troubles d’apprentissage au travail : comment aider vos employés.

Même si on associe les troubles d’apprentissage à l’enfance, il faut savoir qu’il n’existe pas de traitement pour de tels troubles. Les personnes ayant des troubles d’apprentissage les ont pour la vie et doivent donc relever de nombreux défis, même à l’âge adulte. Présentement, un peu moins de 5 % des enfants canadiens ont un diagnostic de trouble d’apprentissage. Il est toutefois difficile de dire combien de Canadiens ont un trouble d’apprentissage puisque de nombreuses personnes qui en ont ne reçoivent jamais de diagnostic.

Bien que de nombreuses personnes ayant des troubles d’apprentissage ont de belles et longues carrières, ce n’est pas le cas de tout le monde. Un trouble d’apprentissage peut augmenter les difficultés à se trouver du travail ou à conserver un emploi stable. Cela ne veut aucunement dire que les personnes ayant des troubles d’apprentissage sont incapables de travailler. Ces personnes ont habituellement une intelligence moyenne ou supérieure et sont extrêmement capables d’occuper la plupart des postes si elles ont les bons outils et un soutien adéquat.

En raison d’un manque de soutien au travail, il y a souvent un écart significatif entre ce que les personnes ayant des troubles d’apprentissage sont capables de réaliser et ce qu’elles accomplissent. En tant qu’employeur, vous devez veiller à offrir les bons outils et accommodements aux membres de votre personnel ayant des troubles d’apprentissage pour leur permettre de maximiser leur potentiel.

s’adapter aux troubles d’apprentissage au travail

qu’est-ce qu’un trouble d’apprentissage?

Les troubles d’apprentissage sont des facteurs génétiques ou neurobiologiques qui ont une incidence sur les processus cognitifs liés à l’apprentissage. Parce qu’ils ne se manifestent pas par des signes extérieurs, les troubles d’apprentissage sont souvent qualifiés de « handicaps cachés ». Un trouble d’apprentissage peut nuire à la capacité à apprendre des compétences de base, comme la lecture, l’écriture et les mathématiques, ou avoir une incidence sur les capacités d’organisation, de raisonnement abstrait, de mémoire à court terme ou sur le temps de concentration. Les troubles d’apprentissage ne devraient pas être confondus avec des incapacités physiques, comme la surdité ou les troubles de la vue, ni avec des problèmes issus d’un traumatisme ou de désavantages socioéconomiques. Les troubles d’apprentissage sont habituellement présents dès la naissance; contrairement à d’autres troubles, ils ne surviennent pas pendant l’enfance ou l’âge adulte. Voici quelques exemples de troubles d’apprentissage :

  • dyslexie : se répercute sur les compétences en lecture et en traitement du langage
  • dysgraphie : se répercute sur les compétences en écriture et en motricité fine
  • dyscalculie : se répercute sur la capacité à comprendre les nombres et les concepts mathématiques
  • dysfonction non verbale : se répercute sur la capacité à lire et à interpréter les signes non verbaux comme le langage corporel et les expressions faciales.

législation en vigueur au canada

En 2012, la Cour suprême du Canada a rendu une décision unanime affirmant qu’un étudiant ayant un trouble d’apprentissage a légalement le droit de recevoir une éducation lui donnant la chance de « développer son plein potentiel » et que le fait d’agir autrement constitue de la discrimination. Bien que cette décision portait sur l’éducation, elle a validé que les troubles d’apprentissage sont des handicaps au sens de la loi. Le règlement a également mis l’accent sur l’importance de fournir un « accès significatif » aux opportunités pour les personnes ayant des troubles d’apprentissage et a rejeté une approche uniformisée en matière de handicap. Les employeurs aussi doivent tenir compte de ce précédent. Ils doivent offrir des accommodements raisonnables pour aider les employés ayant des troubles d’apprentissage et veiller à ce qu’ils aient les outils et le soutien dont ils ont besoin pour travailler.

comment aider les employés ayant des troubles d’apprentissage

utiliser la technologie

La technologie peut être un outil puissant pour aider les personnes ayant des troubles d’apprentissage, y compris au travail. Par exemple, l’intégration d’un vérificateur d’orthographe dans le logiciel de travail d’une personne ayant des troubles liés à l’écriture ou à l’orthographe calme ses craintes de faire des fautes critiques. Pour un employé qui a de la difficulté avec les concepts mathématiques, la possibilité d’utiliser la technologie pour effectuer des calculs cruciaux peut éviter une catastrophe. Il est important de penser à l’accessibilité et de rendre les outils le plus conviviaux possible.

fournir un filet de sécurité

Les troubles d’apprentissage pourraient être une source d’anxiété pour certains employés qui craignent que leur travail ne soit pas jugé satisfaisant. Bien que les personnes ayant des troubles d’apprentissage soient habituellement très intelligentes et capables de s’acquitter de nombreuses fonctions, certaines tâches peuvent leur paraître ardues. Par exemple, une personne ayant une dysfonction non verbale pourrait avoir un excellent sens des affaires, mais de la difficulté lors de rencontres avec des clients parce qu’elle est incapable de lire le langage corporel. Il peut alors être avantageux de lui proposer d’autres tâches ou de l’associer avec un partenaire de travail capable de l’aider et de collaborer dans certaines situations. En fait, une culture de travail axée sur la collaboration et le travail d’équipe peut contribuer à combler toutes sortes de lacunes dans le savoir-faire de votre personnel.

donner des instructions vocales ou par vidéo

Si vous utilisez des documents de formation, rendez-les accessibles en plus d’un format. (N’oubliez pas d’intégrer des sous-titres et une description audio pour accommoder d’autres types d’incapacités!) Certaines personnes apprennent mieux avec un support visuel (vidéo), d’autres préfèrent des instructions écrites (manuels), d’autres encore comprennent mieux avec de la formation en personne.  Tentez d’inclure divers formats dans vos programmes d’intégration et de formation pour répondre aux besoins de tous les types d’apprenants. Répétez souvent les messages importants pour vous assurer qu’ils sont mémorisés. De plus, et surtout, acceptez d’adapter votre formation en fonction des besoins exprimés par vos employés.

éliminer les tests

Certains employeurs aiment utiliser des tests écrits et des évaluations du rendement pour noter les compétences de leurs employés en pensant avoir là une méthode objective et non biaisée. Malheureusement, de nombreux types d’évaluations des compétences sont désavantageux pour les personnes ayant des troubles d’apprentissage. Il n’est pas rare que ces personnes aient de mauvais résultats à un test écrit ou ayant une durée limitée. Les résultats ne sont donc pas une image juste de leurs compétences et habiletés dans un contexte de travail. Pour bien comprendre ce dont vos employés sont capables, il est bien plus profitable d’évaluer leurs compétences de manière holistique, dans l’action.

créer des processus structurés

Établir une routine et mettre en place de processus structurés facilitent généralement la vie des personnes ayant des troubles d’apprentissage lorsqu’elles ont à exécuter des tâches difficiles pour elles. La répétition de la marche à suivre détaillée les rend plus confiantes et contribue à ce qu’aucune étape importante ne soit omise ou oubliée. Les personnes ayant des troubles d’apprentissage ont alors plus confiance en leurs capacités.

donner plus de temps

Permettez à chacun de travailler à son rythme. C’est la meilleure manière de vous assurer d’obtenir du travail de grande qualité. Fixer des échéances arbitraires ou suivre comment les employés passent chaque minute de leur temps est contreproductif. En plus de créer un climat de travail malsain où règne la microgestion, cela punit inutilement les membres du personnel ayant des incapacités et qui pourraient avoir besoin d’un peu plus de temps pour exécuter certaines tâches.

offrir de la formation et du soutien continus

Cherchez à bâtir la confiance et à éliminer les inconnus. Les personnes ayant des troubles d’apprentissage vivent souvent de l’anxiété liée à leurs aptitudes et les changements au travail sont susceptibles d’exacerber leurs préoccupations à cet égard. Vous pouvez réduire le stress mental en offrant simplement du soutien et en montrant que vous comprenez les besoins et préférences de votre personnel. Lorsque des changements s’imposent dans les processus ou habitudes de travail, offrez des documents de formation ou de l’aide de la part de la direction pour faciliter la transition et veiller à ce que tout le monde comprenne ce qui doit être fait et quelle est l’incidence des changements sur leurs tâches.

vous aimeriez en apprendre davantage sur les incapacités au travail? consultez d’autres articles de notre blogue qui parlent de comment il est possible de créer un lieu de travail plus diversifié et inclusif.

consulter d’autres articles connexes