comment bien répondre à la fameuse question « parlez-moi de vous »

Vous ne pouvez y échapper. Vous prenez place sur la chaise devant votre intervieweur et dès que vous êtes prêt à vous démarquer par vos compétences, vous entendez les quatre mots que vous craignez le plus lors d’une entrevue : « parlez-moi de vous ».

Après avoir bafouillé quelques syllabes, vous prenez une respiration profonde et vous vous lancez dans le récit de votre enfance en milieu rural et décrivez à quel point vous avez trouvé difficile de vous installer dans la grande ville. Vous évoquez votre passion pour le tricot que votre grand-mère vous a enseigné et les weekends passés en compagnie de vos cinq perroquets. En terminant, vous jetez un regard sur le visage de l’intervieweur et vous savez immédiatement que votre entrevue d’emploi vient de prendre une tournure inattendue. On n'a pas besoin de vous dire que vous n'avez pas bien répondu à la question. 

bien répondre en entrevue

pourquoi on ne peut échapper à cette question

Pourquoi les gestionnaires de l’embauche ne peuvent-ils s’empêcher de poser la question « parlez-moi de vous »? Pour quelle raison pose-t-on si souvent cette question, ou toute variation de celle-ci, lors des entrevues d’emploi? Mais à quoi s’attend l’intervieweur? Eh bien, pour les débutants, il s’agit d’une bonne façon de débuter une réunion avec un individu qu’ils ne connaissent pas. Cela permet à l’interviewé d’orienter la conversation. Cette question ouverte permet à l’intervieweur de s’asseoir bien confortablement, d’observer et d’écouter.

Rappelez-vous que le gestionnaire de l’embauche doit doter le poste en dénichant le meilleur candidat. La façon dont vous répondez à cette question ouverte et vague révèle bien des choses à votre sujet. Elle expose votre façon de réagir sous pression et dévoile un peu votre façon de réfléchir. Vous mettez-vous immédiatement à décrire les raisons pour lesquelles vos compétences font de vous le candidat idéal pour le poste? Présentez-vous un survol général de votre curriculum vitae? Ou peut-être dévoilez-vous légèrement votre personnalité dans votre réponse?

exploitez l’ambiguïté de la question « parlez-moi de vous » à votre avantage

Il arrive souvent que ce soit le caractère vague de cette question qui trahisse les chercheurs d'emploi. Puisqu’il n’existe pas de réponse parfaite, vous devez décider ce que vous allez partager. Reviendrez-vous sur votre curriculum vitae? Essaierez-vous de vendre vos compétences? Décrirez-vous à quel point vous représenteriez un atout divertissant au sein de l’équipe? Compte tenu des nombreuses façons de répondre, comment pouvez-vous satisfaire les attentes de chaque intervieweur? Et comment diable pouvez-vous préparer votre réponse?

Ne vous y méprenez pas. Vous pouvez vous préparer. Et on ne parle pas ici d’énoncer la liste interminable de vos compétences, vos réalisations, vos préférences personnelles et vos passe-temps, à moins qu’ils ne présentent un lien avec l’emploi que vous postulez. Premièrement, cessez de voir cette question comme un piège que vous tend votre intervieweur. Voyez-la plutôt comme un cadeau, comme une possibilité de prendre les commandes de l’entrevue (« Je suis content que vous m’ayez posé la question! »), d’établir le ton (qui sera bref, professionnel et débordant d’enthousiasme) et d’y voir la chance de présenter à l’intervieweur les choses les plus importantes qu’il doit connaître à votre sujet et les raisons qui font de vous le candidat idéal pour le poste.

Tout dépendant de votre point de vue, une minute peut vous apparaître comme un instant ou comme une éternité. Certains trouvent vraiment difficile de parler d’eux-mêmes, alors que d’autres arrivent à le faire jusqu’à ce qu’ils aient une extinction de voix. Peu importe votre personnalité, nous vous recommandons de préparer un argumentaire court, mais précis qui vous permettra de répondre à plusieurs questions générales.

préparez une réponse qui vous servira de modèle

Et adaptez-la ensuite à chaque entrevue. Certains parlent de script. Dans un sens, c’en est un. Vous devez le pratiquer jusqu’à ce que vous parveniez à le réciter, en particulier si vous n’aimez pas parler de vous. Cependant, évitez de le réciter mot à mot. Vous devrez avoir l’air naturel, en confiance, sans paraître rigide comme si vous aviez appris votre texte par cœur. N’improvisez pas, peu importe à quel point vous êtes intelligent. Il s’agit de votre unique chance de faire une première bonne impression.

créez votre argumentaire éclair

Même si l’intervieweur doit être prêt, il aura probablement déjà rencontré plusieurs candidats et pourrait devenir tout confus à un moment ou à un autre. C’est ici que votre argumentaire éclair vous permet de mettre en lumière les aspects les plus pertinents de votre expérience et d’établir un lien entre ceux-ci et les exigences du poste. Un argumentaire éclair exceptionnel fera de vous un candidat inoubliable.  

votre argumentaire éclair doit être bref et précis

Évitez que votre argumentaire éclair soit trop long et hors sujet. S’il comporte un bref survol de votre personnalité, ne racontez pas l’histoire de votre vie. Votre argumentaire devrait être adapté à l’emploi que vous postulez. Il représente un échantillon de qui vous êtes, la version Reader’s Digest de votre expérience. Par conséquent, sélectionnez minutieusement son contenu. Vous ne voulez pas submerger votre intervieweur dans une mer d’information, mais vous ne voulez également pas donner l’impression que vous lui cachez de l’information. Évitez que votre argumentaire soit trop personnel ou trop détaillé. Votre argumentaire ne devrait pas prendre plus de 1 à 3 minutes. Cela vous semble bref, mais sachez qu’un silence étrange entre 1 et 3 minutes entrecoupé de raclements de gorge et d’expressions, du genre « hum… » et « euh… » semble durer une éternité.

ce que vous devriez aborder

Commencez par un survol de vos atouts. Décrivez ce que vous considérez comme vos arguments de vente les plus convaincants. Imaginez que vous êtes le produit que vous devez convaincre l’intervieweur d’acheter. Concentrez-vous ensuite sur vos qualités personnelles ou sur les compétences qui font de vous un candidat intéressant, sans vraiment les énumérer. Parlez de votre expérience, de votre formation ou de vos aptitudes techniques pertinentes et de la façon dont vous atteignez ou dépassez les exigences du poste. Utilisez la description du poste à titre de référence. Vous pouvez terminer par une courte description de votre emploi actuel et des raisons pour lesquelles l’emploi offert vous intéresse.

n’oubliez pas de mentionner l’emploi que vous postulez

Dites à l’intervieweur que le poste vous intéresse et décrivez la façon dont il s’inscrit dans votre trajectoire professionnelle. N’oubliez pas d’expliquer le lien qui existe entre vos forces, vos capacités, vos expériences passées et l’emploi offert. Une fois la journée terminée, l’entrevue vise à établir la mesure dans laquelle vos compétences et votre expérience correspondent au poste offert. Chacune des questions que vous pose l’intervieweur représente une occasion de lui prouver que vous êtes le candidat idéal pour le poste!

Même si on ne vous pose pas la question « parlez-moi de vous », préparez-vous mentalement à prononcer cet argumentaire éclair lors de l’entrevue, ce qui vous aidera à organiser vos pensées et à vous présenter en toute confiance devant l’intervieweur. On ne peut trop insister sur l’importance de la pratique et d’une bonne préparation avant l’entrevue d’emploi. Le vieil adage selon lequel « c’est en forgeant qu’on devient forgeron » s’applique vraiment ici. Un argumentaire éclair réfléchi et mémorable que vous avez longtemps pratiqué marquera le coup d’envoi de votre entrevue et pourrait même vous hisser tout au haut de la liste des candidats que le gestionnaire de l’embauche ne voudra laisser passer!

vous aimeriez plus de conseils pour sortir vainqueur de votre prochaine entrevue ?

lire plus de conseils