conseils pour planifier une entrevue en cours d’emploi à temps plein

Même lorsque les circonstances sont idéales, la recherche d’emploi reste une démarche généralement difficile. Logiquement, c’est encore plus laborieux dans un contexte d’emploi à temps plein. Si, comme plusieurs autres chercheurs d’emploi, vous êtes à la recherche d’un nouveau travail et que vous êtes employé à temps plein ; des solutions existent pour que tout se déroule de manière optimale.

Si de plus en plus d’employeurs facilitent la tâche de leurs employés à la recherche d’un nouvel emploi, de procéder aux démarches de manière secrète reste la norme. Un défi demeure : se présenter à des entrevues d’embauche sans éveiller de soupçons chez son employeur ou ses collègues. Dans cet article, vous lirez certains de nos meilleurs conseils pour passer des entrevues sans que personne — sauf votre employeur potentiel, bien entendu — s’en rende compte !

défendez vos droits

Pour faire bonne impression, les chercheurs d’emploi ont tendance à dire oui rapidement à ce qu’un employeur potentiel leur suggère. Ici, c’est pertinent de mentionner que la plupart des responsables du recrutement (du moins les plus expérimentés !) savent que votre vie ne tourne pas autour de leur offre d’emploi. Ils prétendent généralement que vous passerez plus d’une entrevue, alors il est tout en leur intérêt de se montrer indulgent pour vous garder dans leur banque de candidats potentiels.

Aujourd’hui, trouver des candidats dignes d’être embauchés est une tâche significative ! Alors, si une certaine plage horaire pour passer une entrevue ne convient pas pour des raisons professionnelles ou personnelles, n’hésitez pas à relancer l’employeur qui vous l’offre avec d’autres plages plus convenables. Si l’employeur est extrêmement rigide et ne semble pas vouloir collaborer en ce sens, pensez à remettre en question la pertinence de l’offre. Si le contact est mauvais à cette étape, alors qu’il devrait vous inciter positivement à travailler pour lui, peut-être faut-il vous poser des questions sur la qualité de votre relation potentielle employé/employeur.

proposez des entretiens téléphoniques ou vidéo

S’il est clair dans vos communications que le premier échange est une première entrevue, demandez s’il est possible de la faire par téléphone ou par vidéoconférence. La plupart des employeurs l’offrent d’emblée, mais certains ne le mettent pas de l’avant. C’est toutefois légitime de le demander, et cela fait preuve de votre motivation et votre engagement à passer dans leur processus de sélection de candidats.

Oui, il peut être intimidant de le demander lorsqu’un responsable du recrutement suggère une entrevue en personne. Toutefois, vous pouvez toujours offrir des solutions lorsque les plages horaires proposées ne cadrent pas avec votre horaire. Par exemple, lorsqu’une entrevue en personne est impossible, vous pourriez le mentionner en ajoutant « J’adorerais participer à une entrevue, mais mon horaire de travail est chargé cette semaine. Serait-il possible de faire entrevue par vidéoconférence » ? 

suggérez des plages horaires en dehors des heures de travail

Si vous jugez essentiel de vous présenter en personne pour une première entrevue, ne mettez pas de côté vos plages horaires disponibles à l’extérieur du travail. Néanmoins, il ne faut pas oublier que cette demande pourrait ne pas cadrer avec les heures de travail du responsable du recrutement… Restez indulgent à tout moment lorsque vous allez dans cette direction, et rappelez-vous que s’il aime vraiment votre candidature, il sera davantage disposé à moduler son horaire à vos disponibilités. Plusieurs employeurs préfèrent embaucher des candidats déjà en emploi : ils sont donc avisés que cela implique de recevoir des candidats en entrevue à des moments autres que du lundi au vendredi, entre 9 h et 17 h. Les entrevues en soirée, ou tôt le matin ne sont pas rares. Pourquoi s’empêcher de le proposer !

prévoyez assez de temps

Soyez certain du temps que vous prendront les déplacements pour vous rendre à l’entrevue, ainsi que le temps pour en revenir. Aussi, assurez-vous que le responsable du recrutement est informé que vous devez commencer l’entrevue et la terminer à un moment précis. Le plus important : prévoyez assez de temps pour vous préparer et vous rendre sur les lieux ! Ne planifiez surtout pas une entrevue à 17 h 15 si vous finissez votre journée de travail à 17 h — même si vous savez que le trajet dure 15 minutes.

Tenez systématiquement compte des facteurs inattendus. Vous n’avez jamais de deux chances pour faire bonne impression. Pourquoi risquer d’arriver en retard à cette première rencontre, lorsque vous pouvez facilement prévoir le temps nécessaire pour être ponctuel ?

envisagez d’autres options

Est-ce que les entrevues doivent absolument se dérouler dans une salle de conférence ? Évidemment que non. Si vous avez déjà passé un entretien téléphonique et répondu aux questions épineuses liées au travail, pensez à proposer un café, ou une rencontre sur l’heure du dîner au lieu d’un entretien en personne. Parfois, le responsable du recrutement souhaite simplement vous rencontrer pour vérifier que tout va bien dans un contexte face à face. Autrement dit, il veut s’assurer que le courant passe. Une entrevue informelle a l’avantage de pouvoir se dérouler dans un lieu public, ou encore un endroit accessible pour l’employeur et vous. Par exemple, si le bureau de l’employeur est loin de votre lieu de travail, trouvez un endroit à mi-chemin, aussi facile d’accès pour vous que pour l’employeur potentiel. Souvent, ceux-ci, déjà au courant de votre situation, vous offriront même de se rendre dans le quartier où vous travaillez.

soyez sélectif pour les entrevues en personne

Vous n’avez pas besoin de dire oui à chaque entretien qui vous est proposé. Une entrevue en personne nécessite en effet plus de planification et de modification d’un horaire. Toutefois, l’entrevue téléphonique peut vous faire épargner beaucoup de temps et d’efforts. Essayez donc de filtrer les entretiens en personne pour assister à ceux proposés avec les employeurs que vous envisagez plus sérieusement. De plus, assurez-vous d’avoir eu au minimum une entrevue téléphonique avant d’accepter une entrevue en personne. Cette discussion téléphonique vous permettra de mieux comprendre le travail et les opportunités, et de déterminer si le poste en soi vous convient vraiment. Si vous avez passé un entretien téléphonique et que vous doutez de votre intérêt à continuer dans ce processus d’embauche ; demandez-vous si le jeu en vaut vraiment la chandelle. Vous ne perdez rien à refuser de passer une entrevue en personne suite à un appel téléphonique. Même que vous épargnez du temps pour les entrevues qui pourraient vous mener vers le poste de vos rêves !

planifiez-les le lundi et le vendredi

Préférez le lundi ou le vendredi pour prendre congé, surtout si vous désirez garder votre recherche d’emploi top secrète. Bon nombre de travailleurs utilisent leurs jours de vacances pour planifier une longue fin de semaine, alors cela ne paraît pas suspect. Cependant, prendre un jour de congé au milieu de la semaine peut semer le doute dans l’esprit de vos collègues. Plus vous les éviterez, plus vous serez en mesure de continuer vos démarches sans créer d’ambiguïté (qui ne fait que générer du stress évitable).

planifiez à l’avance et organisez vos entrevues pour une même journée

Prendre congé du travail le matin de votre entrevue, parce que vous n’avez pas réussi à négocier une journée de congé au préalable, peut soulever certains soupçons de la part de votre employeur actuel. Si vous n’avez qu’une seule journée de maladie, ne la laissez pas partir en fumée pour passer une entrevue !

Vous avez besoin de moduler votre horaire ? La plupart des responsables d’embauche — tel que lu plus haut — vous offriront d’autres plages horaires et se montreront flexibles. Si vous ne sentez pas d’ouverture et qu’ils semblent pressés de trouver quelqu’un, trouvez rapidement une solution, tout en étant certain de ne pas éveiller de doutes chez votre employeur actuel et vos collègues. Habituellement, un délai d’une semaine ou deux est raisonnable pour se rendre à un entretien d’embauche. Alors si l’employeur potentiel est catégorique et qu’il refuse d’autres options, voyez-y un drapeau rouge ! Également, planifier vos entrevues peut vous permettre de les regrouper le même jour.

l’excuse des rendez-vous médicaux et des urgences familiales (sans en abuser)

La fameuse excuse « J’ai oublié mon rendez-vous chez le dentiste » est une astuce toujours d’actualité. Non seulement elle vous permet d’éviter de prendre une journée de vacances, mais il est peu probable que quelqu’un souhaite un compte rendu de cette visite (qui souhaite vraiment savoir ce qui s’est passé sur la chaise de votre dentiste ?). Toutefois, soyez vigilant. Si vous abusez de ce genre d’excuse, cela pourrait paraître suspect. Personne ne s’absente pour aller chez le dentiste deux ou trois fois dans le mois ! Conservez alors ces excuses pour les situations urgentes.

dites à votre employeur que vous cherchez un autre emploi

Peut-être que cette idée vous semble contre-intuitive à première vue, mais elle gagne en popularité dans la majorité des entreprises (y compris dans des entreprises de haute technologie, comme Netflix). C’est logique : un employeur préfère savoir à l’avance qu’un employé désire quitter, plutôt que d’être pris au dépourvu avec une ou deux semaines de préavis.

De plus, l’employeur y gagne toujours en fin de compte. Il peut commencer à chercher d’autres ressources et assurer une meilleure transition après votre départ. Pour vous, l’avantage est que vous n’aurez pas à angoisser d’être démasqué. Évidemment, ce ne sont pas tous les employeurs qui sont chauds à cette idée. Premièrement, vous devez vous assurer que la relation entre votre employeur et vous est idéale. Deuxièmement, soyez certains de vouloir quitter votre emploi actuel. Une fois que vous aurez mentionné votre souhait de trouver un autre emploi, ce sera difficile de faire marche arrière.

êtes-vous à la recherche d’un emploi ?

voir les plus récentes offres d’emploi