marque employeur : 9 erreurs à éviter à tout prix

Avoir une marque employeur bien définie et attrayante est un outil essentiel pour attirer des employés talentueux au sein de votre entreprise. Si votre marque est bien perçue par les employés potentiels (et par vos employés actuels) et qu’ils considèrent votre entreprise comme un milieu de travail idéal, la vie de votre équipe des RH s’en trouvera grandement simplifiée. Votre équipe de recrutement aura plus de facilité à pourvoir aux nouveaux postes et à assurer la rétention à long terme des employés les plus performants. Cependant, il est facile de commettre un faux pas lorsqu’il s’agit de votre marque employeur. Voici quelques-unes des erreurs les plus courantes que nous avons rencontrées.

choses à éviter pour l'employeur

1. penser que vous n’avez pas besoin d’une marque employeur

Il n’est pas surprenant qu’il s’agisse de la première erreur que beaucoup d’entreprises commettent en matière de marque employeur. Les petites entreprises ou celles qui ont un volume constant de candidats qui souhaitent travailler pour eux n’en voient souvent pas la nécessité. Dans un marché du travail de plus en plus concurrentiel, cette façon de penser risque de ne pas suffire. Le marché du travail d’aujourd’hui est plus que jamais axé sur les candidats. Ce qui signifie que la crème des candidats sont proactifs et se renseignent sur les employeurs afin de déterminer ceux pour lesquels ils veulent travailler et ceux pour lesquels ils ne veulent pas. Si votre marque employeur est perçue comme étant banale, désuète ou pratiquement inexistante, vous pouvez facilement passer à côté d’excellents candidats susceptibles de s’intégrer parfaitement... si seulement ils avaient su à quel point votre entreprise est vraiment géniale!

2. trop de promesses, peu de résultats

Certains employeurs pensent qu’empiler les avantages sociaux est la clé d’une marque employeur solide. Bien qu’une longue liste d’avantages puisse être attrayante pour les nouveaux employés, il vous faudra tenir vos promesses. Les avantages sociaux ne sont utiles que si vous produisez exactement ce que vous promettez. Si vous parlez à un candidat d’un casse-croûte pour les employés, mais qu’en arrivant au travail, on trouve quelques boîtes de céréales périmées dans les armoires de la salle des employés, il est fort probable qu’il soit déçu. Techniquement, ce que vous avez dit était vrai: vous offrez des collations. Mais vous avez exagéré, ce qui peut mener à la déception et à une impression pire que si vous n’aviez rien promis du tout.

3. ne pas prendre assez de risques

Une marque employeur ennuyeuse sera laissée pour compte. Dans le marché du travail encombré d’aujourd’hui, les chercheurs d’emploi ont plus d’options que jamais auparavant, ce qui leur donne l’occasion d’être sélectifs sur leur choix d’employeur. Dans un marché du travail axé sur les candidats, c’est à vous, en tant qu’employeur, de montrer aux employés potentiels (et actuels!) pourquoi ils devraient choisir de travailler pour vous parmi tant d’autres options. Jouer la carte de la prudence et ne pas se démarquer des autres peut avoir un impact négatif sur votre bassin de candidats. Sortez des sentiers battus et vous pourrez établir des liens avec d’excellents candidats qui sont des vedettes dans leur domaine, en plus d’assurer la rétention des meilleurs employés de votre entreprise.

4. créer une marque employeur trop rigide

Certains employeurs traitent les lignes directrices de leur marque employeur comme s’il s’agissait de documents ayant force de loi. Ne soyez pas cet employeur qui se montre inflexible au sujet de sa marque employeur, réprimandant tout employé qui ose faire le moindre écart. L’erreur est humaine et un peu de compréhension peut faire une grande différence. Une marque employeur est un ensemble de valeurs et de promesses que vous faites à vos employés actuels et potentiels. Ne surveillez pas vos employés comme si vous vous attendiez à ce qu’ils se trompent. Il y a de fortes chances qu’un peu de flexibilité dans votre marque employeur vous rendra, vos employés et vous, plus heureux.

5. sous-estimer les ressources nécessaires

Si vous pensez qu’un bon profil de réseaux sociaux est tout ce dont vous avez besoin pour bâtir votre marque employeur, détrompez-vous. Il est vrai que partager les photos de vos événements d’entreprise sur Instagram est un début; mais il ne faut pas s’arrêter là. Bâtir une marque employeur solide prend du temps et de l’argent, en plus de nécessiter la collaboration de l’ensemble de votre personnel et de votre équipe de direction. Il est donc possible que vous deviez investir dans des activités de sensibilisation et de formation pour diffuser et renforcer votre message.

6. penser que la marque employeur est un projet statique

Votre marque employeur est un concept changeant et évolutif qui est constamment influencé par ce qui se passe dans votre entreprise et dans votre environnement. Vous ne pouvez pas considérer votre marque employeur comme un projet ponctuel à entreprendre, à compléter et à mettre de côté. Une marque employeur ne fonctionne pas de cette façon. Tout comme votre marque grand public, votre marque employeur est enracinée au sein de votre entreprise, ce qui signifie qu’il faut constamment l’entretenir et faire les ajustements nécessaires pour qu’elle reste en bonne santé.

7. ne pas changer de cap quand c’est nécessaire

Votre marque employeur évoluera au même titre que votre entreprise, vos employés et votre environnement. Une excellente marque employeur aujourd’hui peut avoir besoin d’être retravaillée demain. Soyez ouverts au changement et écoutez les commentaires de vos candidats et employés. Si vos employés signalent qu’il est temps de changer votre politique stricte de travail à domicile, prenez le temps d’écouter. Vous n’avez pas à apporter chaque changement proposé, mais vous vous devez d’être à l’écoute et de prendre des décisions éclairées sur ce qui convient à votre entreprise. Gardez à l’esprit ce qui vous rendra compétitif sur le marché du travail d’aujourd’hui. Les employés privilégient souvent les politiques de travail flexible et l’utilisation des dernières technologies, choses qui n’étaient peut-être pas une préoccupation majeure il y a de cela quelques années.

8. ne pas être à l’écoute de ses employés

Lisez le point précédent. Vos employés vous permettent de prendre le pouls de votre marque employeur. Ce sont eux, sur le terrain, qui forment le tissu de votre culture d’entreprise. Ils interagissent avec les clients et accomplissent toutes les tâches quotidiennes qui permettent de faire fonctionner votre entreprise. Ils savent ce qui fait de votre entreprise un bon employeur et les raisons qui les encouragent à rester. Si vos employés proposent des façons d’améliorer l’expérience de vos employés ou de vos candidats, vous leur devez de les écouter, parce qu’ils sont probablement en mesure de voir des choses que vous ne voyez pas. Évitez de rejeter une plainte simplement parce qu’elle ne s’applique pas à vous. Soyez à l’affut de toute rétroaction ou opinion, surtout si elle diffère de la vôtre.

9. mesurer le succès en se basant uniquement sur les chiffres

Tout expert en image de marque vous dira qu’il est difficile, voire impossible, de mesurer le succès d’une marque uniquement à l’aide d’indicateurs quantifiables. Lorsqu’il est question d’une marque employeur solide, il n’y a pas que les chiffres. Bien sûr, les statistiques sur les taux de rétention des employés et le temps requis pour l’embauche peuvent être des indicateurs d’une marque employeur forte; mais il y a d’autres éléments, comme le sentiment d’appartenance des employés et les valeurs partagées avec votre marque. Les employés satisfaits au travail sont plus productifs et plus fidèles, mais la satisfaction des employés est difficile à mesurer en chiffres. Assurez-vous que vous évaluez votre marque employeur sous tous ses angles, et pas seulement sous l’angle des chiffres.

La bonne nouvelle est que toute erreur est réparable, du moins lorsqu’il s’agit de votre marque employeur! Si vous avez déjà été confronté à une de ces erreurs de marque employeur, il n’est pas trop tard pour changer.

vous avez besoin d’aide pour orienter votre marque employeur dans la bonne direction ? visitez notre rubrique marque employeur.

en savoir plus