10 astuces pour profiter de votre party de noël au maximum

Le temps se refroidit, la neige a commencé à tomber, les commerces du coin font jouer des listes de chansons de Noël… Le temps des fêtes frappe à nos portes ! Pour bien des gens, l’arrivée du temps des fêtes rime avec : party de Noël du bureau. Alors que plusieurs sont mitigés face à leur envie de se présenter à cette fête au travail, cette fameuse occasion de célébrer avec son équipe réserve plusieurs avantages. Par exemple, c’est le moment parfait de mettre le travail de côté pour apprendre à connaître vos collègues les plus proches, et ceux avec qui vous n’avez jamais eu de réelle discussion.

Voici dix conseils pour faire de cette fête un événement dont vous saurez tirer plaisir et surprises !

10 astuces pour profiter de votre party de Noël au maximum

faites acte de présence, pour le moins

Faites-vous partie de ces gens qui, systématiquement, sautent cette occasion de festoyer avec leurs collègues pour Noël ? Dans la majorité des cas, vous ratez une excellente occasion de faire connaissance avec des gens dans un contexte plus personnel et festif. De plus, c’est le moment idéal de faire connaissance avec ces collègues d’autres départements avec qui vous travaillez moins.

arrivez tôt pour partir du bon pied

Puisque c’est une fête, plusieurs arrivent plus tard que l’heure fixée. Toutefois, arriver plus tôt est un réel avantage pour vous : non seulement vous pouvez passer du temps de qualité avec vos supérieurs, mais vous pouvez aussi démarrer de nombreuses conversations avec différentes personnes.

évite de parler de travail

Oui, c’est difficile de ne pas parler de travail entre collègues. C’est évident que vos premières conversations seront axées sur le sujet. Néanmoins, ce n’est pas le moment d’adresser à votre supérieur votre envie de négocier votre salaire prochainement, ou encore informer votre équipe que vous envisagez le démarrage d’un tout nouveau projet pour l’année à venir. Dès que vous en avez l’occasion, faites évoluer de manière créative les discussions axées sur le thème professionnel vers une avenue plus personnelle. Écoutez vos collègues, n’ayez pas peur de dévoiler certains aspects de votre personnalité en dehors du travail et surtout :  amusez-vous  ! Notre meilleur conseil : éviter de vous prendre part aux commérages...

sortez de votre zone de confort

L’humain est ainsi fait : nous avons tendance à préférer passer du temps avec les gens que l’on connaît et que l’on apprécie. Mais vos collègues favoris ; n’ont-ils pas été, eux aussi, des inconnus un jour ? Le party de bureau est aussi une occasion rêvée de briser la glace avec des collègues d’un autre département, ou bien de nouvelles recrues.

prévoyez un moment privilégié avec votre supérieur

S’il y a une chose que vous devez faire dans votre party de Noël, c’est de réserver un moment pour discuter avec votre patron, à part des autres. Tentez de débuter votre conversation sur un autre sujet que le travail. Pourquoi ne pas évoquer la réussite de la fête, ou encore votre gratitude face à la bonne entente que vous avez avec lui ou elle, qui se bonifie d’une année à l’autre ?

démarrez la conversation avec le plus de gens possible

Encore une fois, ne restez pas toujours avec le même groupe, et n’ayez pas peut de vous intégrer dans un groupe de discussion. Vous n’êtes pas obligé d’y rester très longtemps ; de les saluer et de prendre part à leurs sujets de discussion vous aidera à mieux connaître un maximum de gens. Peut-être une coordinatrice avec qui vous échangez souvent par courriels, ou encore quelqu’un de la comptabilité sur qui vous sentez que vous pouvez toujours compter ?

préférez le cocktail sans alcool si ça ne vous dit pas de boire

Tous ne se sentent pas à l’aise de boire de l’alcool avec ses collègues, même si le contexte est plus détendu - où vous vous êtes peut-être proclamé comme le chauffeur désigné ? C’est parfait ainsi ; vous faites bien de vous respecter et de respecter vos engagements ! Il y a souvent l’alternative du cocktail sans alcool. Si vous prévoyez ne pas vouloir de verre alcoolisé, soyez certain que l’endroit où vous fêterez vous offre des boissons non alcoolisées.

montrez-vous sous votre meilleur jour

C’est important de s’amuser au party de Noël. C’est fait pour ça, non ? Cependant, c’est facile de prendre un verre de trop en bonne compagnie… Vous ne voudriez pas faire mauvaise impression dans un tel contexte, n’est-ce pas ? Si vous choisissez de boire, limitez votre consommation à une limite de 2 ou 3 verres. Soyez vigilant avec ce que les serveurs vous apportent. Peut-être remplissent-ils beaucoup leurs verres de vin ? Il reste que cette fête reste un événement professionnel : le souvenir que vos collègues auront de vous à l’événement se doit de refléter ce contexte.

ne soyez pas le dernier à partir

S’amuser, c’est bien, mais il faut savoir s’arrêter. Cela pourrait être embarrassant que l’on vous voie comme le fêtard qui reste jusqu’à ce que les lumières ferment. Si la fête a lieu un jour de semaine, rappelez-vous que vous devrez vous rendre au travail le lendemain. Ne pas vous présenter le lendemain parce que vous êtes malade - surtout si c’est parce que vous avez bu un verre de trop -  est tout sauf une bonne idée.

planifier revenir chez vous en un morceau

L’alcool au volant, c’est non. Point. Pour éviter de devoir planifier votre retour à la maison à la dernière minute, prévoyez-le à l'avance. Si vous envisagez de boire, prévoyez appeler un taxi pour vous rendre, et pour revenir - si vous n’avez personne dans votre équipe qui se propose comme chauffeur désigné. Il est de plus en plus fréquent que les employeurs offre le retour de leurs employés avec des coupons pour le taxis : n’ayez pas honte de les utiliser s’ils vous offerts.


Finalement, fêter Noël au travail reste une excellente occasion de vous amuser avec vos collègues. Il ne vous reste qu’à faire en sorte d’en tirer le meilleur parti !

vous aimeriez plus de conseils pour optimiser les avantages que vous offre votre carrière ? recevez nos meilleures astuces sur le sujet grâce à notre infolettre !

m’abonner à l’infolettre