dans notre radar : la connaissance numérique augmente, mais il y a place à l'amélioration

On a constaté, dans la plus récente édition du Randstad Workmonitor, que les employés reconnaissent le besoin de stratégies numériques. Dans le dernier sondage Workmonitor, 84 % de l'ensemble des répondants ont reconnu qu'il est important pour leur employeur de disposer d'une stratégie numérique, alors qu'à peine 59 % ont déclaré que la société qui les embauche dispose d'une telle stratégie. Au Canada, le nombre était encore plus élevé, alors que 87 % des employés croient que le numérique est important. Seulement 55 % des employés interrogés déclarent que leur employeur dispose d'une stratégie numérique, mais ils précisent cependant qu'il existe un écart entre la connaissance des stratégies numériques et leur mise en œuvre.

le travail à l'ère numérique

mise en œuvre des stratégies et des technologies numériques

Un des défis qu'on a identifiés concerne le manque de formation et de connaissance nécessaires afin de mettre en œuvre des stratégies numériques efficaces. Même si les travailleurs voient le besoin (et la valeur) que représente la numérisation des tâches routinières, la plupart croient qu'ils n'ont pas les compétences nécessaires pour y parvenir.

Voici quelques-unes des constatations du sondage :

  • 68 % de l'ensemble des répondants (également 68 % au Canada) reconnaissent que la numérisation ferait appel à des compétences différentes de celles que possède présentement leur employeur.
  • 62 % de l'ensemble des travailleurs (54 % au Canada) croient qu'ils doivent personnellement acquérir des compétences additionnelles dans le domaine du numérique afin de garantir leur emploi dans l'avenir.
  • 62 % de l'ensemble des répondants (54 % au Canada) répondent que si on procède à l'automatisation des tâches, ils croient être en mesure d'accroître la valeur personnelle qu'ils contribuent à la tâche.
  • 44 % de l'ensemble des travailleurs (39 % au Canada) disent effectuer de nombreuses tâches répétitives qu'il serait possible d'automatiser.

avantages de l'automatisation et de la numérisation des tâches routinières

les travailleurs sont en mesure de se concentrer sur des tâches concrètes

39 % des Canadiens croient qu'ils réalisent des tâches répétitives qu'il serait possible d'automatiser. Autrement dit, plus d'un tiers des travailleurs jugent qu'on gère leur temps de manière inadéquate. Imaginez si on parvenait à réaliser toutes ces tâches fastidieuses et répétitives de manière automatique. Combien de temps parviendrait-on ainsi à libérer afin que les travailleurs se consacrent davantage aux tâches qui apportent une certaine valeur? La plupart des tâches qu'il est possible d'automatiser ne demandent que peu de réflexion - comme la production de rapports élémentaires, la communication, les mises à jour planifiées. En libérant le temps des travailleurs, on leur permet de se concentrer sur les tâches qui font appel à la touche humaine et qui ont souvent bien plus d'impact.

rationaliser la collecte des données et les tâches prévisibles.

Les outils automatisés sont excellents lorsqu'il s'agit de recueillir et de distribuer l'information de manière fluide. L'intervention humaine est nécessaire pour l'analyse, la planification et la stratégie. Cependant, lorsqu'il s'agit de données ou de tâches qui suivent un modèle standard et prévisible, l'automatisation peut vraiment tout changer. Par exemple, l'envoi de factures régulières, la création de rapports hebdomadaires standard et la préparation de la liste de paie de base suivent un modèle standard qu'il est possible de rationaliser grâce à la technologie numérique. Même si la surveillance humaine est toujours nécessaire, la majeure partie de ces tâches peuvent s'effectuer automatiquement, économisant ainsi un nombre incroyable d'heures de travail par les employés.

céer un processus établi et uniformisé.

Nous nous sommes tous retrouvés dans des situations où chacun avait sa façon d'effectuer une tâche et personne ne comprenait vraiment la manière de procéder de l'autre. Un tel système peut ralentir la productivité, provoquer des écarts capables de semer la confusion chez les clients ou entraîner des problèmes lorsque les employés partent en vacances ou quittent l'entreprise. La numérisation élimine l'incohérence lorsque chacun fait appel à ses propres moyens pour tirer une conclusion, facilitant ainsi l'adoption, au sein de l'entreprise, d'une norme unique pour réaliser les différentes tâches. Lorsqu'un tel processus est en place, tous les employés sont sur la même longueur d’onde, ce qui facilite le transfert et le partage des tâches, ainsi que les communications qui les entourent. De plus, les clients pourront ainsi bénéficier d'un produit plus uniforme et plus fiable.

améliorer la communication entre les différents services

Plus une organisation est vaste, plus les projets impliquant les différents services sont complexes et plus la communication peut devenir difficile. Même si tous s'efforcent d'atteindre ultimement le même but - pour ainsi apporter de la valeur à leur employeur - on peut assister à la création de silos si tous les employés se concentrent exclusivement sur les buts et les projets de leur propre service. Grâce à l'automatisation et la numérisation, il est plus facile de maintenir les voies de communication ouvertes à la grandeur de l'entreprise (ainsi qu'entre les différents services!) et d'assurer que tous les employés sont sur la même longueur d’onde et s'efforcent d'atteindre les mêmes buts.

accorder davantage d'importance à la responsabilisation

Les employeurs faisaient habituellement appel à un gestionnaire sur deux pattes pour suivre la productivité et la productivité d'un employé. Les entreprises peuvent maintenant recourir à des outils pour suivre les tâches et mettre en place des processus uniformisés dans le but de gérer les projets en cours et les projets à venir. La numérisation et l'automatisation permettent de suivre les tâches qu'on a terminées, ce qu'il reste à faire, qui travaille sur quoi et les dates de conclusion prévues en plus de présenter des rapports de situation à tous les gens impliqués. Lorsqu'une partie d'un projet est terminée, on assiste à sa transition harmonieuse vers l'étape suivante. Les erreurs humaines et les problèmes de communication sont ainsi réduits. Tous les employés connaissent leur rôle et ce qu'on attend d'eux. Ils savent qui sont les collègues avec lesquels ils devraient collaborer. Et puisqu'on connaît les noms des responsables à toutes les étapes de chacun des projets, tout le monde est anxieux de partir du bon pied.

vous aimeriez en lire plus sur comment l'ère numérique transforme le milieu du travail ? abonnez-vous à notre infolettre !

m'abonner maintenant