6 habitudes quotidiennes que tous les travailleurs devraient adopter

Vous avez probablement entendu votre juste part de conseils sur ce qui fera de vous l’employé le plus heureux et le plus productif au travail. Nous sommes ici pour vous en donner d’autres. Il est toujours difficile d’adopter de nouvelles habitudes, mais celles-ci valent la peine, c’est promis!

bonnes habitudes de travail

1. lisez quelque chose tous les jours

Prenez chaque jour le temps de parcourir un article ou deux en ligne. Ou prenez un livre, une revue ou une bande dessinée. Peu importe le genre de lecture que vous choisissez. Ce que vous allez lire est moins important que ce que vous allez en tirer. La lecture est un apprentissage continu que plusieurs d’entre nous tiennent pour acquis. Elle permet à l’esprit de rester éveillé. Elle permet d’apprendre des faits et des points de vue nouveaux. On aurait pu tout aussi bien intituler cet article « apprendre quelque chose de nouveau chaque jour », parce que c’est ce que vous faites lorsque vous lisez. Pour aller un peu plus loin, obligez-vous à lire chaque jour quelque chose de nouveau dans votre domaine. Vous vous tiendrez ainsi au fait des tendances, ce qui fera de vous un expert recherché de tous.

2. posez davantage de questions

On a l’impression que les bons employés devraient être laissés à eux-mêmes et savoir tout faire seuls. Ce n’est tout simplement pas réaliste. Nous traversons tous des moments d’insécurité où nous ne savons pas si nous faisons les choses de la bonne façon. Dans certaines cultures au travail, on considère que seuls les nouveaux posent des questions, comme si le simple fait de poser des questions faisait de vous un employé incompétent, qui ne sait rien et qui est autrement inapte à occuper son emploi. Le temps est venu de reléguer de telles réflexions aux oubliettes. C’est en posant des questions que vous apprenez, que vous évoluez et que vous vous améliorez. On ne devrait jamais avoir honte de poser des questions et on ne devrait jamais être dénigré parce qu’on le fait. Ainsi, plutôt que d’imaginer toutes sortes de choses lorsque vous avez des doutes, adressez-vous à un collègue qui s’y connaît et posez-lui des questions. N’hésitez jamais à poser des questions, puisque vous apprendrez ainsi plus rapidement. Vous apprendrez probablement certains trucs et obtiendrez des conseils, en plus de consolider vos relations avec vos collègues (qui n’aime pas qu’on le considère comme un expert lorsqu’il partage ses connaissances?).

3. ne ratez pas la pause du dîner

Dans Wall Street, ce classique de 1987, Gordon Gekko déclare « le dîner, c’est pour les faibles ». Il s’agit là d’une déclaration qui interpelle les travailleurs nord-américains si on se fie à leurs habitudes. Une proportion étonnante de 39 % des travailleurs américains ont reconnu qu’ils passent la pause du dîner à leur bureau. Par contre, à peine 20 % affirment sortir régulièrement pour le dîner. Voilà tout un contraste avec les habitudes de travail des Européens qui ne peuvent s’imaginer sauter le dîner. Ils voient ce repas comme un événement, une tradition quotidienne qu’ils apprécient et dont ils profitent. En Italie, on réserve 2 heures en après-midi (habituellement entre 13 h et 15 h, qu’on appelle pausa pranzo) où tout le pays interrompt ses activités afin que tout le monde puisse aller dîner. C’est vraiment impressionnant.  

Il est compréhensible qu’on doive sauter le dîner à l’occasion lorsque survient un événement important. Mais on ne devrait pas en prendre l’habitude. Vous ne serez pas un meilleur employé si vous sautez le dîner. Vous serez simplement un employé qui aura faim. Vous vous priverez ainsi de ce regain d’énergie en milieu de journée qui contribue en fait à augmenter votre productivité. À tout le moins, levez-vous de votre bureau, franchissez les quelques pas qui vous séparent de la cuisine du bureau et prenez-y votre dîner. Mais si vous avez accès à des espaces verts ou à des endroits prévus à cet effet à l'extérieur, on vous recommande fortement de dîner à l'extérieur et de vous imprégner d’un peu de vitamine D – mais n’oubliez surtout pas votre crème solaire ou votre chapeau.

4. dressez la liste des choses à faire tous les jours

Les mots importants ici sont « tous les jours ». Nombreux sont ceux dont la liste des choses à faire est plus longue que la liste des choses, bonnes ou mauvaises, qu’ils demandent au père Noël. Il est ridicule de croire qu’on peut tout faire en une seule journée! Plutôt que de (ou, à tout le moins, en plus de) tenir une liste d’un kilomètre de long assortie d’échéances nébuleuses, répartissez vos priorités et déterminez les choses que vous devez faire chaque matin. Vous pouvez également le faire la soirée qui précède si vous êtes du genre à vous préparer d’avance. Les listes de choses à faire sur une base quotidienne sont plus productives, puisqu’elles vous obligent à vous concentrer sur vos priorités et sur ce que vous pouvez accomplir de manière raisonnable dans une même journée. Si vous trouvez qu’il est régulièrement difficile de réaliser toutes les choses que vous aviez prévu faire, il est probable que vous soyez un peu trop ambitieux. Essayez de calculer le temps estimé pour chacune des tâches (en exagérant peut-être un peu) pour vous donner une idée plus réaliste de ce que vous pouvez réaliser chaque jour. Reconnaissez également que l’idée de cocher chaque jour chaque point sur votre liste des choses à faire semble vraiment gratifiante, non?

5. allez prendre une marche

Contrairement aux habitudes de travail de plusieurs Nord-Américains, nous ne sommes pas vraiment menottés à notre bureau. Il est bon pour la santé et le corps de se lever à quelques reprises chaque jour pour s’étirer les jambes et s’activer. Les experts recommandent de prendre une pause toutes les heures pour s’étirer et bouger. Si vous êtes du genre à sauter régulièrement le dîner, c’est encore plus important. Mais sérieusement, ne sautez pas le dîner. Si vous croyez que la seule façon d’impressionner votre patron est de sauter le dîner pour rester enchaîné à votre bureau, le temps est venu de revoir votre culture professionnelle et de réfléchir à ses impacts sur votre santé et sur votre équilibre travail-famille. De toute façon, on ne vous dit pas ici de ne pas sauter le dîner, mais plutôt de vous lever et de bouger. Combien de fois avez-vous envoyé un courriel à un collègue qui se trouvait tout juste de l’autre côté de votre bureau? À moins de vouloir absolument conserver une trace écrite ou d’envoyer le courriel en copie à d’autres employés, pourquoi ne pas tout simplement vous lever pour aller lui parler en personne? Vous récolterez ainsi les avantages que procurent l’interaction humaine et l’activité physique, de sorte que vous ferez d’une pierre deux coups.

6. faites preuve de gentillesse

Nous avons tous entendu parler du mouvement « donner au suivant ». Vous pouvez faire la même chose, mais dans votre vie professionnelle. Donnez-vous comme priorité de faire preuve de gentillesse au moins une fois par jour à l'égard d’un de vos collègues. Mais soyons honnête, une seule fois n’est vraiment pas beaucoup. Nous devrions tous nous efforcer d’être autant que possible gentils, aimables et agréables. Cependant, c’est plus facile à dire qu’à faire lorsque le travail s’accumule et que vous avez toute une liste de choses autrement plus importantes à faire jour après jour. Peu importe à quel point vous êtes occupé, vous devez toujours trouver le temps d’être gentil. Et, on ne sait jamais, une telle réputation sur le plan professionnel pourrait très bien vous rapporter un de ces jours lorsque vous aurez besoin qu’on vous accorde une faveur. Mais ne le faites pas dans cette optique. Faites-le parce qu’il s’agit de la bonne chose à faire.

Certaines de ces choses font déjà partie de votre routine quotidienne au travail? Vous avez adopté d’autres habitudes que vous jugez importantes? Dites-nous ce que vous en pensez sur LinkedIn, Twitter ou Facebook

vous souhaitez recevoir plus d'astuces comme celles-ci ? abonnez-vous à notre infolettre hebdomadaire dès maintenant !

m'abonner à l'infolettre