipe de développement agile (développeurs)

Le modèle agile priorise une équipe flexible, adaptable et capable de prendre en charge un éventail de fonctions différentes. Les développeurs full stack (tous les niveaux de programmation) sont particulièrement appréciés dans le modèle agile, puisqu’ils sont capables d’assurer la programmation à toutes les étapes de développement.

Le modèle agile cherche à éliminer l’intégration de spécialistes qui ont un rôle trop restreint ou défini. Ainsi, au lieu d’une vaste équipe comptant 15 développeurs très spécialisés, chacun axé sur une petite partie du cycle de développement, l’équipe agile sera composée de seulement quelques développeurs possédant un ensemble de compétences variées. Pour cette raison, le modèle agile tend à mieux fonctionner chez les petites et moyennes entreprises dotées d’équipes réduites. Les sociétés qui ont des projets de grande envergure ne pouvant être gérés par une petite équipe estiment souvent qu’il est difficile de mettre en œuvre un véritable modèle agile. Elles optent souvent plutôt pour l’utilisation de quelques-uns des aspects de la méthodologie agile.  

En fin de compte, adopter une méthode agile n’est pas nécessairement compliqué. Il s’agit d’une méthode incroyablement simple qui vise à simplifier les projets et qui met l’accent sur la production de produits concrets. Les mises à jour rapides, mais fréquentes sont la priorité d’une équipe agile. La méthode fonctionne mieux chez les petites entreprises et les entreprises en démarrage, mais les entreprises plus grandes peuvent aussi l’adopter en utilisant une approche et des ressources appropriées.

Si vous êtes un adepte de la méthode agile, consultez les offres d’emploi telles que développeur agile, développeur full stack et scrum master.

cherchez-vous à intégrer des développeurs agiles ou des scrum masters à votre équipe ? apprenez-en plus sur randstad et découvrez comment nous pouvons vous aider à trouver les talents qu’il vous faut.

partagez vos besoins avec nous