des conseils pour optimiser la sécurité et la santé en milieu de travail pendant la saison du rhume et de la grippe

Le coronavirus a de quoi nous préoccuper : les bilans des morts et des personnes affectées par le Novel Coronavirus (nCoV) sont des informations que les médias nous exposent en continu. Les premiers cas de l’infection de cette maladie respiratoire, originaire de Wuhan, en Chine, ont été révélés en janvier 2020.  Les symptômes du coronavirus sont très similaires à ceux de la grippe. Le nombre de personnes touchées devrait augmenter considérablement dans les prochaines semaines, si l’on se fie au bilan actuel. En effet, des milliers de cas confirmés, ainsi que des centaines de décès ont été annoncés (les victimes sont principalement situées en Chine). Le coronavirus est bel et bien une maladie à prendre au sérieux. Il faut cependant se rappeler que la majorité des cas mortels sont survenus chez des personnes âgées, ou qui ont un système immunitaire affaibli. Les personnes en bonne santé ont un taux de guérison élevé.

En dehors de la Chine, les cas de coronavirus commencent à peine à être confirmés. La plupart sont déclarés chez des personnes ayant récemment voyagé à Wuhan. La ville a décrété une interdiction stricte de voyager, mais il faut toutefois garder en tête que le coronavirus fait l’objet d’une période d'incubation pouvant aller jusqu'à 14 jours. C’est pourquoi de nouveaux cas en dehors de la Chine sont susceptibles de surgir au cours des jours à venir. Au Canada, plusieurs cas de coronavirus ont été confirmés jusqu'à présent (en Ontario et en Colombie-Britannique). Les personnes touchées, qui ont récemment visité Wuhan, ont été mises en quarantaine. Les professionnels de la santé assurent aux Canadiens que le risque pour le public est relativement faible. 

Bien que la couverture médiatique entourant le coronavirus s’est vue plutôt sensationnaliste, l’événement nous oblige à nous rappeler les bonnes pratiques de prévention pour le maintien de la santé et la sécurité en milieu de travail. 

Lorsque les Canadiens ont fait état de l’ampleur que représente la menace du coronavirus, ils ont pris les précautions pour se protéger, particulièrement dans les lieux publics. Puisque le lieu de travail reste un endroit faisant l’objet d'interactions nombreuses, les employeurs doivent faire de leur mieux pour y assurer leur sécurité et leur santé optimales en tout temps. S’il est vrai que la menace du coronavirus reste relativement faible au Canada, ces conseils constituent  néanmoins de bonnes pratiques à intégrer par les employeurs pendant la saison du rhume et de la grippe.

la prévention : la meilleure défense

C’est bien connu que pour la plupart des maladies, la prévention demeure le meilleur moyen d'assurer la santé et la sécurité. En tant que Directrice de la sécurité et de la gestion des risques chez Randstad Canada, c'est un sujet que je prends très au sérieux. La mise en œuvre des bonnes pratiques en santé et en sécurité est indispensable pour protéger les employés en faisant la promotion de lieux de travail sains et conscients. Voici les pratiques mises en place chez Randstad, que nous recommandons à toutes les entreprises pendant la saison du rhume et de la grippe:

encouragez les employés à se laver fréquemment les mains

Le lavage fréquent des mains est déjà une pratique courante dans le secteur de la restauration, par exemple. Toutefois, elle s'applique à tous les lieux de travail. En effet, un lavage des mains optimal se veut l'un des meilleurs moyens de prévenir la propagation du rhume et de la grippe. Il est particulièrement important de se laver les mains après être allé aux toilettes et avant de manger. Affichez des rappels sur le lavage des mains, ou des affiches éducatives dans vos toilettes, pour rappeler aux employés de se laver soigneusement les mains - c’est-à-dire avec de l'eau chaude et du savon, pendant au moins 30 secondes.

mettez à disposition un désinfectant pour les mains à base d’alcool

Le désinfectant pour les mains à base d'alcool est un choix sûr pour tuer les germes et virus qui causent le rhume et la grippe. Il ne remplace pas le lavage des mains à l’eau chaude savonneuse, mais il reste une bonne solution lorsque c’est impossible de le faire dans l’immédiat. Pensez à mettre des petits formats de désinfectant pour les mains à la disposition de vos employés, ou installez des distributeurs de désinfectant dans les zones communes de votre milieu de travail. Les distributeurs de désinfectant sans contact (ceux qui détectent la présence d’un mouvement) sont préférables.

nettoyez régulièrement les surfaces couramment utilisées

Les espaces communs ou publics sont un terrain propice à la propagation du rhume et de la grippe. Il faut les nettoyer fréquemment avec des produits antibactériens, agissant comme un frein à cette propagation des germes et des virus. Puisque cet entretien nécessite du temps et de l’énergie, faites appel à une équipe de nettoyage professionnelle. Ils porteront une attention particulière aux surfaces telles que les comptoirs, les poignées, les machines à café et les salles de bain, qui sont de réels incubateurs pour les germes, les virus et les bactéries. Encouragez également les employés à garder leur espace de travail propre (bureau, clavier, souris, etc.).

demandez à votre équipe de cesser les poignées de main et autres formalités

Ces formalités sont courantes dans le monde du travail. Les collègues qui se retrouvent après un voyage, des partenaires d’affaires qui se croisent suite à un long moment d’absence usent de ces gestes de manière systématique. Cependant, durant la saison des rhumes et des grippes, ces mêmes gestes vous exposent à un risque plus élevé de contamination. Le plus possible, tentez de ne pas serrer de mains ou d’embrasser sur les joues : souvent les gens le verront comme un signe de respect. Néanmoins, il est possible que vous soyez contraint à un contexte qui requiert le respect de l’étiquette. Dans ces circonstances, rappelez aux employés de se laver les mains le plus souvent possible. 

informez vos employés des bonnes pratiques dans les espaces communs

Les maladies contagieuses sont souvent contractées dans les endroits où il y a beaucoup de circulation, d’échanges et d’activités. On peut logiquement présumer que la salle à manger, la salle réunion et autres espaces communs s'exposent à cette réalité. De partager le repas du dîner ou bien la collation dans un espace commun comme la salle à manger du bureau est courant chez la plupart des employeurs. De plus, certains fournissent même les collations. Dans ce cas, il est bien de veiller à de bonnes conditions d'hygiène. Par exemple, préconisez des emballages et des enveloppes d’ustensiles individuels.

videz les poubelles plus souvent

Prévoyez de vider les poubelles de chaque salle et chaque cubicule quotidiennement. Le but est de ne pas attendre à ce que les poubelles soient pleines pour les vider - ce qui est commun, puisque cette activité, quoiqu’elle reste importante, n’est pas identifiée comme une activité à haut rendement. Les poubelles sont un endroit dont raffolent les bactéries et les moisissures nocives, qui peuvent propager (ou même provoquer) des maladies chez les employés lorsque la propreté est négligée.

la santé et la sécurité en milieu de travail pendant la saison du rhume et de la grippe

éduquez les employés sur la bonne hygiène

Rappelez aux employés les bonnes pratiques en matière de santé et de sécurité. Même si vous croyez que la bonne hygiène est une simple question de bon sens, ne la considérez pas comme acquise pour autant. Il n'y a pas de mal à rappeler aux employés comment ils peuvent se protéger contre les maladies liées au rhume et à la grippe dans leur milieu de travail. Faites circuler des pamphlets ou affichez des informations sur la santé et la sécurité dans les salles communes pour renforcer le message. Voici quelques pratiques d'hygiène courantes, qui méritent d'être rappelées aux employés pendant la saison du rhume et de la grippe :

  • se laver soigneusement les mains avec de l’eau chaude savonneuse
  • éternuer et tousser dans le creux du coude plutôt que dans les mains
  • éviter de mettre les mains dans le visage
  • toujours se laver les mains avant de manger
  • jeter systématiquement un mouchoir après utilisation
  • nettoyer quotidiennement votre espace de travail (bureau, clavier, souris, etc.)
  • rester à la maison lors de symptômes de maladie (fièvre, mal de gorge, toux, difficultés respiratoires, vomissements, maux de tête, douleurs aux oreilles) même si vous pensez que les symptômes sont mineurs

encouragez les employés malades à rester chez eux

Un des problèmes souvent observés en milieu de travail est le présentéisme; cette approche qui implique la venue des employés au travail lorsqu'ils sont malades. Le rhume et la grippe sont des maladies très contagieuses. Si un employé qui en est atteint vient au bureau malade et symptomatique, les chances qu'il propage les germes ou les virus responsables de la maladie sont substantielles. Vous vous retrouvez alors avec plusieurs employés malades en même temps, ce qui peut entraîner baisse importante de la productivité et de la rentabilité de l’entreprise. 

Deux des raisons les plus courantes du présentéisme sont : 1) les employés ont l'impression qu'ils ne peuvent pas se permettre un jour de congé de maladie, surtout s'ils sont payés à l'heure qu’ils n'ont pas de journées de maladie rémunérées ; 2) les employés se sentent influencés par une culture qui félicite le rythme rapide, coûte que coûte. Dans ce genre de culture, s’absenter du travail pour cause de maladie est généralement considéré comme une perte de temps. Les employés qui baignent dans ce type de culture sont souvent soumis à la pression de leur supérieur, ou encore à l’idée qu’ils peuvent se valoriser grâce à l’ampleur de leur charge de travail. La crainte qu’il y ait des répercussions sur leur travail suite à des congés de maladie est alors bien réelle. Ici, l’orgueil ne devrait pas avoir sa place : il faut plutôt penser à la sécurité et à la santé de toutes les personnes qui gravitent dans le même environnement.

Il est essentiel de communiquer vos attentes à l'égard des employés malades. Voici quelques moyens de faire en sorte que les employés malades se sentent à l'aise de prendre des congés lorsqu’ils en ont besoin :

  • Assurez-vous que tous les employés savent que s'ils ne se sentent pas bien, ils doivent rester à la maison.
  • Faites en sorte que la maladie ne soit pas stigmatisée. N’ayez pas d’attentes lorsqu’un employé appelle pour vous dire qu'il est malade, et surtout : ne les encouragez jamais à se présenter malades, même s’ils sont seulement atteints d’un rhume. Aussi, ne soyez pas moralisateur : n'insultez jamais un employé malade parce qu'il a pris trop de journées de congés ou de journées de maladie. Ne lui demandez pas non plus s'il est dévoué à son travail suite à une absence pour maladie.
  • Offrez des congés de maladie payés, en particulier aux employés payés à l’heure. Veillez également à ce qu'ils se sentent à l'aise, notamment en évitant d’exiger un papier du médecin ou quelconque preuve dont l'obtention peut prendre du temps ou coûter cher.
  • Adoptez une politique de télétravail. Permettre aux employés de travailler à domicile peut être une bonne solution si un employé ne se sent pas assez bien pour venir au travail (ou peut être contagieux), mais assez bien pour accomplir certaines tâches à distance.

limitez les déplacements inutiles pour le travail

Le contact avec des personnes malades est la situation la plus courante par laquelle on peut contracter un rhume ou une grippe. Les espaces publics (en particulier les aéroports, les avions, les bus et les autres transports publics) où de nombreuses personnes sont contraintes dans un petit espace peuvent être de réels incubateurs de rhume de grippe. Éviter les aéroports et autres lieux de transport en commun est une bonne pratique préventive pendant la saison du rhume et de la grippe. Les employeurs doivent s'efforcer de réduire les déplacements de leurs employés pendant la saison du rhume et de la grippe, afin de minimiser les risques pour les employés.

En ce qui concerne le coronavirus, la grande majorité des cas signalés proviennent de Wuhan, en Chine. Le voyagement est le principal moyen de propagation du virus vers d'autres pays du monde. Par conséquent, il est recommandé aux organisations de limiter les déplacements de leurs employés pour diminuer au maximum les risques d'entrer en contact avec les personnes touchées. D’ailleurs, de nombreuses organisations ont interdit temporairement les voyages dans les pays visés, bien qu'une interdiction totale de voyager soit la voie la plus sûre.

tenez vos employés informés

Donnez à vos employés les outils et les connaissances nécessaires pour se protéger pendant la saison du rhume et de la grippe. Distribuez régulièrement des informations sur les bonnes pratiques en matière de santé et de sécurité en milieu de travail, et rappelez aux employés vos politiques en matière de congés de maladie. Ainsi, ils sauront quoi faire au moment où des symptômes de la maladie se présentent. 

Le coronavirus n’est actuellement pas une préoccupation publique d’urgence au Canada, mais assurez-vous tout de même que les employés sont informés à l'avance de vos politiques en cas d'épidémie. Si vous mettez en place de nouvelles mesures - telles que des restrictions de voyage, communiquez clairement ces modifications et leurs motifs. En informant vos employés au préalable et en leur fournissant des mises à jour fréquentes, vous minimisez le sentiment de panique et faites en sorte que les employés se sentent en sécurité dans leur lieu de travail.

N'oubliez pas que toutes les informations contenues dans cet article sont à titre indicatif seulement. Elles ne remplacent en aucun cas les conseils professionnels d'experts en médecine ou en santé et sécurité au travail. Pour plus d'informations sur la manière de maintenir votre lieu de travail en bonne santé pendant la saison du rhume et de la grippe, veuillez vous référer à ces associations professionnelles : 

Organisation mondiale de la santé 
Agence de la santé publique du Canada 
L'Agence de la santé publique du Canada a mis en place une ligne d'assistance téléphonique 24 heures sur 24 : 1-800-454-8302. 

christine beaudry

Directrice de la Sécurité et de la Gestion des Risques

Christine possède plus de 18 ans d'expérience en ressources humaines, avec une spécialisation dans la mise en œuvre de programmes de santé et sécurité à l'échelle nationale. Depuis 2013, elle est directrice de la sécurité et de la gestion des risques chez Randstad Canada, où elle a construit une solide fonction de santé et de sécurité afin d’assurer la sécurité des employés au sein de l'organisation.