8 raisons pour lesquelles vous perdez vos meilleurs employés

Une recherche réalisée par Global a révélé que le bonheur représente un facteur clé de motivation des décisions que prennent les employés - et c'est vrai, peu importe que les employés décident que rester ou de partir. Les employés heureux sont plus susceptibles de sentir qu'ils sont en harmonie avec leur employeur sur le plan culturel. Ils entretiennent également des relations étroites avec leur supérieur immédiat et leurs collègues. Si vous constatez au sein de votre organisation un roulement de personnel plus rapide que la normale, le temps est peut-être bien choisi pour faire le point sur votre image de marque en tant qu'employeur et sur les façons de vous comparer à la concurrence dans les domaines clés. Nous avons donc préparé pour vous la liste des 8 raisons les plus fréquentes pour lesquelles les employés plient bagage et partent.

perte d'employés

1. les mauvais patrons

On dit que les employés quittent leur patron et non l'entreprise. En fait, presqu'un tiers des chercheurs d'emploi déclarent qu'ils désirent quitter leur emploi actuel parce qu'ils ne s'entendent pas avec leur gestionnaire, et ce, devant tous les autres facteurs. Un mauvais patron peut être épuisant et transformer un emploi autrement gratifiant comme si on purgeait une peine d'emprisonnement. Un mauvais patron peut prendre plusieurs formes. Il peut souffrir d'un manque de leadership ou exercer un leadership exagéré (microgestion), faire preuve de dénigrement à l'endroit des employés, d'un comportement déplacé. En fait, il existe toutes sortes de patrons et ils peuvent pousser les employés à prendre la poudre d'escampette. Un mauvais patron peut empoisonner un environnement autrement productif et axé sur la collaboration. Par conséquent, choisissez minutieusement vos dirigeants et assurez-vous que votre style de gestion va de pair avec les buts de votre organisation.

2. une culture d'entreprise déficiente

Même si la culture d'entreprise peut sembler banale, alors que l'emploi est autrement épanouissant, cet aspect peut jouer un rôle considérable dans le bonheur des employés au travail. Les travailleurs à temps complet passent chaque jour plus de 8 heures au travail. Il s'agit là d'un investissement énorme dans toute institution, soit plus que toutes vos autres heures d'éveil réunies. Les générations plus jeunes (eh oui, la génération Y) priorisent une culture de travail dans laquelle ils croient, et ce, parfois même aux dépens de leur salaire. Si croient ne pas avoir leur place auprès des collègues ou s'ils considèrent que les buts et les valeurs de l'entreprise ne correspondent pas aux leurs, il est probable qu'ils se dirigent vers la sortie plutôt rapidement.  Soyez franc dès le départ en ce qui concerne les buts et les valeurs de votre entreprise. Il ne sert à rien d'attirer un employé pour qu'il découvre ensuite, quelques mois plus tard (après avoir reçu sa formation), que les valeurs que vous lui avez présentées au cours de l'entrevue n'étaient qu'un écran de fumée. Sachez qu'il quittera son poste d'une façon ou d'une autre.

3. l'absence de fierté au sein de l'organisation

Nous voulons tous être fiers de notre travail et sentir que notre contribution en vaut la peine. Réfléchissez sur la façon dont vous décririez votre premier emploi. Si vous serviez des hamburgers ou remplissiez les étagères dans une épicerie, vous avez peut-être raconté aux gens que vous travailliez dans 'l'industrie alimentaire' ou 'dans le domaine du détail' en omettant volontairement les aspects dont vous étiez peu fier. Le même principe s'applique aux carrières à temps complet. La plupart des gens désirent travailler pour une entreprise dont ils seront fiers. On se fait une fierté de travailler pour entreprise de renom en disant, par exemple, 'Je travaille pour Amazon' ou 'Je travaille pour Facebook'.

4. les niveaux de stress dépassent les bornes

On dit souvent du stress qu'il est la source de nombreux problèmes, depuis les troubles du sommeil jusqu'à l'obésité, en passant par les problèmes cardiaques. Au pire, il peut avoir des répercussions négatives sur votre santé et étendre ses tentacules jusque dans d'autres aspects de vos vies. Voyons la réalité en face : personne n'aime être stressé. Et au cas où vous l'ignorez, les gens considèrent le travail comme le facteur numéro un du stress. Les principaux facteurs de stress qu'on retrouve dans cette catégorie comprennent le fait d'être malheureux au travail, une charge de travail trop élevée, les longues heures de travail, des gestionnaires peu compétents, la pression qui oblige à réaliser des attentes élevées, le risque de congédiement et le harcèlement au travail. En tant qu'employeur, c'est à vous qu'incombe la responsabilité d'offrir un environnement de travail à la fois sécuritaire et inclusif où les employés se sentent soutenus. Assurez-vous de faire de l'équilibre entre les vies professionnelle et personnelle une priorité et que les employés disposent d'un moyen d'exprimer leurs préoccupations sans craindre les représailles.

5. le manque d'équité et de respect

Rien ne fait perdre aux employés leur sang-froid autant que de sentir qu'on ne les traite pas de manière équitable. Nous reconnaissons tous que les règles et la hiérarchie au sein d'une entreprise sont essentielles pour  assurer le bon fonctionnement de l'organisation. Cependant, les règles au sein d'une société devraient s'appliquer de manière équitable à tous les employés, incluant les membres de la direction.

À moins qu'il n'existe des règles clairement établies pour les gestionnaires et les autres dirigeants, assurez-vous de traiter tout le monde sur un pied d'égalité, peu importe son rôle au sein de l'entreprise. Des règles identiques pour tous, peu importe leur poste, contribuent à favoriser le respect et la confiance. Les dirigeants dont la devise est 'faites ce que je dis et non ce que je fais' peuvent susciter le mépris s'ils adoptent un tel comportement. Assurez-vous également que les attentes de l'entreprise sont clairement définies et réalisables et prenez le temps d'écouter les opinions et les commentaires des employés, même s'il n'est pas toujours possible d'y donner suite.

6. leur travail n'a aucune importance à leurs yeux

Au même titre où ils aimeraient être fiers de l'organisation qui les embauche, la plupart des employés aimeraient également être fiers de leur travail. S'ils croient que leur travail n'a aucune importance ni aucun sens, il est fort probable qu'ils s'en détacheront. Lorsque les employés occupent un poste très précis qui repose sur une tâche en particulier, il peut être pour eux particulièrement difficile de voir la différence que fait leur travail de tous les jours. Pour contrer ce problème, assurez-vous que les employés comprennent la place qu'ils occupent dans l'atteinte des objectifs généraux de l'entreprise.

Offrez régulièrement aux employés de l'information et de la formation qui les aideront à acquérir de nouvelles compétences et demandez-leur ce qu'ils ressentent face à leur travail. Favorisez également un environnement où ils sentent qu'ils peuvent faire preuve d'honnêteté face aux défis et au mécontentement qu'ils vivent. Si on punit les employés qui osent s'exprimer, vous pourriez même ne jamais apprendre qu'ils étaient malheureux jusqu'à ce que leur lettre de démission se retrouve sur votre bureau.

7. le manque d'autonomie

Nous aimerions tous croire que nous avons une main sur le volant dans notre carrière. Qu'il s'agisse de choisir les projets sur lesquels nous travaillons, d'être autorisés à prendre des décisions en lien avec le travail ou d'influencer les buts de l'entreprise, nous voulons être en mesure d'exercer un certain contrôle sur notre travail quotidien. Les employés qui bénéficient d'un peu de liberté en matière décisionnelle (eh oui, et qui commettent parfois des erreurs!) sont plus susceptibles de se sentir comblés au travail. Ils sont plus susceptibles de prendre leur rôle en main et de trouver des façons nouvelles et innovatrices d'effectuer leurs tâches tout en repoussant les frontières. Voyez votre équipe de gestion comme des conseillers qui guident les employés alors qu'ils s'efforcent de donner leur 100 %. Les gestionnaires n'ont pas besoin de contrôler la moindre décision pour être efficaces. En fait, si vous comptez sur une équipe forte, ils peuvent se passer d'un tel contrôle. Les employés devraient faire preuve d'autonomie (après tout, ce sont eux les spécialistes dans ce qu'il font) et demander l'aide de leur gestionnaire lorsqu'ils en ont besoin pour surmonter les obstacles et partager leurs idées.

8. l'absence de possibilités d'avancement

Dans les entreprises ou les organisations de moindre envergure où les employés sont répartis en fonction de rôles très spécialisés, il peut sembler qu'aucun choix ne s'offre à eux même lorsqu'ils acquièrent de l'expérience. Alors que les employés augmentent leurs compétences et leur expérience, ils ont tendance à chercher les possibilités de promotion à des rôles de cadres ou de dirigeants. Les entreprises dotées d'une structure de promotion interne bien enracinée dirigent habituellement des équipes plus fortes et des employés plus heureux.

Il arrive que le type de travail qu'ils réalisent suscite chez les employés le sentiment qu'ils sont piégés, en particulier s'ils considèrent qu'il n'est pas gratifiant ou qu'il ne les aide pas à atteindre leurs objectifs de carrière. Si votre organisation dispose d'un programme de formation réciproque, assurez-vous que les employés sont au courant des autres possibilités qu'ils peuvent explorer au sein de l'entreprise lorsque le rôle qu'ils occupent ne leur convient pas à long terme.

Trouvez-vous que les organisations surexploitent leurs meilleurs éléments? Le temps est venu de vous replier sur vous-même et de déterminer si la marque de votre employeur contribue à produire (et à retenir) des employés très performants. Vos ressources humaines représentent le cœur de votre marque. Assurez-vous qu'ils disposent des outils et du soutien dont ils ont besoin pour se sentir comblés au travail et vous constaterez alors que vous pouvez compter sur une équipe plus forte, plus heureuse et, sur tout, plus productive.

amieriez-vous lire plus de conseils comme ceux-ci ? visitez notre rubrique marque employeur !

visiter la rubrique marque employeur