Les femmes ont souvent l’impression qu’elles doivent travailler mieux et plus que les hommes pour être reconnues. La plupart trouvent leur développement de carrière difficile à cause du simple fait d’être une femme. Cette réalité, combinée à la pandémie, amène de nombreuses femmes à penser qu’elles vivent pour travailler au lieu de travailler pour vivre.

En cette période d’après-pandémie, les femmes se font dire qu’elles ont les mêmes possibilités que les hommes, mais nous avons constaté à maintes reprises que cela est faux. L’idée qu’une femme peut tout avoir sur le plan professionnel tout en conciliant travail et famille relève plus du rêve que de la réalité.

Que devraient-elles donc faire? En premier lieu, elles devraient déterminer si elles travaillent pour la bonne entreprise, en ce qui a trait à leur carrière et leurs objectifs personnels. Nous avons formulé 11 questions que toutes les femmes devraient se poser pour savoir si elles doivent garder leur emploi actuel ou si le temps est venu de le quitter.

deux femmes se parlent au parc
deux femmes se parlent au parc

11 questions que toutes les femmes devraient se poser avant de changer d’employeur

 

1. est-ce que je me vois travailler pour mon employeur pendant encore trois ans?

La majorité (68 %) des femmes sur le marché du travail disent qu’elles se voient travailler pour leur employeur pendant encore trois ans. Cependant, seulement la moitié (51 %) des femmes souhaitent atteindre leur prochain échelon professionnel avec leur employeur. Garder votre poste pourrait être une option si vous vous voyez travailler encore trois ans et vous développer durant ce temps avec votre employeur actuel.

2. mon salaire est-il comparable à celui des autres personnes qui ont des responsabilités semblables au sein de l’entreprise?

Votre salaire est-il équitable? Une comparaison interne des salaires pourrait vous permettre de cerner des problèmes de disparité ou de compression salariale. Quand une personne qui possède les mêmes compétences et occupe le même poste que vous gagne un salaire plus élevé, vous devriez vous demander, et demander à votre employeur, pourquoi? Une autre entreprise vous offrirait-elle le même salaire? 

Bien que les comparaisons de salaire se concentrent surtout sur la rémunération de base, elles peuvent aussi inclure d’autres éléments, comme des primes, une rémunération incitative ou un véhicule. 

3. suis-je sûre que mon employeur est juste?

Voilà une question essentielle. Il est crucial que vous fassiez confiance à votre employeur et que celui-ci vous fasse confiance en retour. La moitié des femmes pensent que leur employeur leur ferait confiance si elles travaillaient indéfiniment selon un horaire variable (49 %) ou à partir de la maison (48 %). Ce sont surtout les femmes qui travaillent à temps partiel qui disent que leur employeur ne leur ferait pas confiance pour travailler indéfiniment de la maison (26 % versus 18 % des femmes qui travaillent à temps plein).

Il est important que vous sachiez que votre employeur sera juste envers vous. Ne pas être mal à l’aise avec votre employeur ou avoir l’impression qu’il cherche à vous tromper est indispensable pour une bonne santé mentale et un lieu de travail sain.

4. l’équipe de direction est-elle ouverte et transparente au moment de communiquer avec les employés?

Lorsqu’on demande aux employés quels aspects professionnels leur tiennent le plus à cœur, de la transparence de la part de l’équipe de direction risque de se retrouver en tête de liste. Il ne devrait pas y avoir de surprise. Un employé préoccupé par de l’incertitude ou des comportements mous se sentira perdu et hésitant. 

Pour de la transparence en milieu de travail, la direction doit faire ce qu’elle dit, fixer des attentes claires et communiquer efficacement avec tous les membres de l’équipe.

5. est-ce que je suis motivée à atteindre mon prochain échelon professionnel chez mon employeur actuel?

Il est important que vous vous sentiez motivée au travail, plus précisément, que vous soyez motivée à atteindre votre prochain échelon professionnel : 

  • Une majorité de femmes (68 %) affirment qu’elles se voient travailler encore trois ans pour leur employeur actuel. 
  • Toutefois, seulement la moitié des femmes (51 %) se disent motivées à atteindre leur prochain échelon professionnel avec ce dernier. 
  • Presque la moitié des femmes (47 %) de moins de 25 ans sur le marché du travail ont l’impression de devoir travailler plus ou mieux que les hommes pour obtenir de la reconnaissance.

Si vous avez envie d’accéder à un nouveau poste, celui-ci est-il au sein de votre entreprise actuelle ou ailleurs? Il est important de vous poser la question pour avoir une vision claire d’où vous voulez aller et de comment vous allez y arriver.

6. des occasions équitables de développement de carrière sont-elles offertes aux personnes de différents milieux et d’identités diverses chez mon employeur actuel?

Quand on parle de promotion, un quart (24 %) des femmes sur le marché du travail disent qu’elles comprennent bien les critères d’évaluation utilisés pour attribuer une promotion. Quatre femmes sur dix (39 %) affirment avoir une connaissance générale des critères, une sur cinq (20 %) dit que les critères ne sont pas clairs et environ une sur cinq (17 %) dit ne pas connaître les critères du tout.

  • Observez-vous qu’une gamme variée de personnes sont promues ou cheminent dans votre milieu de travail? Réfléchissez aux personnes que vous connaissez qui ont récemment obtenu une promotion. 
  • Y a-t-il des femmes parmi elles?
  • Y a-t-il des femmes de couleur

C’est bien de prendre du recul et de réfléchir à la situation.

7. est-ce que je me sens à l’aise d’être réellement moi-même avec mon employeur?

Les employés, surtout les femmes, n’attendent pas la même chose de leurs supérieurs qu’il y a dix ans. Ils veulent travailler pour quelqu’un qu’ils ont l’impression de connaître et en qui ils ont confiance. Ils ne veulent pas la perfection, mais plutôt de l’honnêteté et de l’ouverture.

Il n’est plus possible d’agir comme une autre personne au travail, en particulier ces temps-ci alors que les gens travaillent de la maison et que la ligne entre la vie professionnelle et la vie personnelle est plus floue. De plus, il peut s’avérer épuisant et malsain sur le plan psychologique de ne pas être réellement vous-même. Vous devriez pouvoir créer des liens significatifs avec vos collègues et vos supérieurs.

8. les personnes avec qui je travaille reconnaissent-elles ma contribution à l’entreprise?

Ne pas se sentir appréciée au travail va plus loin que ne pas recevoir suffisamment de tapes dans le dos de votre supérieur ou de remerciements de vos collègues. Cela peut aussi vouloir dire être sous-payé, ne pas obtenir de hausse salariale, ne pas recevoir la reconnaissance méritée pour votre travail ou manquer d’occasions de croissance ou de promotion.

Vos collègues et vos supérieurs vous respectent-ils et reconnaissent-ils votre contribution à l’entreprise? Il serait normal de réfléchir à d’autres options si vous évoluez dans un milieu de travail toxique et que vous n’obtenez pas le respect que vous méritez. Il se peut aussi que vous ayez fait le tour là où vous êtes actuellement, ce qui est aussi normal. Vous sentir malheureuse ou peu appréciée au travail n’est pas quelque chose que vous avez à endurer.

9. est-ce que je ressens un sentiment d’appartenance chez mon employeur actuel? 

Des études montrent qu’un sentiment d’appartenance au travail apporte plus que du bon temps et des amitiés. Ressentir un sentiment d’appartenance vous donne l’impression de pouvoir être réellement vous‑même, sans peur d’être traitée différemment ou punie. Cela influe considérablement sur le rendement et la rétention.

Si vous ne ressentez pas un sentiment d’appartenance au travail, vous risquez de quitter éventuellement cet emploi. Prenez donc le temps de vous demander si c’est par rapport à l’employeur ou au travail lui-même que vous n’éprouvez aucun sentiment d’appartenance. Vous devriez toujours ressentir un esprit d’équipe et avoir l’impression d’être à votre place au travail.

10. mon employeur offre-t-il un espace sûr pour discuter de sujets qui ont une incidence sur ma vie, comme les responsabilités parentales, la santé mentale, le racisme, la discrimination, etc.?

Demandez-vous si votre employeur actuel encourage un dialogue ouvert sur les sujets qui ont une incidence sur votre vie. Des conversations honnêtes à propos notamment des responsabilités parentales, de la santé mentale, du racisme ou de la discrimination ont-elles lieu au sein de votre entreprise?

Le leadership part du haut. De quoi l’équipe de direction parle-t-elle? Qu’encourage-t-elle? Offre-t-elle un espace sûr où vous êtes à l’aise d’avoir ces conversations difficiles avec votre employeur? Vous devriez vous sentir en sécurité dans votre milieu de travail.

11. les promotions et les possibilités d’avancement sont-elles offertes à la personne la plus qualifiée 

Saviez-vous que moins de la moitié des femmes (47 %) sur le marché du travail sont d’accord pour dire que les promotions et les possibilités d’avancement sont offertes à la personne la plus qualifiée? Vous n’êtes donc pas seule si vous avez aussi cette impression. Presque la moitié des femmes (46 %) affirment ne pas avoir obtenu une promotion qu’elles convoitaient, et ce pourcentage monte à 63 % parmi les femmes de couleur.

vous cherchez l’emploi de vos rêves?

Que vous cherchiez des occasions d’avancement professionnel, une bonne conciliation travail‑famille ou une nouvelle orientation de carrière, Randstad Canada peut vous aider à trouver une entreprise qui saura répondre à vos besoins.

Nous vous aiderons à trouver l’employeur avec lequel vous pourrez croître et ressentir un sentiment d’appartenance. Que vous cherchiez un emploi ou soyez déjà en poste, nos recruteurs seront là pour vous aider à trouver un employeur qui correspondra à ce que vous recherchez.

parlez avec un recruteur.

Vous voulez trouver votre emploi rêvé? Vous pensez à faire une transition sur le plan professionnel? Nous pouvons vous aider.

contactez-nous