se rendre au travail à vélo : est-ce fait pour vous ?

Au Canada, nous n’avons pas adopté la culture cycliste avec la même intensité que nos amis européens, mais nous nous améliorons. Si vous travaillez dans un bureau situé dans une grande ville, vous connaissez fort probablement des gens qui se rendent au travail à vélo. La plupart des grandes villes canadiennes, comme Toronto et Montréal, ont ajouté graduellement de nouvelles pistes cyclables et adopté des lois afin de protéger les cyclistes. Si vous avez déjà envisagé de vous rendre au travail à vélo et que vous habitez suffisamment près de votre lieu de travail, voici quelques aspects que vous devez considérer avant de faire le grand saut.

aller au travail à vélo

préparez votre équipement

Même si on reconnaît que le vélo représente une alternative économique aux déplacements traditionnels en voiture, vous devez savoir que les coûts initiaux sont plus élevés que vous ne le croyez. Les bons vélos sont dispendieux, et il est important de les entretenir pour les maintenir en bon état. Vous devrez également faire l’achat d’un solide cadenas, de vêtements appropriés, ainsi que d’un sac à dos ou d’un porte-bagage adapté à votre monture, ce qui pourrait facilement vous coûter des centaines de dollars. Malgré tout, vous réaliserez assurément quelques économies à long terme, puisque les laissez-passer pour le transport en commun et l’essence coûtent bien plus cher. Sachez simplement que vous devrez investir un montant initial considérable si vous décidez d’opter pour ce moyen de transport.

planifiez toujours d’avance

La décision d’aller travailler à bicyclette ne se prend pas sur un simple coup de tête. Vous devez connaître la route à suivre jusqu’au travail, préparer votre bicyclette, savoir où vous placerez votre bicyclette sur votre lieu de travail et disposer d’un plan pour transporter tout ce dont vous allez avoir besoin pour le travail et pour vous déplacer (la plupart des cyclistes recommandent de transporter une trousse contenant, par exemple, une pièce d’identité et un nécessaire de réparation dont vous pourriez avoir besoin tous les jours). Il existe de nombreux aspects positifs au fait d’aller travailler à bicyclette – c’est bon pour vous et pour l’environnement, mais cela demande une certaine planification. Prévoyez un peu plus de temps le matin pour vous préparer et pour préparer votre bicyclette. Vous pourriez également devoir apporter certains articles, comme des vêtements additionnels, un déodorant et des serviettes. Par conséquent, soyez-en conscient.

assurez-vous de connaître les règles de la route

Dans la plupart des villes, on interdit aux vélos de circuler sur les trottoirs. Vous devez circuler dans le même sens que les voitures et emprunter la piste cyclable, s’il en existe une. Vous devez connaître toutes ces règles, comme celles sur le droit de passage et les signaux manuels pour signifier que vous tournez ou pour effectuer d’autres manœuvres. Il est important d’acquérir ces notions avant que vous ne vous mettiez à pédaler. En cas de doute, essayez le parcours en dehors de l’heure de pointe.

optez pour une route sécuritaire

Les parcours ne sont pas toutes identiques, en particulier lorsqu’il s’agit de circuler à vélo. Dans plusieurs villes canadiennes, on a procédé à des améliorations importantes pour rendre la bicyclette plus sécuritaire et plus accessible, en particulier en plein centre-ville. Il est cependant plus facile de circuler sur certaines rues que sur d’autres. Avant de partir, apprenez à connaître l’emplacement des pistes cyclables et des rues où l’on trouve des voitures stationnées ou d’autres obstacles. Plus vous circulez sur les pistes cyclables, mieux ce sera. Même si la route est un peu plus longue, une piste cyclable pourrait vous permettre d’économiser du temps.

prévoyez où vous laisserez votre vélo

Dans la plupart des bureaux, on ne vous permettra pas de laisser votre bicyclette à l'intérieur. Par conséquent, il est important que vous sachiez d’avance où vous pourrez garer votre vélo. Dans la plupart des grandes villes, on trouve des supports à vélos à intervalles réguliers. Certains bureaux ont également prévu des espaces de rangement pour vélos. Prévoyez où vous laisserez le vôtre pendant le travail. Il est préférable de ne pas enchaîner votre vélo à des objets aléatoires, comme des clôtures, des arbres ou des panneaux de signalisation. Dans certains cas, un tel geste pourrait même être illégal, et vous risquez qu’on vole votre bicyclette.

consultez la météo

À l'instar de toute autre activité au grand air, la bicyclette demande une certaine planification. Rien ne vous empêche de vous rendre au travail à vélo sous la pluie si vous le désirez. Vous devrez cependant vous préparer en portant un imperméable pour affronter cette météo désagréable. Renseignez-vous également sur les journées où la chaleur et le smog atteignent des records et profitez-en peut-être pour ralentir un peu votre rythme. Un transport plus lent vous permettra habituellement de transpirer un peu moins. Les jours plus frais, vous pourriez peut-être même laisser vos vêtements de rechange à la maison, mais par temps chaud, préparez-vous pour éviter de voir vos collègues retenir leur souffle lorsqu’ils s’approchent de vous.

portez un casque

Dans la plupart des villes canadiennes, il est obligatoire de porter un casque uniquement si vous avez moins de 18 ans, mais pour des raisons de sécurité, il est probablement préférable que vous en portiez un aussi. Lors d’une collision avec une voiture, il pourrait vous sauver la vie. Si vous hésitez à porter un casque pour ne pas gâcher votre coiffure, demandez-vous s’il vaut la peine de risquer votre vie pour ne pas déranger vos cheveux. Vous êtes un adulte. C’est à vous que revient ultimement la décision de porter ou non un casque, mais nous vous le recommandons fortement.

apportez des vêtements propres

Si vous faites partie des chanceux qui peuvent aller travailler à bicyclette sans libérer d’odeurs comme si vous arriviez du gymnase et sans que de malheureuses traces de sueur n’apparaissent sur vos vêtements, peut-être n’aurez-vous pas besoin de changer vos vêtements tous les jours. Vous devriez cependant vous préparer au cas où. Laissez des vêtements de rechange et un déodorant au travail ou apportez-les chaque jour si vous en avez besoin plus fréquemment. Certains employeurs disposent même d’une douche ou d’un endroit où les travailleurs cyclistes peuvent se rafraîchir. Utilisez-les si tel est le cas.

allez-y à votre propre rythme

Même si on qualifie souvent les travailleurs à vélo de véritables maniaques en raison de leur style de vie, vous pouvez y aller à votre propre rythme. Si vous désirez vous rendre au travail à vélo une seule journée par semaine et utiliser le transport en commun le reste du temps, c’est parfait. Si vous êtes du genre à vous rendre au travail à bicyclette tous les jours, alors que la météo est exécrable ou qu’il fait un froid hivernal, n’hésitez pas à décrocher. Fixez-vous des limites et ne laissez personne vous dicter ce que vous devriez faire. Chaque fois que vous empruntez votre bicyclette pour aller travailler, c’est bon pour votre santé et pour l’environnement.

Êtes-vous déjà allé travailler à bicyclette? Avez-vous des conseils à donner à vos collègues qui viennent tout juste d’adopter ce mode de transport? Faites-nous part de vos réflexions sur LinkedIn

et si vous receviez encore plus d'astuces de nos experts ? abonnez-vous à notre infolettre pour nos dernières nouvelles ! 

m'abonner maintenant