comment répondre à 17 questions d'entrevue difficiles comme un pro

Les employeurs ont beau s'efforcer d'adapter l'entrevue au candidat et au rôle, certaines questions reviennent sans cesse. Ces questions d'entrevue de base sont toujours pertinentes et révélatrices, peu importe l'emploi en jeu.

Nous vous présentons ci-dessous 17 questions d'entrevue fréquentes et une approche qui vous permettra de répondre à chacune. Vous avez sans aucun doute vu quelques-unes de ces questions au cours de votre carrière. Si elles vous ont causé des problèmes par le passé, vous en avez fini de vous inquiéter. Ces stratégies vous aideront à préparer vos réponses aux questions d'entrevue les plus difficiles qu'on pourrait vous poser.

Comment répondre à 17 questions d'entrevue fréquentes

1. parlez-moi un peu de vous

Les recruteurs posent souvent cette question pour commencer l'entrevue. Plutôt que de plonger directement dans le vif du sujet, votre intervieweur vous demande de vous présenter. Puisqu'il s'agit là d'une questions si générale, ce qu'il veut savoir, c'est « dans quelle mesure êtes-vous capable de vous exprimer? ». Même s'il existe plusieurs façons de répondre à cette question, nous vous recommandons de présenter un bref survol de votre carrière en abordant des sujets, tels vos emplois récents, vos compétences et vos certifications. Vous pouvez terminer votre réponse en donnant à votre intervieweur un court aperçu de vos passe-temps personnels, mais sans que cela ne devienne l'élément principal de votre réponse. La meilleure façon de vous préparer pour cette question? Préparez une courte biographie professionnelle (1 minute ou moins). Vous serez étonné de constater à quel point elle vous sera pratique. Il est probable, lorsque vous en aurez terminé la lecture, qu'un des points que vous avez mentionnés se retrouve dans la prochaine question que vous posera votre intervieweur.

2. quel aspect de cet emploi vous intéresse?

Par cette question, votre intervieweur essaie de mesurer : a) votre enthousiasme face à l'emploi; et b) si vous avec lu et compris la description de tâches. La meilleure façon de répondre consiste à reprendre le rôle ou les responsabilités qu'on retrouve dans la description de tâches. Si vous avez un blanc et ne pouvez vous souvenir des détails de l'emploi, vous ne vous tromperez pas si vous répondez que vous souhaitez avoir « la possibilité de mettre à profit [nom d'une de vos compétences] ».

3. quelles sont vos principales forces?

Il est fort probable que cette question vous perde si vous tentez de jauger votre intervieweur pour lui dire ce qu'il veut entendre. Votre meilleure option consiste à faire preuve d'honnêteté. Vous ne pouvez construire une réponse pour votre intervieweur sans qu'il n'y ait de répercussions. En plus, vous risquez d'échouer si vous ne tenez pas votre parole une fois qu'on vous aura embauché. Même s'il est idéal de choisir des compétences spécifiques qui correspondent à l'emploi, vous forces peuvent tout aussi bien être simples et convenir à tout genre d'emploi. Parmi ces forces universelles, mentionnons : travailler de manière efficace malgré les échéances, aptitudes marquées pour la communication et ponctualité. Il est toujours intéressant de posséder ces aptitudes, peu importe l'emploi qui est sur la table.

4. quelles sont vos principales faiblesses?

Contrairement à la question précédente, celle-ci peut se révéler difficile, puisque vous ne pouvez dévoiler rien de trop dommageable qui poussera l'employeur à retirer son offre. Dans ce cas-ci, une trop grande honnêteté peut être problématique. Par exemple, vous pourriez vous retrouver en mauvaise posture si vous dites que vous êtes porté à procrastiner et à ne pas respecter les échéances. Essayez plutôt d'évoquer les critiques positives dont vous avez fait l'objet par le passé et les correctifs qu'elles vous ont poussé à apporter. Assurez-vous toujours de souligner la façon dont vous vous efforcez de corriger un problème.

5. que savez-vous au sujet de l'entreprise?

Cette question d'entrevue vise clairement à vérifier si vous avez fait vos devoirs. Montrez votre enthousiasme en vous renseignant sur l'entreprise avant votre entrevue. Il est probable que votre intervieweur ne pose pas trop de questions précises, de sorte qu'il vous suffit de consulter le site Web de l'entreprise et d'effectuer une recherche rapide sur Google. Le simple fait d'évoquer les plus récentes nouvelles, comme un changement à la direction, un événement important pour l'entreprise ou le lancement récent d'un produit pourrait vous mériter la première étoile aux yeux de votre intervieweur et démontrer que vous maîtrisez votre dossier.

6. pour quelle raison devrions-nous vous embaucher?

Cette question représente l'occasion idéale de souligner vos compétences très pertinentes pour l'emploi que vous convoitez. C'est encore mieux si vous parvenez à souligner un point qui vous distingue des autres dans votre domaine. Évitez les réponses axées sur votre petite personne, du genre « j'ai toujours voulu travailler pour vous » ou « cet emploi m'aidera à propulser ma carrière ». Concentrez-vous plutôt sur la valeur que vous avez à offrir.

7. qu'est-ce qui vous distingue des autres candidats?

Il est probable que la plupart des candidats interviewés possèdent des compétences très comparables, de sorte que cette question n'est qu'une variation de la question précédente. Votre approche afin d'y répondre devrait être la même : soulignez vos compétences et expliquez la valeur que vous apporterez à l'entreprise. Une stratégie efficace consiste à souligner ici vos certifications et vos compétences interdisciplinaires qui ne sont pas la norme dans l'industrie. Assurez-vous cependant d'expliquer les raisons pour lesquelles elles font de vous un meilleur candidat pour le poste.

8. décrivez-moi un conflit dans lequel vous avez été impliqué et la façon dont il s'est réglé

Une des questions d'entrevue les plus redoutées et les plus difficiles de cette liste. Elle est difficile pour deux raisons. Premièrement, elle vous oblige à relater les faits sur-le-champ. Deuxièmement, elle pourrait dévoiler une faiblesse que vous préféreriez éviter. Cela peut sembler logique, mais la meilleure façon de répondre à cette question consiste à décrire un conflit qui a connu une fin heureuse, idéalement un conflit dont vous étiez responsable.

Par exemple, vous et votre patron n'êtes pas d'accord quant à la façon d'aborder un nouveau client. À la fin, vous présentez une stratégie révisée qui représente un compromis basé sur des aspects des deux visions. Dans ce récit, vous soulignez vos traits positifs, comme votre capacité de collaborer et votre esprit d'équipe. Rappelez-vous cependant de ne pas dénigrer et de choisir un conflit qui présente votre lieu de travail précédent sous un jour hostile. Vous ne laisserez jamais une bonne impression si vous tentez de détruire les autres afin de bien paraître!

9. quel genre de patron souhaitez-vous?

Lorsqu'un intervieweur pose cette question, il essaie probablement de vérifier si vous cadrez avec la structure de l'entreprise et ses dirigeants actuels. Que devez-vous répondre? Soyez honnête sans trop aller dans les détails. Vous ne savez jamais quels seront les dirigeants avec lesquels vous serez appelé à collaborer. Limitez-vous aux aspects qui sont toujours positifs, comme l'équité, la capacité d'écoute, les aptitudes, l'intelligence, etc. La plupart des gestionnaires se plaisent à croire qu'ils incarnent ces traits, de sorte que vous ne risquez aucunement de vous mettre à dos votre éventuel patron.

10. où vous imaginez-vous d'ici 5 ou 10 ans?

Cette question vise à déterminer si l'emploi que vous postulez correspond à votre plan de carrière à long terme. Serez-vous parti d'ici quelques mois? Entretenez-vous des attentes irréalistes quant à l'avenir du rôle? Pour répondre à cette question, tout comme aux nombreuses autres questions d'entrevue, faites-preuve d'honnêteté. Si vous espérez accéder à un poste plus élevé ou un poste de direction, dites-le, mais soyez réaliste. La plupart des intervieweurs apprécieront que vous ayez de l'ambition. Après tout, cinq ans, c'est long.

11. pour quelle raison quittez-vous votre emploi actuel?

Si vous partez pour une raison banale, par exemple, pour tenter d'obtenir un poste plus élevé ou pour vous rapprocher de la maison, soyez honnête et dites-le. Cette question peut se révéler plus risquée si vous avez été congédié ou mis à pied. Même dans un tel cas, l'honnêteté est la meilleure politique, puisqu'il est possible que votre intervieweur communique avec la direction de votre employeur précédent. Mais rappelez-vous de conclure sur une note positive et d'expliquer que vous avez appris de vos erreurs.

Ne parlez jamais en mal de vos employeurs précédents ou actuels. Peu importe à quel point vous détestiez l'emploi et peu importe si votre patron était un véritable tyran, faites toujours preuve de professionnalisme. Vous serez étonné de constater à quel point le monde est petit lorsque vous cherchez un emploi. Une attitude négative peut laisser croire que vous êtes une personne difficile et entraîner soudainement le retrait d'une offre.

12. de quelle façon vos collègues vous décrivent-ils?

Cette question vous offre une possibilité inouïe de vous vendre au point où vous pourriez sembler être en train de vous vanter. Par exemple, il convient de déclarer au cours d'une entrevue que vous travaillez fort, mais c'est encore mieux lorsque le commentaire vient d'un collègue. Rappelez-vous les commentaires que vous avez vraiment reçus de vos collègues et des clients.

13. à quoi ressemblent vos attentes salariales?

Vous ne voulez pas vous bloquer à un salaire spécifique à cette étape. Par conséquent, donnez une plage confortable, ce qui représentera un point de départ pour votre employeur tout en vous laissant la marge de manœuvre nécessaire pour négocier avant d'apposer votre signature sur un éventuel contrat. Ce faisant, vous renvoyez également la balle dans le camp de votre employeur éventuel. C'est lui qui devra vous présenter une offre convaincante qui correspond à vos attentes. Rappelez-vous qu'on n'en est qu'à la première étape des négociations. Vous n'êtes pas tenu d'accepter la première offre. Consultez notre blogue sur la négociation d'une offre d'emploi afin de connaître les prochaines étapes.

Il est également important de se renseigner sur les salaires avant votre entrevue. Comparez les salaires de quelques entreprises avant d'en arriver à un montant. Rappelez-vous également que les salaires varient en fonction de votre lieu de résidence et de vos années d'expérience. Vous aimeriez connaître les salaires moyens pour votre poste? Les guides de salaires de Randstad constituent une ressource formidable.

14. si vous étiez un animal, que seriez-vous?

Il se peut qu'on vous pose une telle énigme de manière aléatoire. Cette question vise à vous faire réfléchir sur vos deux pieds. Avec quelle rapidité et quel degré de créativité parviendrez-vous à y répondre? Si votre réponse présente un lien avec l'emploi, bravo, mais ne vous inquiétez pas trop avec la réponse. Les questions d'entrevue de ce genre visent à jauger votre personnalité. Si vous avez de la difficulté à réponde sur-le-champ, donnez-vous un peu de temps pour regrouper vos pensées en répondant, par exemple : « Votre question est intéressante. Je crois que je devrais dire… »

15. que croyez-vous que notre entreprise pourrait faire mieux?

Cette question est pour vous l'occasion idéale d'exprimer vraiment votre pensée et de montrer que vous possédez des compétences et que vous avez vécu des expériences très utiles qui vous permettront de résoudre les problèmes qui se présenteront à vous. Assurez-vous cependant d'effectuer vos recherches avant l'entrevue. Si vous connaissez l'entreprise, vous serez en mesure de mieux répondre. N'hésitez jamais lorsqu'on vous pose cette question.

16. de quelle façon réagissez-vous face à la critique?

À l'instar des autres questions sur la résolution de conflits, cette question d'entrevue vous oblige à vous exprimer sur un sujet souvent capable de vous mettre mal à l'aise. Personne n'aime la critique, mais il s'agit là d'une réalité à laquelle on doit faire face sur le lieu de travail. Il n'existe heureusement qu'une seule manière acceptable de répondre à cette question. Voyez-la d'un angle constructif et non personnellement. Encore mieux si vous vous souvenez d'un cas où vous avez essuyé la critique que vous avez vue comme une possibilité de croissance.

17. aimeriez-vous me poser des questions?

Trop de chercheurs d'emploi poussent un soupir de soulagement en entendant cette question croyant qu'ils sont sortis indemnes de l'entrevue. Ils sont contents d'avoir terminé et souhaitent le plus rapidement possible serrer la main de leur intervieweur et lui dire au revoir. En agissant ainsi, ils ratent une occasion superbe. Cette question représente votre dernière chance de montrer votre enthousiasme pour le poste et que vous êtes un travailleur acharné. En répondant par la négative, vous pourriez paraître désintéressé. Vous ne savez pas quelle question poser? En voici quelques exemples :

  • À quoi ressemble une journée ou une semaine de travail normale pour ce poste?
  • Que pouvez-vous me dire au sujet de ce poste qui n'apparaissait pas dans la description de tâches?
  • De quelle façon mesure-t-on la réussite à ce poste?
  • Comment décririez-vous la culture qui règne au bureau?
  • Quels aspects du travail pour cette entreprise vous plaisent le plus?
  • Quels sont, d'après vous, les principaux défis à surmonter pour ce poste?
  • Qu'adviendra-t-il de ce poste d'ici quelques années?

Il ne fait aucun doute que ce ne sont là que quelques-unes des questions d'entrevue difficiles auxquelles vous devrez répondre tout au long de votre carrière. La meilleure façon de répondre à toute question d'entrevue (qu'on retrouve ou non dans cette liste) consiste à vous préparer. Les questions d'entrevue appartiennent habituellement à une des trois catégories suivantes. Elles concernent l'entreprise, vos expériences de travail et ce que vous apportez à la table. Si vous êtes prêt à répondre aux questions sur ces trois sujets, vous parviendrez à répondre à n'importe quelle question qu'on pourrait vous adresser.

Rappelez-vous que les entrevues ont pour but de trouver la bonne combinaison entre l'employeur et l'employé. Les intervieweurs souhaitent votre succès autant que vous. Ils ne sont pas là pour vous faire trébucher ou pour vous leurrer. Ils désirent simplement se convaincre qu'ils embauchent la bonne personne! Faites preuve d'honnêteté et vous serez déjà sur la bonne voie.

A propos de l'auteur

Kristen Smalley - Gestionnaire de contenu

Étant quelqu'un qui croit fermement que la variété est le piment de la vie, le marketing de contenu a été un cheminement de carrière complètement naturel pour moi. Chaque jour apporte une nouvelle chance de penser de façon créative et d’en apprendre davantage sur de nouveaux sujets passionnants. Que ce soit pour le traitement des contenus sur les tendances de l'emploi, la manière de traiter les questions d'entrevue difficiles, ou de sécurité sur le lieu de travail, il y a toujours des sujets intéressants qui attendent d'être explorés dans le monde du travail!

retour à la page précédente